Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Taapuna Girl : Silvio Cicero nous dévoile son tout premier EP



Très bon guitariste, Silvio Cicero est aussi auteur compositeur.
Très bon guitariste, Silvio Cicero est aussi auteur compositeur.
PAPEETE, le 29 juillet 2016 - Le jeune artiste Silvio Cicero continue de tracer son chemin dans la musique. Il sort cet été son tout premier single enregistré dans un studio professionnel, à Hawaii. C'est le premier titre d'un EP de six chansons qui nous seront dévoilées une par une.

Silvio Cicero n'a que 23 ans, mais sa carrière de musicien, chanteur, auteur et compositeur a commencé il y a plus d'une décennie. Il a appris la guitare à 12 ans, et est devenu connu quand il avait 16 ans, à l'occasion du Tahiti Festival Guitare 2008.

Et c'est aujourd'hui, en 2016, qu'il sort son premier EP, un petit album de six titres qu'il a enregistré à Hawaii. Les fans du jeune artiste peuvent déjà entendre le premier single issu de cet EP diffusé à la radio, "Taapuna Girl", une chanson en anglais et en Tahitien en style "Jahwaiian". Les autres titres suivront peu à peu, car l'artiste ne veut pas bruler toutes ses cartes en même temps.

La chanson est disponible sur Youtube avec un "lyrics video", c’est-à-dire une vidéo avec la chanson et ses paroles. Un clip est attendu pour les mois à venir et le single est aussi disponible sur toutes les plateformes de distribution numérique : iTunes, Amazon, Google Play, Spotify, Deezer… Une fois tous les singles sortis, l'EP sera proposé en entier.

Pour les fans les plus curieux, le chanteur tourne beaucoup sur les scènes tahitiennes et pourra dévoiler ses nouveaux titres "selon le public. Il n'y a pas de soucis. Je joue seul en acoustique, donc c'est très intime" nous explique le chanteur. Il se produit au Pink Coconut tous les mardi soirs, sinon toute l'actualité de l'artiste est sur sa page Facebook.


Parole à : Silvio Cicero

De quoi parle ta chanson Taapuna Girl ?
Alors elle est en Ré majeur… Non je rigole ! Elle veut juste rendre un petit peu hommage aux filles de Taapuna ! Il faut savoir que j'ai co-écris cette chanson il y a trois ans avec Chachaman, le chanteur leader du groupe Pélé Boys, un des premiers groupes polynésiens dans l'esprit Jahwaiian, ce style de musique un peu "reggae love" à la mode en ce moment ici. Et c'est aussi l'esprit de Taapuna Girl, une chanson légère, sans soucis.

Et l'EP, de quoi parle-t-il ? D'Identité, d'Amour ?
(Rires) Alors ça va être simple, ça ne va pas aussi loin. Ça parle de filles, d'amour. Ce n'est pas de la grande poésie, mais c'est honnête. C'est une vue de l'amour traditionnel, respectueux envers la femme. Ce n'est pas du "bouge tes fesses"…

C'est ton premier EP, comment ça s'est passé ?
Alors les chansons que j'ai enregistrées à Hawaii, je les ai composées il y a deux ou trois ans. Mais une fois que tu as la composition, ce n'est que le début, tu n'as effectué que 20% de la manœuvre… Après il faut financer le projet et l'enregistrer. Vu que je suis artiste indépendant, je dois financer tout ce que je fais, je n'ai pas Warner pour s'en occuper, rien de ce genre. C'est le processus lent et sûr… J'ai tout payé de ma poche pour aller à Hawaii.

Tout l'EP est dans ce style "Jahwaiian" ? On sait que ce que tu chantes d'habitude est très diversifié.
Exactement, et là on va découvrir une autre facette de ma musique. C'est de la musique qui me touche, que j'aime bien. C'est un style très à la mode, accessible au grand public et j'y apporte des influences jazz, j'essaye d'être créatif.

Quand je les ai composées, j'étais en mode, "island", en mode Tahiti. L'environnement c'est important quand tu écris une chanson, ça l'influence beaucoup. Même si quand j'écris, je m'enferme dans ma chambre ! Mon inspiration vient de mon expérience, celle des autres, ou alors j'imagine. Ce que je veux dire, c'est que ce n'est pas uniquement autobiographique.

Tu comptes continuer dans ce style ?
Pas forcément. Après, si cet EP est un succès dans le monde du Jahwaiian, pourquoi pas ! Il est en anglais aussi, donc il pourrait toucher les autres îles du Pacifique. Je suis super confiant pour cet album, j'y ai mis beaucoup de cœur, d'énergie et d'argent, et j'espère que ça va plaire ! Moi le jahwaiian, le reggae love, c'est une musique qui me parle. C'est ce côté "island", ce côté sans soucis, qui représente bien l'esprit polynésien, et qui est très écouté ici.

Mais je travaille aussi sur d'autres choses. Mes deux premiers succès, c'était du zouk love, et en ce moment je bosse sur un zouk love avec un producteur antillais à Paris.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Vendredi 29 Juillet 2016 à 13:51 | Lu 1442 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance