Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Tavini Huira'atira : une pétition pour préserver la "souveraineté" sur nos ressources naturelles



Le Tavini Huira'atira portera les résultats sur cette collecte de pétitions à l'ONU, et devant notre gouvernement local et français.
Le Tavini Huira'atira portera les résultats sur cette collecte de pétitions à l'ONU, et devant notre gouvernement local et français.
FAAA, le 18/07/2016 - Le combat pour faire de la Polynésie un État souverain continu pour les leaders indépendantistes polynésiens. Après le vote, fin juin, d'une résolution par le comité 24 de l'ONU, une pétition circule actuellement concernant nos ressources naturelles. Pour le Tavini Huira'atira, il est important aujourd'hui de préserver cela. Les leaders attendent plus de 100 000 signatures, qu'ils présenteront en octobre lors de la 4e commission de décolonisation des Nations Unies.

"On va se faire avoir par la France, il faut faire vite", le message d'Oscar Temaru est clair. Il veut passer à la vitesse supérieure concernant l’auto-proclamation de ce Pays en état souverain.

Le processus au niveau de l'Organisation des Nations Unies (ONU) avancerait d'ailleurs en ce sens. Le 30 juin dernier, le comité des 24, un comité spécial de suivi de la décolonisation a adopté une nouvelle résolution "qui réclame d'une part une attention particulière concernant la question des conséquences des essais nucléaires français en Polynésie, et réaffirme d'autre part le caractère inaliénable de la propriété des ressources naturelles, quelles qu'elles soient, en faveur du Peuple Mā'ohi", explique le communiqué du Tavini Huira'atira. "Une fois que la 4e commission aura statué sur cette résolution, en octobre. Elle sera transmise à l'assemblée générale en décembre, qui votera l'adoption finale de cette résolution", informe Moetai Brotherson, conseiller du Tavini Huira'atira aux affaires internationales.

Dans cette nouvelle résolution, les deux émissaires polynésiens à l'ONU, Richard Tuheiava et Moetai Brotherson, reviennent sur la nécessité de mettre en place une commission d'experts indépendants. "Pour que la France se charge réellement du dédommagement des victimes et de la gestion des conséquences de ces essais", prévient Moetai Brotherson. "Le comité de décolonisation demande à la France de donner les informations et d'accepter que les scientifiques neutres viennent chez nous et fassent les recherches épidémiologiques sur ce qui s'est passé dans notre Pays durant les 30 années d'essais nucléaires qu'il y a eu chez nous, de 1966 à 1996", ajoute Oscar Temaru.

Concernant cette fois-ci les ressources naturelles, il est important, pour le parti indépendantiste que cela soit "la propriété souveraine des peuples" autochtones. "Jusqu'à présent, nous n'avions pas la possibilité de nous opposer à une éventuelle décision française d'exploitation de ces ressources, d'octroi des licences… c'est vrai que le statut dans son article 47 dit, qu'en théorie nous avons la compétence sur la recherche et l'exploitation de ces ressources. Mais, quand on lit cela, on oublie l'article 14 qui dit oui mais, sauf si ce sont des matériaux stratégiques. Or, la définition de ce qu'est un matériau stratégique ne nous appartient pas, elle n'est même pas discutée au parlement français, ni à l'assemblée nationale, ni au Sénat. Elle régit d'une simple décision du Président de la République française. On va prendre un exemple : si demain, François Hollande décidait que le "maito" devenait un matériau stratégique, on n'aurait plus le droit de le pêcher", souligne Moetai Brotherson.

Selon Oscar Temaru, ces ressources naturelles enfouies au fond de l'océan Pacifique pourraient largement suffire pour développer ce Pays. Il l'a dit à maintes reprises : "rien que son exploitation au km² et sur 100 km², c'est 150 000 milliards de francs, ce qui représente le budget de notre Pays sur 1 000 ans. C'est pour faire réfléchir notre population et notre Pays sur l'importance de nos ressources. Or ce Pays fait 5 000 000 km²". Une manne importante qui ne laisse pas indifférent le président du Tavini Huira'atira.

D'ailleurs, une pétition circule "par rapport aux multinationales européennes (allemandes, françaises…) qui s'apprêtent à venir exploiter ces ressources. Donc, il faut leur dire non ce n'est pas à la France, cela nous appartient", assure Oscar Temaru.

Une pétition qui sera déposée lors de la 4e commission de décolonisation des Nations Unies, prévue en octobre à New-York. Le parti indépendantiste attend "plus de 100 000 signatures", ironise Moetai Brotherson. "Nous souhaitons partir à New-York avec le soutien de notre population en octobre", espère le président du Tavini Huira'atira.

Dans son combat pour l'indépendance, Oscar Temaru souhaiterait que le gouvernement local lui apporte son soutien. "Ils sont 29 actuellement dans la majorité, avec dix de l'UPLD cela fait 39, c'est une majorité absolue et j'ai déjà posé la question à New-York. Ils sont prêts à nous recevoir, pour que cette demande soit faite au comité 24 puis à la 4e commission avant de passer en assemblée générale, pour que l'on soit le 194e État souverain de l'ONU".

Et de conclure, "il faut faire l’auto-proclamation de notre Pays en État souverain. À ce moment-là, on discute d'un accord de coopération avec la France, les États-Unis, les chinois…"

D'ailleurs, le nouveau quartier général du Tavini Huira'atira a été inauguré samedi dernier à Tavararo, à Faa'a, un vaste espace pouvant accueillir jusqu'à 300 personnes.

Le nouveau QG du parti indépendantiste a été inauguré samedi dernier
Le nouveau QG du parti indépendantiste a été inauguré samedi dernier

Oscar Temaru
Président du Tavini Huira'atira

"Le système actuel (...) c'est ce que l'on appelle une économie factice, artificielle"


"Pourquoi faire un référendum ? Quand ils sont venus occuper notre pays, il n'y a pas eu de référendum, je connais bien l'histoire de notre pays. Ils sont venus occuper notre pays par la ruse et la force. Nous sommes 57 élus à l'assemblée territoriale et là on sera 39. (...).

Ensuite nous pourrions faire avec les experts des Nations Unies notre constitution. On parlera de toute l'organisation dans notre Pays, la place des archipels. Nous sommes pour un Etat fédéré de Mā'ohi Nui. Chaque archipel avec son gouvernement et son 1er ministre. Et la place des communes également dans cette organisation. Avec un gouvernement démocratique, républicain élu par la population avec les élus de l'assemblée puis du parlement. On ne parlera plus d'assemblée générale mais d'assemblée nationale, du Sénat pour faire passer des lois pour gérer notre pays. Et à ce moment-là, seulement, on pourra parler de développement économique. Le système actuel qui a été mis en place depuis 150 ans, c'est ce que l'on appelle une économie factice, artificielle, ça ne repose sur rien, sinon sous perfusion, alors que nous avons des ressources.(...).

On parle du développement du tourisme dans notre Pays, on sait très bien que pour venir chez nous, il faut avoir un visa, tout cela ce sont des compétences de l'État. Il faut maitriser tout cela. Et dans cette constitution à ce moment-là, on aura toutes ces compétences.
"


Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 18 Juillet 2016 à 17:25 | Lu 3311 fois






Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

69.Posté par Cool Ruler le 01/08/2016 11:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P63+64+65, mort de rire.

Oscar, tu peux partir en paix, la relève est assurée :-)

Le pire, c'est que j'étais limite intéressé au début de sa prose, too bad !

J'aurais au moins appris que le poisson se fume de plusieurs manières ...

68.Posté par emere cunning le 31/07/2016 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tea_rii,
E i to 'oe mana'o, aita e faufaa e rohi, e topa noa mai tena i'a i roto i te mereti ? Overe noa 'oe (tatou), aita e fare ? Haere noa 'oe (tatou), aita e piripou ? A parau noa pai aita 'oe e hinaaro nei e rave i te 'ohipa. O 'oe iho tena vahine ta 'oe e parau ra, to 'oe ra ia hupehupe tera e "taparahi" nei ia 'oe, a pouri roa ai to 'oe mana'o.
E ti'a hoa pai ia rave tatou i te 'ohipa. A faaea i te moemoea, e te harama'au ia 'oe.

67.Posté par Zoe le 31/07/2016 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P62 : Va chez Carrefour !

66.Posté par HM le 30/07/2016 06:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tea_rii, tahitian muslim, tutua...c'est toujours le même profil : Bleu tavini.

65.Posté par Chaval le 29/07/2016 15:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) Les Américains adorent le poisson, donc pas de problème, tout comme les Néo-Zélandais ou les Japonais, oui, oui tout se paie avec du poisson, du poisson Polynésien naturellement, à l'étranger ils ne prennent pas autre chose, c'est la "monnaie" universelle le poisson de Tea_rii. Tous les problèmes de religion dans le monde seront aplanis avec le poisson.
Tea_rii (golo), plus d'argent, plus de guerre, le paradis terrestre car Tea_rii (golo) marche sur l'eau, on compte sur lui pour faire des miracles. Tu as le cancer ? Une piqure de jus de poisson chaque jour et adieu la maladie. Qu'est ce que l'on attend pour élire ce sauveur ? La vérité est dans le poisson, réveillez-vous.

64.Posté par Chaval le 29/07/2016 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) Je disais donc que tu paie ton essence avec du poisson, on te rends la monnaie avec du poisson. Tu vas voir le médecin avec deux beaux mahi mahi et il te soignes, et surtout il faut penser au cas où le poisson deviendrait rare (réchauffement climatique) a en mettre quelques milliers à la banque et le jour où tu n'est pas allé au port tu vas à la banque et tu retires trois ou quatre poissons pour manger. Tu veux aller dans les îles pour voir de la famille ça te couteras tout de même au moins 15 kgs de poissons pour prendre l'avion, beaucoup moins si tu prends le bateau, maintenant si tu vas à Los Angeles pour faire ton shopping alors là c'est beaucoup plus, au moins 100 kgs plus le poisson pour tes achats, 2 ou 3 cantines. (suite)

63.Posté par Chaval le 29/07/2016 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous avons un nouveau philosophe, un grand penseur qui nous sort des théories personnelles et pas piquées des vers.
La solution à la misère ? Le poisson ! La solution à la faim dans le monde Polynésien ? Le poisson ! Tu nait et tu as droit à ton poisson, mais naturellement il faut aller le pêcher et comme il y a des pêcheurs plein ici en Polynésie, ils vont le chercher et tu n'as plus qu'à aller les attendre tôt le matin et ils vont le distribuer. Comme tout le monde n'a pas un bateau, on dépend pour vivre de ceux qui pêchent, et ceux qui pêchent travaillent eux, paient leur essence, leur filets, leurs poti marara bien sur leurs bateaux de pêche etc...Et avec quoi paient-ils leur carburant, leurs bateaux etc ...? (à suivre)

62.Posté par tea_rii le 29/07/2016 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la question est "comment cela se fait il qu'à tahiti, les tahitiens ne reçoivent plus de poisson ?"

61.Posté par tea_rii le 29/07/2016 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

51 56 57 apprenez à utiliser un cure-dent !

60.Posté par tea_rii le 29/07/2016 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

57
tu es stupide mon dieu !!!

59.Posté par tea_rii le 29/07/2016 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ainsi le monde capitaliste spolie les tributs de chacun ! il ne faut plus laisser ce champignon bouffé toute la Terre ! le capitalisme n'est qu'un champignon !!!

58.Posté par tea_rii le 29/07/2016 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chaval toi t'as l'air français qui n'a jamais eu le droit au tribut ! c'est un vieux droit ! un des droits fondateurs du polynésien ! donc j'invite les français à étudier ce droit "partage des produits de la pêche à maiao et à rapa et dans le pacifique polynésien" de se demander d'où vient cela ce partage avant de réagir parce que j'ai toujours à faire à des gens mal averti souffrant d'aliénation hahahah et qui répondent !!! hahhaha à bon entendeur !!!

57.Posté par Mike le 28/07/2016 05:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P45, 47, 49, 50, 52, 53, 54, 55 : ...Et c'est toi, merveilleux modèle du genre qui nous fait la morale en nous parlant d'aliénation ? Pfff...Tu ferais bien de retourner à l'école pour essayer de comprendre un peu mieux comment le tout fonctionne, le monde et la société qui t'entoure, je crois que tu en as rudement besoin ! Régresser de 1000 ans, (même objectif que les autres aux drapeaux noir égorgeurs-coupeurs de têtes), alors t'as pas mieux, plus positif, j'oserai même dire; plus intelligent comme programme politico-économique ?

56.Posté par Hiro le 28/07/2016 05:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Wow ! Un tel niveau d’inculture et d'idiotie me glace le sang. Que dire ou que faire face à ça ? Franchement je reste amer. Quel épouvantable futur celui que nous promettons à nos enfants qui se retrouveraient ainsi gouvernés par des tels illuminés, des telles... "élites" ?

55.Posté par tea_rii le 27/07/2016 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alors que pour l'église il faut travailler pour pouvoir avoir des sous et avoir à manger, la pratique polynésienne contre fait cela "le simple fait de naître et tu as ta part de tous ses poissons dans l'océan" donc "le fait de travailler pour pouvoir manger c'est de l'esclavage né depuis l'église" vous comprenez ? mon dieu que c'est merveilleux !! ceux qui travaillent sont en train de favoriser un faux système qui vole leurs vies, leurs temps pire leurs tributs donc ses parts de poisson qu'ils sont tributaires de !! on leurs dit de travailler alors qu'à la base, ils sont propriétaires de ses tributs ! donc ce que les entreprises capitalistes considèrent comme rentable c'est du triple vol !!!

54.Posté par tea_rii le 27/07/2016 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

donc la pauvreté et la misère "ont été créé par les religions chrétiennes" !!! le scoop !! lesquelles n'ont jamais compris "ce que dieu a laissé pour capital à tout un chacun" car "ont toujours prétendu être propriétaire de ce capital"

ainsi lorsqu'on fait le bilan de l'histoire des anciens polynésiens et de leurs compréhensions des choses, on découvre cela "c'est quoi le fait d'être tributaire" tu prends la zee de polynésie française et par cette plus que théorie mais vérité : tu prends tous les poissons et tu distribues à part égale à chacun des polynésiens et voilà le capital que possède tout un chacun. ainsi il est impossible de créer de la pauvreté et de la misère avec une telle philosophie ! la pauvreté est un faux état qui n'existe pas !!! elle est un héritage des paysans qui ne possédaient rien ! donc le capitalisme est entrain de dilapider les tributs de tout un chacun !!

53.Posté par tea_rii le 27/07/2016 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en gros alors que les religions chrétiennes ont dit aux peuples qu'ils étaient pauvre et ne possédaient rien et qu'il fallait travailler à la sueur de son front, la culture polynésienne c'est l'inverse "en gros chaque poisson de l'océan polynésien ceux sont tous les polynésiens qui sont tributaires de ses poissons" en gros vous prenez tous les poissons et les redistribuer à part égale pour tous et voilà "le véritable capital que possède tout un chacun" donc "il est impossible de créer de la pauvreté des sdf de la misère" sauf par la mentalité "de gagner à la sueur de son front" est une mentalité d'esclavage et d'imbécile "comment se démerder tout seul quand on nous dit qu'on est ensemble d'où les impôts qu'on paye pour le fait d'être ensemble" donc en gros, face à cela chaque pêcheurs qui vend le poisson qu'il a pêché dilapide le bien commun qui ne peut être exprimer que par la distribution de ce poisson à tous !

52.Posté par tea_rii le 27/07/2016 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

problèmes d'aliénation ont commencé en Polynésie et dans le Monde. terrorisme, capitalisme, etc un même problème d'aliénation. si je comprends bien la somme des anciennes lois polynésiennes, "ce qui est inaliénable, c'est cette part de nourriture que tous ont droit, depuis qu'elle fut vendue, la société est aliénée à la moindre marque sans que les intérêts de tous et de la république soient honorés".
le droit au tribut va plus loin que ça : lorsqu'on comprend l'authenticité de la légitimité d'un tel droit "coeur de tous les droits de 2000 ans d'histoire polynésienne" on comprend que le poisson pêché et vendu "provient directement de la dilapidation de ce droit par les religions chrétiennes lorsqu'elles vinrent colonisées la polynésie et de ce qu'elles ont créé le capitalisme !!! en gros quand tu pêches et que tu vends ton poisson, tu as dilapidé un produit "dont tous nous sommes tributaires" ce produit se nomme un tribut ! donc rendre les tributs à toutes les tribus du monde !

51.Posté par Chaval le 27/07/2016 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Tea_rii, t'a vraiment des solutions à tout toi, t'es trop fort, tu devrais être le prochain Président de la Polynésie, tu fais de l'ombre à Oscarito. La pêche c'est la solution à la misère du monde, personne n'y a pensé avant toi, avec le poisson c'est la richesse, le bonheur, l'argent, les voyages, la santé, la reconnaissance mondiale enfin tout pour être dans le meilleur des mondes. Alors la je suis sidéré.

50.Posté par tea_rii le 27/07/2016 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour en revenir à ce que je disais : pas besoin des minerais pour relancer l'économie du pays mais juste besoin du droit au tribut : dont le fait de faire la plus grande zone maritime du monde donc l'État de Polynésie, d'y pêcher le quota de nourriture pour tous. ainsi nous luttons contre les inégalités, contre la misère, contre la précarité, contre la mauvaise santé, contre la cherté, contre la pollution, contre l'obésité, contre la malnutrition, contre la pauvreté, contre la marginalisation, contre l'injustice, contre la radicalisation, contre les sectes, contre la maltraitance sur les femmes, contre la prostitution, contre l'avortement, contre la destruction des familles .. et la liste est encore longue ! en économie : depuis que cette part que tout un chacun a droit a été vendu, les problèmes d'aliénation ont commencé en Polynésie et dans le Monde. terrorisme, capitalisme, etc un même problème d'aliénation. si je comprends bien la somme des anciennes lois polynésiennes, "ce qui est inaliénable, c'est cette part de nourriture que tous ont droit, depuis qu'elle fut vendue, la société est aliénée à la moindre marque sans que les intérêts de tous et de la république soient honor...

49.Posté par tea_rii le 26/07/2016 18:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je dis simplement que les autonomistes prouvent les séquelles du peuple maohi, lequelles séquelles renvoient au diagnostique d'une femme qui s'est fait battre et qui est traumatisé depuis !!!

48.Posté par Hiro le 25/07/2016 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P47 ; Puisque tu comprends les principes démocratiques, alors tu comprendras aussi qu’il soit faux de déclarer toute la population en souffrance comme une femme battue. Faux, parce que chez nous il y a beaucoup plus de gens qui vivent très bien grâce à l'état, que de gens qui vivent très mal. Alors je ne sais pas qui a pu te souffler ce modèle de femme battue et colonisée, mais tout le monde peut constater que nous sommes très loin de ressembler à un tel modèle. D’ailleurs en admettant même que nous l’étions, pense-tu que si cette femme était véritablement battue et colonisée, qu’elle puisse avoir le droit de briguer la plus haute fonction de cet état soi disant frappant et colonisateur ?

47.Posté par tea_rii le 23/07/2016 16:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je comprends qu'il faut demander à la population, mais elle est une population qui souffre le lien pervers de l'état colonisé à l'état colonisateur ! je sais que la polynésie est traumatisée pareil qu'une femme battue dont le mari dit "si tu me quittes, tu devras te dermerder toute seule, tu n'auras plus accès à cela cela, tu ne réussiras pas à vivre le luxe que tu vivais avec moi donc tu n'arriveras pas à m'égaliser, tu seras une fini, une pauvre .." alors quand les polynésiens orange et autonomistes "n'ont pas envie de cette indépendance" ils montrent clairement qu'ils souffrent les séquelles d'une femme battue qui a peur, ne pourra pas et préfère donc rester auprès de son mari."

46.Posté par Hiro le 23/07/2016 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

P45 : En démocratie on est libre de croire ce que tu veut et suivre qui tu veut à partir du moment que tu respecte la liberté des autres. Si par rapport aux idées que tu exposes tu penses avoir raison et que tu en fait ton projet de société et ton programme politique, alors demande l'avis de la population, pose la question au peuple pour savoir s'ils pensent come toi. Demande-leur ce qu'ils en pensent. Si tu obtient une majorité de gens qui pensent comme toi, alors, et alors seulement, tu as le droit de faire bouger les choses et faire le nécessaire pour aller dans le sens de ton programme et de tes idéaux. En attendant, vous êtes allés à NY pour nous inscrire sans notre aval, sans avoir demandé l'avis des premiers concernés.

45.Posté par tea_rii le 22/07/2016 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

un quota prélevé c'est pour nourrir l'intérieur, les autres poisson pêché c'est pour vendre à l'extérieur de cet état de polynésie. on aura largement de quoi avoir du fuel avec et pour chaque île de polynesia.
il faut comprendre c'est quoi le droit au tribut .. chose que j'étudie seul dans mon coin.
un peuple nourri ainsi à moins de souci dans la tête, il est plus solide, la cohésion qu'il faut pour faire face à ce monde de marque et de radicalisation diverses. le peuple est moins malade, son adn est boosté sur le temps comme les ancêtres l'ont fait 2000 ans avec notre patrimoine génétique. les esprits sont libéré et bien nourris ils trouvent les solutions que nous n'arrivons pas à trouver et ce dans tous les domaines (sciences, high tech, laboratory) ! ainsi les carrières peuvent naître !
en fait, suite à une découverte, les majorités changeront sur les années devant nous. ;)

1 2 3
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 01:22 "AiME" : et danse l'amour !

Vendredi 22 Septembre 2017 - 01:20 Fifo 2018 : clôture des inscriptions le 14 octobre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance