TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

The Ultimate Waterman NZ : Georges Cronsteadt et Manoa Drollet dans un documentaire produit par Red Bull.


Georges Cronsteadt et Manoa Drollet feront partie du documentaire The Ultimate Waterman tourné par Red Bull en Nouvelle Zélande il y a un mois. Cette expérience hors norme suscite de l’intérêt en Polynésie, aire de jeu idéale pour ce genre de discipline.



The Ultimate Waterman NZ : Georges Cronsteadt et Manoa Drollet dans un documentaire produit par Red Bull.

Georges et Manoa à Dunedin à l'extrême sud de la Nouvelle Zélande
Georges et Manoa à Dunedin à l'extrême sud de la Nouvelle Zélande
Le 16 avril 2015. Il y a un mois, Georges Cronsteadt et Manoa Drollet étaient invités par les organisateurs néozélandais de l’Ultimate Waterman pour représenter Tahiti dans un concours élaboré sur un nouveau concept : 8 athlètes invités, 6 disciplines dont 4 liées au surf (shortboard, longboard, paddle surf et surf de gros) et 2 à l’endurance (SUP longue distance et pirogue OC1).
 
Tahiti Infos avait envoyé un journaliste sur place pour suivre cet évènement exceptionnel, les disciplines étant proposées sur l’ensemble du territoire néozélandais. Tahiti Infos remercie Air Tahiti Nui et Shop Tahiti, partenaires sur cette opération.
 
Les partenaires principaux convaincus par Greg Townsend, l’organisateur général président de ‘Surfing New Zealand’, étaient multiples et de grosse envergure. En premier lieu Red Bull, la célèbre marque de boisson énergisante liée aux sports extrêmes, qui a ‘mis le paquet’ et qui a permis la production d’images exceptionnelles.
 
La compétition a été évidemment importante mais la production des images a été également centrale, avec une équipe totale de 45 personnes environ. Un mois après l‘événement, l’Ultimate Waterman a mis en ligne un ‘teaser’ de 10 minutes, donnant un aperçu du documentaire qui devrait suivre dans un mois.
 
Les ‘acteurs’ de cette aventure ont été choisis avec soin : les 8 athlètes bien sûr avec nos deux Tahitiens Georges et Manoa, les 3 Hawaiiens Kai Lenny, Connor Baxter et Kala Alexander, l’Australien Mark Visser, l’Américain Danny Ching et pour finir l’heureux vainqueur du concours, le Maori Daniel Kereopa alias ‘DK’. Un autre des atouts majeurs du projet a été Laird Hamilton, le waterman par excellence qui en a été l’ambassadeur avec également Titus Kinimaka, une autre légende hawaiienne.

Red Bull a mis les gros moyens pour une production mettant en avant des athlètes du triangle polynésien.
Red Bull a mis les gros moyens pour une production mettant en avant des athlètes du triangle polynésien.
Les autres ‘acteurs’, économiques cette fois ci, ayant permis un telle envergure à ce projet ont été le comité du tourisme néozélandais, la Ville d’Auckland et Subaru. De toute évidence ils ont cru au développement économique de la Nouvelle Zélande à travers ce genre d’événement.
 
En Polynésie, nous avons le Waterman Tour Tahiti, qui connaît un franc succès. La formule est différente avec de la natation, du prone, du stand up paddle mais pas de surf. Une centaine de compétiteurs environ ont participé à la 1ère épreuve du WTT 2015, dimanche dernier à Punaauia.
 
Stéphan Lambert l’organisateur se démène avec ‘les moyens du bord’ comparativement à la Nouvelle Zélande, pour développer son concept à Tahiti. Lui aussi a compris l’importance de l’image et réussit, en s’entourant de professionnels, à mettre en valeur la compétition à travers notre environnement d’exception.
 
Le WTT propose 5 étapes itinérantes : Tahiti, Moorea et également Bora Bora avec l’Ironmana qui se déroule dans une des plus belles îles du monde. Un de ses partenaires de prédilection est Air Tahiti Nui, la compagnie au Tiare, son directeur marketing et son équipe, qui croient également dans la promotion de la destination à travers les sports nautiques comme le surf ou le Waterman.
 
Notre cadre est idéal, le Polynésien est dans son essence un ‘waterman’, les compétences requises au niveau organisation et sécurité sont présentes en Polynésie, il ne manque qu’une volonté politique pour favoriser davantage l’essor de ce genre d’événement.

Laird Hamilton et Greg Townsend, deux surfeurs avant tout.
Laird Hamilton et Greg Townsend, deux surfeurs avant tout.
Greg Townsend organisateur de l’Ultimate Waterman :
 
Satisfait de cette 1ère édition, malgré l’absence de l’épreuve ‘surf de gros’ ?
 
« Absolument, on n’aurait pas pu écrire de meilleur scénario. C’est vraiment excitant pour le futur. (…) Avec seulement 8 jours de période d’attente, on avait anticipé cette éventualité dans le règlement. On envisage pour la suite, pourquoi pas, de se rendre dans d’autres pays comme Hawaii ou Tahiti pour avoir ce genre de vague. (…) La victoire de Daniel Kereopa c’est bien, pour lui déjà, c’est bien pour la Nouvelle Zélande et c’est bien pour l’événement dont c’est la 1ère édition. »
 
Vous pensez qu’il est important de faire passer l’idée aux différents gouvernements que le Waterman est un excellent support de promotion ?
 
« Oui, nous avons maintenant cette réalisation, nous pourrions exposer à Tahiti, par exemple, l’excellent retour qui est obtenu avec ce genre d’événement. Le but serait également de promouvoir Tahiti à travers de gros canaux médiatiques ou encore les réseaux sociaux. Ce serait excellent pour le tourisme. Nous avons eu des retombées énormes à travers les athlètes, les sponsors, le gouvernement…Une audience de 65 millions de personnes et bien plus encore à travers le site internet ou encore le documentaire d’une heure qui sera distribué à travers le monde par les médias Red Bull. »
 
Vous êtes contents d’avoir invité les deux Tahitiens ?
 
« Oui, absolument, ils ont porté haut le drapeau tahitien, ils se sont très bien comportés dans la compétition. Ils étaient aimés par tous. Les déplacements et le timing ont été parfois ‘hard core’, il n’y a pas eu la moindre plainte. Le résultat est maintenant là, c’est un succès que j’invite le public de Tahiti à découvrir. Les mots clés qui transparaissent dans notre philosophie et les éléments produits sont : les athlètes, la compétition, le tourisme, l’éducation, la culture et l’environnement. Merci à Tahiti d’avoir participé et merci à Tahiti Infos d’avoir couvert l’événement pour Tahiti. » SB


The Ultimate Waterman NZ : Georges Cronsteadt et Manoa Drollet dans un documentaire produit par Red Bull.

Rédigé par SB le Jeudi 16 Avril 2015 à 13:37 | Lu 998 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki