Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Triathlon : Jean-Michel Monot, un athlète puissance 3



PAPEETE, le 12 janvier 2016- Il y a quelques semaines, le Conseil Fédéral du triathlon polynésien s’est réuni pour désigner son nouveau président. Jean-Michel Monot succède à Bernard Costa en qualité de Président de la Fédération Tahitienne de Triathlon. Bien connu pour participer et organiser de nombreux raids et trails, dont la fameuse trans-tahitienne qui sous son impulsion a pris des dimensions internationales en s'associant au Xterra, Jean-Michel Monot déborde d'energie et d'esprit de conquête.

TAHITI INFOS: Vous venez d’accéder à la Présidence de la Fédération de triathlon polynésienne. Pouvez-vous nous tirer un premier constat?
JMM: Tout d’abord, au nom du nouveau Conseil Fédéral de la FTTri, je tiens à souhaiter la plus belle des années à l’ensemble des Polynésiens, avec une prise de conscience de la nécessité d’avoir une activité sportive que ce soit pour le plaisir, pour la santé ou pour la compétition.
La nouvelle équipe du Conseil est composée de nouvelles têtes et de quelques anciens membres de manière à assurer une certaine continuité. Je rappelle que le triathlon est un sport olympique, qui se développe bien sur l’ensemble de la planète, que ce soit sur route et désormais dans la nature avec les XTerra ou les Cross Nature. Notre implication au sein du COPF doit être maintenue.

Quelle vont être les actions à mener ? quelles seront vos priorités ?
La priorité n°1 est de convaincre plus de jeunes à s’essayer sur ce sport complet qu’est le triathlon. En goûtant à plusieurs disciplines sportives comme la natation, le vélo et la course-à-pied, le jeune peut trouver du plaisir (moins de routine car diversifié) et surtout un équilibre corporel (tous les muscles sont sollicités). Nous allons donc mettre en place des actions incitatives auprès des écoles, en partenariat avec le ministère de l’Education. D’autre part, nous allons ouvrir plus d’épreuves pour ces jeunes de 6 à 16 ans. L’objectif final est bien d’amener l’un de nos futurs « aito » vers des courses internationales comme les Jeux du Pacifique, les grandes épreuves phares (ITU et Ironman ou XTerra) et pourquoi pas... une qualification aux Jeux Olympiques ! Certains rêves peuvent devenir réalité.

Le triathlon est-il un sport bien représenté selon vous en Polynésie ?
Le Triathlon en Polynésie est bien représenté au niveau résultat grâce à des champions comme Frédéric TETE ou Yoann HOTELLIER qui ont fait parler d’eux au niveau national, voire international. Cependant, chez nous, ce sport demande à devenir plus populaire. Pour cela, nous avons désormais les ingrédients pour y parvenir : deux grandes courses internationales sur une même saison. Tout d’abord la course « classique » sur route, nommée OTU Tahiti, qui entre dans le circuit océanien et qui permet à nos triathlètes locaux de se mesurer à des internationaux venus de tous horizons, et principalement des professionnels. Cette année, la course est programmée le dimanche 25 septembre. L’autre grande course est le « XTerra Tahiti » qui a cette particularité d’offrir des places qualificatives (25 places au total) aux Championnats du Monde XTerra (qui aura lieu le 23 octobre 2016 à Maui). Elle est complémentaire de la course OTU puisque les épreuves ont lieu dans la nature et le vélo de route est remplacé par le VTT. Notre nature polynésienne est belle et exigeante : cela donne une course attirante, qui aura lieu cette année le samedi 14 mai, avec la participation déjà confirmée du récent Champion du Monde Josiah MIDDAUGH (USA), de la double Championne du Monde Lesley PATERSON (Ecossse) et bien d’autres étrangers. Cerise sur le gâteau, le parrain des quatre courses proposées ce 14 mai sera le célèbre champion sportif Laurent JALABERT qui m’a confirmé qu’il serait au départ de la nouvelle course que nous ouvrons cette année : le TRAIL Loïc Lecottier (en mémoire de notre vice-président du VSOP récemment décédé) qui traversera l’île de Tahiti par son cœur en partant de Papenoo pour rejoindre le Motu Ovini au Musée Gauguin où auront lieu les autres courses.
Ces deux épreuves phares devraient mieux faire connaître notre sport combiné, j’en suis certain.

Combien de clubs, combien d’adhérents ?
En 2016, dix clubs sont affiliés à la FTTri, et avec l’école de triathlon et les scolaires, nous comptons actuellement environ 450 membres.

Cette discipline va-t-elle, selon vous se développer ? Quelles sont les évolutions attendues ?
Le Triathlon est un sport relativement jeune (évolution dans les années 80) qui est toujours en phase de développement. Comme je vous l’ai déjà annoncé, sa diversification vers les sports nature ouvre de nouvelles voies. Mais il y a aussi une nouvelle discipline qui commence à faire parler d’elle au sein du triathlon sur route : le relais mixte. Cette épreuve consiste à faire courir deux hommes et deux femmes qui vont se relayer après avoir enchaîner individuellement les trois disciplines : 300 mètres de natation à départ groupé en eau libre, 6 km de cyclisme et 2 km de course à pied. C’est une course dynamique, rapide (environ 1 heure), spectaculaire qui associe les deux sexes. Pour nous, c’est une bonne chose car nous possédons environ 40% de femmes au sein des licenciés. D’ailleurs, il semble que la Fédération Internationale du Triathlon (ITU) fait du lobbying auprès des instances olympiques (CIO) pour que cette épreuve devienne elle aussi olympique.
Donc, oui, le Triathlon a de belles années devant lui !

Les objectifs que vous vous fixez ?
Objectif de bien communiquer avec les Clubs de manière à créer une dynamique.
Objectif de « toucher » les scolaires comme expliqué précédemment.
Objectif d’améliorer le calendrier des courses pour motiver les jeunes, les moins jeunes, les « meilleurs », mais aussi celles et ceux qui viennent pour le plaisir. Vaste projet difficile à mettre en œuvre.
Objectif de bien réussir l’organisation des deux courses majeures (XTerra et OTU Tahiti) afin qu’elles deviennent pérennes dans le temps.

Les femmes pratiquent beaucoup le triathlon en Polynésie, est-ce une spécificité ?
Oui, c’est une particularité puisqu’avec 40% de femmes licenciées, nous sommes sans doute parmi le « top 3 » des fédérations mondiales. Par comparaison, la Fédération Française de Triathlon ne comporte « que » 12% de femmes !

Comment se positionnent les athlètes polynésiens à l’échelle internationale. Que peut faire le Fédération polynésienne pour les booster, les aider à atteindre un haut niveau ?
Avec Yoann HOTELLIER par le passé et maintenant Frédéric TETE, la Polynésie a eu de très beaux résultats ces dernières années. L’inconvénient est que, comme beaucoup d’entre nous ( !), ils vieillissent et nous manquons actuellement de seniors capables d’atteindre ce haut niveau. Mais les jeunes sont là ; certains d’entre eux ont un potentiel intéressant pour franchir des étapes et pour viser plus haut. Pour les aider, nous avons mis en place une commission qui travaille sur les actions à mener pour développer notre « élite » qui n’en est malheureusement pas une actuellement. Nous devrons bien entendu nous servir de l’expérience de nos anciens champions pour préparer cet avenir qui, j’en suis sûr, apportera encore de belles médailles à la Polynésie dans les futures compétitions comme les Jeux du Pacifique. Mais il faut être réaliste : il nous faudra trouver de nouveaux moyens financiers pour pouvoir atteindre nos objectifs d’excellence. Actions en cours !

Les grands rendez-vous de l’année ?
La saison de triathlon va démarrer dès dimanche prochain 17 janvier avec une nouvelle course « triathlon route » organisée sur Moorea (départ au Hilton) par le club Moorea Natation.
Environ onze triathlons et six duathlons ou aquathlons seront proposés sur 2016. Un Challenge « jeunes » sur trois courses sera ouvert pour « motiver les troupes » !
Comptez sur la nouvelle équipe de la FTTri pour vous tenir informer.
Sans vouloir mettre la barre trop haute, nous avons fixé des objectifs intéressants ; pour cela, un slogan est en train de naître : « FTTRi : rêvons trois fois plus grand ! », petit clin d’œil à un club de football qui réussit et à nos trois disciplines. Meilleurs Vœux !


Rédigé par () le Mardi 12 Janvier 2016 à 12:06 | Lu 885 fois






1.Posté par circonspect le 13/01/2016 06:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo !

Gros travail d'organisation, grand sportif, un exemple pour nos jeunes ! un grand merci,

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance