Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


"Tara, l’odyssée du corail" : suivez l'expédition dans le Pacifique le 5 juin sur Polynésie 1ère



L'expédition, qui a duré deux ans, a couvert 70 escales et 100 000 kilomètres.
L'expédition, qui a duré deux ans, a couvert 70 escales et 100 000 kilomètres.
PAPEETE, le 31 mai 2017 - À l’occasion de la Journée mondiale de l’océan qui se tiendra le 8 juin, Polynésie 1ère propose un documentaire inédit, "Tara, l’odyssée du corail", lundi 5 juin, à 19h30. Réalisé par Pierre de Parscau et raconté par Jacques Gamblin, ce magnifique film retrace l'expédition scientifique dans le Pacifique qui a tenté de percer le mystère du corail et dont la mission a débuté en Polynésie.


Dix ans après sa première dérive arctique, la mythique goélette Tara se lance dans une nouvelle grande expédition baptisée "Tara Pacific 2016-2018". Son objectif : étudier le corail du plus grand océan du monde pour percer le mystère de cet animal encore méconnu dont la vie n’a jamais été autant menacée. Face aux phénomènes climatiques et humains, le corail voit en effet son équilibre largement bouleversé et fragilisé. Il devient urgent d’en apprendre davantage sur cette véritable forêt tropicale sous-marine qui abrite des milliers d’espèces, et de trouver les moyens de mieux préserver cet environnement apparu il y a plus de 250 millions d’années.

Dans l’exploration de ce monde invisible, Tara s’apprête à plonger au cœur de la vie. Une mission qui débute en Polynésie et qui, des récifs de Moorea jusqu’aux atolls du Tuamotu, dans le sillage des marins et des scientifiques, nous entraîne au contact des populations insulaires directement touchées par la disparition du corail. Ce documentaire de 52 minutes, écrit et réalisé Pierre de Parscau, retrace la première étape de cette aventure humaine et scientifique. Sensible à la cause, Jacques Gamblin raconte ce périple extraordinaire, après avoir assuré en 2016 la narration sur un autre documentaire nécessaire, Le Plastique vagabond, produit également par la Fondation Tara Expéditions.

"Aux Tuamotu, 5 % de coraux vivants !"

Ce film propose une expérience inédite tout en permettant de s’interroger sur notre responsabilité face aux générations futures.
Ce film propose une expérience inédite tout en permettant de s’interroger sur notre responsabilité face aux générations futures.
Pierre de Parscau confie son inquiétude : "Malgré les alertes de la communauté scientifique sur l’état des récifs à travers le globe, nous espérions découvrir des sites encore assez épargnés par le réchauffement climatique. Dans l’archipel des Tuamotu, nous avons plongé dans des atolls très éloignés des populations humaines en espérant observer des coraux en bonne santé. Dans certaines zones, il n’en reste que 5 % de vivants ! L’augmentation de la température de l’océan, due notamment au phénomène El Niño, a causé un épisode de blanchissement sans précédent sur les récifs. Cette situation entraîne un véritable bouleversement de l’écosystème corallien, et il est difficile aujourd’hui d’en mesurer les conséquences à la fois pour la biodiversité et les populations insulaires."

Le réalisateur explique quels sont les objectifs atteints : "Tara s’est constituée une immense bibliothèque d’échantillons. Ces prélèvements vont permettre d’en apprendre davantage sur les micro-organismes qui vivent autour des coraux et de mieux comprendre les échanges qui ont lieu sur les récifs. Même si le corail fait partie des plus anciens organismes vivant de la planète, il recèle encore beaucoup de secrets pour les chercheurs. Il va falloir attendre plusieurs années avant que les résultats scientifiques soient mis à jour. C’est un processus d’analyse très long qui fait intervenir des laboratoires de pointe partout dans le monde et mobilise des dizaines de scientifiques." Et de conclure : "Nous avons eu la chance d’observer des récifs qui demain auront peut-être totalement disparu, j’espère que ces images, parfois choquantes, feront réagir."

"Nous sommes tous concernés par ce qui touche à la mer"

Interview de Jean-Philippe Lemée, directeur de l'antenne TV de Polynésie 1ère


Comment avez-vous acquis ce film documentaire et pourquoi ?

"France Télévisions, par l’intermédiaire de France Ô et son réseau Outre-mer 1ère, a souhaité activement participer à cette belle aventure humaine et scientifique. Il ne faut pas oublier que la France est le deuxième littoral au monde grâce à ses territoires d’outre-mer. La goélette Tara, pour cette nouvelle expédition "Tara Pacific 2016-2018", navigue dans les eaux du Pacifique en faisant notamment escale en Polynésie française, à Wallis-et-Futuna et en Nouvelle-Calédonie. L’escale en Polynésie française a eu lieu en octobre 2016. Un passage dans nos eaux qui a permis aux scientifiques d’explorer notamment les récifs des Tuamotu. Ce documentaire nous offre la possibilité incroyable de suivre cette expédition scientifique et d’être les témoins de cette aventure où nous tenterons de comprendre les mystères du récif corallien. Cette expédition, nous le verrons dans le documentaire écrit et réalisé par Pierre de Parscau, nous permettra également d’apprendre davantage en particulier sur les micro-organismes qui vivent sur nos coraux."

La nouvelle expédition de Tara dans le Pacifique débute en Polynésie. C'était une opportunité de sensibiliser la population locale à l'environnement ?

"Le documentaire sera diffusé sur Polynésie 1ère le lundi 5 juin, à 19h30, soit trois jours avant la Journée mondiale de l’océan. Une opportunité réelle de toucher le plus grand nombre, et en particulier les jeunes. Nous sommes tous concernés par ce qui touche à la mer qui nous apporte beaucoup dans notre vie. Il permettra également de sensibiliser nos téléspectateurs aux effets du réchauffement climatique sur les océans et l’importance de les préserver. De magnifiques images, des plongées de nuit éblouissantes pour mieux nous rappeler la beauté mais aussi la fragilité de nos récifs."

Avez-vous prévu d'autres programmes spéciaux à l'occasion de la Journée mondiale de l’océan ?

"L’ensemble de nos médias vont couvrir la Journée mondiale de l’océan le 8 juin. Sur internet, par exemple, nous proposons des extraits du documentaire "Tara, l’odyssée du corail" ; notre rédaction télé et radio se fera sans doute l’écho de cette journée spéciale. Et pour tous ceux que cela intéresse, enseignants, chercheurs… le documentaire sera disponible en replay sur notre site internet."


Nos magnifiques récifs, entre beauté incroyable et fragilité inquiétante.
Nos magnifiques récifs, entre beauté incroyable et fragilité inquiétante.

Rédigé par Dominique Schmitt le Mercredi 31 Mai 2017 à 15:35 | Lu 684 fois






1.Posté par Lou le 31/05/2017 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Aux Tuamotu, 5 % de coraux vivants !"... "dans certaines zones", précise l'article. Faut pas pousser, ces zones sont très rares.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance