TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Tahiti Nui Va’a – Shell remporte l’étape 3, Edt s’impose au général.


La Tahiti Nui Va’a 2015 s’est achevée en apothéose par une belle victoire d’étape pour Shell Va’a. C’est Edt Va’a qui s’impose au classement général des trois étapes. Après le triplé à Hawaiki Nui 2014 pour Edt, cette victoire de d’étape de Shell sonne un avertissement, elle est de bon augure pour le suspense lié au prochain grand rendez vous V6, le Fa’ati Moorea.



Edt remporte 2 étapes sur 3 et s'impose au classement général.
Edt remporte 2 étapes sur 3 et s'impose au classement général.
MAHINA, le 23 mai. La course de pirogue V6 Tahiti Nui Va’a 2015 vient de s’achever ce matin sur la plage de la pointe Vénus de Mahina. C’est Shell Va’a qui boucle les 50 km entre Tautira et Mahina en 3H16’41 devant Edt Va’a en 3H17’27 et Opt en 3H18’53. Edt qui avait, qui avait 2’46 d’avance après les deux 1ères étapes, remporte la 10e édition de la course.
 
Le départ de cette dernière étape a été donné à Tautira vers 8H00. Le départ a été quelque peu chaotique et c’est Shell Va’a qui a réussi a sortir du lot. Un léger vent arrière était de la partie, le beau temps a été de mise et la houle était quasi inexistante sur cette partie de l’île. Shell Va’a a mené quasiment de bout en bout mais n’a pas réussi à prendre assez d’avance pour s’imposer au général.
 
Le Team Opt obtient une belle 3e place lors de cette étape 3, ainsi qu’un 3ème place au général. En 4e position on retrouve Paddling Connection, les vainqueurs d’hawaiki Nui 2013, suivis de Hinaraurea 5e, en classement d’étape comme au général.

La victoire de l'étape 3 pourrait être 'le début du retour de Shell' dixit David Tepava.
La victoire de l'étape 3 pourrait être 'le début du retour de Shell' dixit David Tepava.
Au total les 38 équipes ont dû faire 166 km en trois jours et sur trois étapes de 70, 46 et 50 km. Les changements étaient autorisés sous certaines conditions et ont demandé des qualités techniques supplémentaires aux participants.
 
Shell, le tenant du titre 2013 laisse donc la place à Edt Va’a, le grand vainqueur de cette édition 2015. Le club organisateur peut être satisfait puisqu’il n’y pas eu de souci majeur lors de l’organisation. Au niveau sécurité, c’est un succès également grâce aux nombreux secouristes présents, épaulés par des water patrol chevronnés tels qu’Arsène Arehoe ou Thierry Domenech.
 
Rappelons qu’Edt Va’a avait fait le triplé lors de la dernière Hawaiki Nui Va’a 2014. Cette victoire d’étape de Shell Va’a sonne comme un avertissement, elle est de bon augure pour le suspens lié au prochain grand événement en V6, le Fa’ati Moorea que Shell Va’a avait remporté en 2014.

Article Etape 1

Article Etape 2
 

classement_etape_3_tahiti_nui_va__a.jpg Classement Etape 3 Tahiti Nui Va'a.jpg  (118.6 Ko)
classement_final_tahiti_nui_va__a.jpg Classement Final Tahiti Nui Va'a.jpg  (130.44 Ko)


L'édition 2015 de la Tahiti Nui Va'a a été une réussite.
L'édition 2015 de la Tahiti Nui Va'a a été une réussite.
Yvonnick Raffin, président du club Edt Va’a :
 
Vous auriez aimé faire le triplé ?
 
« Effectivement, mais c’est la course, Shell a bien ramé. Vers Hitia’a, Shell a bénéficié d’une vague et une seule vague a suffit pour faire la différence. Ils nous ont pris 50 mètres. Tout le monde a bien ramé, tout le monde s’est éclaté. Félicitations à Shell pour aujourd’hui. Dans l’ensemble cela a été 3 belles journées, beau temps, belle organisation, sécurité au top. On finit 1er au général, c’est l’essentiel et c’était notre objectif, c’est belle revanche. »
 
Cette victoire d’étape de Shell sonne comme un avertissement ?
 
« Dans n’importe quel sport rien est joué d’avance. Shell, malgré deux ‘moteurs’ absents a montré et prouvé qu’il fallait compter sur eux et qu’il ne fallait pas que l’on dorme sur nos lauriers. On a été longtemps la ‘tortue’, le lièvre était Shell, aujourd’hui nous sommes les lièvres mais on voit que le lièvre est talonné et même dépassé par la tortue. Il faut continuer à s’entraîner dur pour être au top pour le Fa’ati Moorea. On voudrait gagner cette course car on ne l’a jamais gagnée. Merci à tous. »

Shell Va'a autour d'Albert et Patrick Moux.
Shell Va'a autour d'Albert et Patrick Moux.
David Tepava, barreur de Shell Va’a :
 
Ton analyse de cette 3e étape ?
 
« Super. Top les copains, on a fait une super course. On s’était dit que comme c’était la dernière étape, qu’il fallait tout donner et gagner à tout prix. C’est la 2e formation qui a fait le départ, ils sont bien sortis. On avait pour objectif de sortir en tête. L’équipe 1 est arrivée en changement pour essayer de creuser l’écart et ça a bien marché pour nous aujourd’hui. »
 
Qu’as tu pensé des conditions ?
 
« Au début c’était calme, on a eu un peu de surf ensuite, mais j’aurais aimé qu’il y en ait plus pour tenter de jouer le chrono pour le général, ça n’a pas été le cas malheureusement. »
 
Vous pensiez réussir à rattraper votre retard au général ?
 
« Pas vraiment car presque 3 minutes, c’est beaucoup. Si on avait pas eu tout ce retard, cela aurait été envisageable. On a quand même un peu de regrets par rapport au 2 premières étapes. On a mal géré nos formations, c’est ce qui nous a coûté la place au général, c’est dommage. »
 
Cette victoire d’étape est positive pur la suite ?
 
« Bien sûr. Shell revient fort, Shell est toujours là. Le potentiel est fort, il faut juste régler la cohésion et l’ambiance. Je pense que Shell va revenir vite au top. On était à - 2 en effectif, avec Kévin et Narii, absent, malgré cela l’équipe est au top. »
 
Shell n’a pas dit son dernier mot ?
 
« Non, non, non, Shell vient juste de commencer son retour. (rires) Maururu. »

Le Team Opt à l'arrivée.
Le Team Opt à l'arrivée.
Mario Cowen, entraineur du team Opt :
 
Ton analyse de la Tahiti Nui Va’a 2015 :
 
« Nos garçons ont bien ramé. Ils ont fait tout leur possible pour tenir les champions comme Shell et Edt. Il ne faut pas oublier que ce sont des ‘machines’ qui sont là depuis 2-3-4-5-6 ans, ils ont de l’expérience. Ce sont de grands clubs redoutables. On vient de commencer cette année avec des jeunes. Je leur tire mon chapeau car ils ont tenu le coup. Il faut continuer à se forger un bon mental pour passer un ou deux crans supplémentaires, pour rivaliser avec des deux clubs de haut niveau. »
 
Satisfait de votre belle 2e place lors de l’étape 1 ?
 
« Je pense qu’on a commencé fort et qu’on a mal géré notre récupération. On a trop donné et mal géré. On a perdu un peu tactiquement, techniquement à partir de l’étape 2. On pensait bien faire mais il manque encore quelques trucs à régler. On a 4 anciens, le reste c’est que des jeunes. Content malgré tout, magnifique édition. On reste zen et positif, il y aura d’autres courses à venir comme le Fa’ati Moorea, Moloka’i, Hawaiki Nui, pour gagner il faut souffrir à l’entraînement. On est sur le podium. Merci au seigneur de nous avoir tous protégés pendant ces trois jours de course, merci aussi pour ces beaux résultats. » SB

IMG_1154_new
  • IMG_1154_new
  • IMG_1158_new
  • IMG_1166_new
  • IMG_1173_new
  • IMG_1179_new

Rédigé par SB le Samedi 23 Mai 2015 à 15:52 | Lu 1242 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki