TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf – Kelly Slater a vendu « sa vague » à la WSL


La nouvelle a fait l’effet d’une bombe, la WSL a racheté la vague artificielle conçue avec succès par Kelly Slater et ses ingénieurs. Un nouveau format de compétition pourrait voir le jour, un championnat du monde sur vagues artificielles. Michel Bourez a eu le privilège de tester la fameuse vague, accompagné de ses amis.



Michel, Teva et Raimana, Mataiea est dans la place
Michel, Teva et Raimana, Mataiea est dans la place
La world surf league a confirmé mardi le rachat par la WSL Holdings de la majorité des parts de la société Kelly Slater Company. Le 11 fois champion du monde de surf s’était lancé il y a une dizaine d’année, avec ses ingénieurs, dans le développement d’une vague artificielle. Il n’a pas été le seul puisque divers projets ont pu aboutir avec plus ou moins de réussite.
 
A en croire les images produites fin 2015, alors dans une eau peu ragoûtante virant au marron foncé, la vague obtenue a eu un gros succès auprès des observateurs. A peine quelques mois plus tard et après un début de saison manquant clairement de réussite pour le « King » en championnat du monde, l’annonce du rachat par la WSL a fait l’effet d’une bombe dans le milieu du surf mondial.
 
Quelques stars du surf ont eu le privilège de l’essayer, dont notre ambassadeur Michel Bourez, accompagné de son mentor du Rautirare Surf Club Teva Zaveroni et du waterman Raimana Van Bastolaer, ses amis de Mataiea. Rappelons que c’est la WSL qui organise le championnat mondial en 11 étapes dont fait partie la Billabong Pro Tahiti.
 
La holding américaine issue du foot us ZoSea, rappelons-le, avait racheté l’ASP courant 2013, l’association de surfeurs professionnels qui gérait alors le championnat du monde. Après en avoir changé le nom de ASP en WSL et lancé une série de changements, elle a également racheté les Billabong XXL Awards puis également le Big Wave World Tour.
 
La marque Red Bull avait déjà lancé un format de compétition sur vagues artificielles, le Red Bull Unleashed, la WSL va désormais pouvoir lancer son propre format de compétition, un format qui ne sera pas lié aux aléas de la météo et ses périodes d’attente onéreuses. Mais l’âme du surf dans tout ça ? A suivre. SB
 
Le PDG de la WSL a également confirmé la nouvelle : « Nous sommes convaincus que les fans, les athlètes, les partenaires et les médias seront conquis par ce nouveau format de Championship Tour sur des vagues artificielles. Mais l’océan sera toujours notre maison et les spots que nous parcourons déjà resteront la colonne vertébrale de notre calendrier compétitif. »


Rédigé par SB le Jeudi 26 Mai 2016 à 15:24 | Lu 4271 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki