TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

The Ultimate Waterman – Manoa Drollet défendra seul les couleurs de Tahiti


The Ultimate Waterman débutera ce vendredi 11 mars en Nouvelle Zélande. Sur les 8 athlètes de l’année dernière, 6 ont accepté de revenir, dont notre Tahitien Manoa Drollet, 5e de l’épreuve en 2015. Les deux nouveaux venus, champions de SUP Surfing, partent favoris : Le Brésilien Caio Vaz et le Hawaiien Zane Schweitzer.



Manoa Drollet, le Big Wave Rider défendra les couleurs de Tahiti
Manoa Drollet, le Big Wave Rider défendra les couleurs de Tahiti
NOUVELLE ZELANDE, le 10 mars 2016. La deuxième édition de l’Ultimate Waterman va bientôt commencer. La première épreuve débutera le samedi 12 mars, c’est à dire le vendredi 11 mars pour Tahiti.  Suite au forfait de Georges Cronsteadt, Manoa Drollet défendra seul les couleurs de Tahiti dans cet événement sportif novateur. La première épreuve sera une course de 16 km en va’a OC1, avec une arrivée prévue à Takapuna Beach.
 
La formule de l’Ultimate Waterman est restée la même dans ses grandes lignes : 8 athlètes invités devront s’affronter sur plusieurs disciplines autour du surf et de l’endurance sur 8 jours du 12 au 20 mars 2016. L’événement dispose de gros moyens, plusieurs dizaines de millions de francs pacifiques ont été apportés par les différents partenaires tels que le gouvernement néozélandais à travers le MEDF, le fonds de développement d’évènements majeurs, ou encore Red Bull.
 
Le chef d’orchestre du projet est Greg Townsend, le président de Surfing New Zealand. Avec son équipe de passionnés de surf, il fait avancer la caravane de cet événement itinérant se déplaçant dans les quatre coins de la Nouvelle Zélande au gré des conditions climatiques liées aux différentes épreuves. Laird Hamilton est, comme en 2015, l’ambassadeur de l’événement.
 
Poeniki Raioha avait été un temps pressenti pour remplacer Georges Cronsteadt, qui a du décliner l’invitation en raison d’un planning trop chargé. Poenaiki était le premier sur la liste en cas de désistement mais il n’a finalement pas été retenu pour cette année.

The Ultimate Waterman est avant tout une extraordinaire aventure humaine
The Ultimate Waterman est avant tout une extraordinaire aventure humaine
Par rapport aux 8 athlètes de l’année dernière, on retrouve le tenant du titre Maori Daniel Kereopa, notre surfeur de gros Tahitien Manoa Drollet, le Hawaiien Sup racer Connor baxter, le vétéran Hawaiien surfeur de gros Kala Alexander, le sympathique surfeur de l’extrême Australien Mark Visser et Danny Ching, le champion du monde de SUP Racing Américano-Hawaiien.
 
Deux athlètes ont laissé leur place : Kai Lenny, la star du Sup Surf et Georges Cronsteadt. Les deux nouveaux sont Caio Vaz, le Brésilien champion du monde en titre de SUP surf et Zane Schweitzer, vice-champion du monde et vainqueur de la Sapinus Pro 2015. Rappelons que Poenaiki avait terminé à la 3e place de ce championnat du monde derrière Caio vaz et Zane Schweitzer.
 
Les épreuves de l’année dernière sont maintenues : Le surf, le SUP surf, le longboard et le surf de gros, quatre épreuves de surf. On retrouve également le va’a OC1 et le SUP race avec une épreuve d’endurance supplémentaire, le prone paddle. Une autre nouveauté, l’apnée dynamique avec caillou sera proposée, un exercice d’apnée pratiqué par les surfeurs de gros.
 
Au total donc 4 épreuves de surf, trois épreuves d’endurance et un exercice d’apnée. Rappelons que l’année dernière, le surf de gros n’avait pas été fait. La période d’attente ne dure que 8 jours et s’il n’y a pas de houle significative l’épreuve est tout simplement annulée.

Sur les 8 athlètes de l'édition 2015, 6 sont revenus
Sur les 8 athlètes de l'édition 2015, 6 sont revenus
Au niveau des pronostics, le jeune Zane Schweitzer devrait être l’homme à battre, il a été vice-champion du monde de SUP Surf mais également 6e mondial en SUP Race, en endurance. Il devrait être à la lutte avec le jeune Brésilien Caio Vaz. Le sympathique Maori Daniel Kereopa est également un prétendant à la victoire, il excelle en SUP surf et surtout en longboard, étant multiple champion de Nouvelle Zélande de la discipline.
 
Daniel Kereopa, 38 ans, était parvenu jusqu’en demi finale lors du Sapinus Pro en 2015, il est donc à l’aise dans les grosses vagues. Certainement boosté par sa victoire lors de la première édition, il s’est entrainé avec acharnement pour les épreuves d’endurance, participant aux NZ SUP Racing Nationals et au Te Aito de Nouvelle Zélande, une course de va’a, la semaine dernière.
 
Connor Baxter, 3e en 2015, est également un très bon compétiteur. Excellent en SUP race, 2e mondial en 2015, il se débrouille bien en surf également, il pourrait jouer les trouble fête entre les trois précités.
 
Les deux trentenaires Manoa Drollet et Mark Visser, 5e et 6e en 2015, sont un peu dans la même situation : à l’aise dans le surf et le gros surf, ils manquent de pratique en SUP surf comme en longboard et l’endurance n’est pas vraiment leur truc. Auront-ils réussi à s’entrainer pour combler leurs lacunes ?

Connor Baxter, un waterman polyvalent
Connor Baxter, un waterman polyvalent
Danny Ching, 4e en 2015, est également un pro de la longue distance, en SUP race comme en OC1 mais il est plus faible que Connor Baxter en surf. Le vétéran Hawaiien Kala Alexander, 8e et dernier en 2015, manquait d’entrainement en longue distance et n’avait pas réussi non plus à réellement scorer en surf.
 
La nouvelle épreuve de Paddle Prone devrait donner un peu champs aux candidats spécialisés dans l’endurance comme Danny Ching ou Connor Baxter. La tenue où non du surf de gros sera déterminante pour le classement du Tahitien Manoa Drollet qui avait remporté l’épreuve de surf en 2015. Excellent pêcheur, il devrait être très à l’aise également en apnée dynamique.
 
En dehors des résultats de la compétition, le Ultimate Waterman reste avant tout une aventure humaine extraordinaire. SB

The Ultimate Waterman – Manoa Drollet défendra seul les couleurs de Tahiti

Rédigé par SB le Jeudi 10 Mars 2016 à 12:22 | Lu 679 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki