TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf International – Billabong Pipe Masters : Michel Bourez, 5ème au championnat du monde 2014, Gabriel Medina empoche le titre. MAJ


Vendredi matin le Billabong Pipe Masters a pu enfin reprendre avec le déroulement du round 3 , un round toujours déterminant puisqu’il se fait en ‘un contre un’ en élimination directe. Rappelons que le Pipeline Masters est la dernière étape du championnat du monde qui en compte 11.



Michel Bourez avec sa 5ème place, écrit un nouveau chapitre de l'histoire du surf tahitien
Michel Bourez avec sa 5ème place, écrit un nouveau chapitre de l'histoire du surf tahitien
HAWAI’I, le 19 décembre 2014. Le Billabong Pipeline Masters est également la dernière des trois compétitions comptant pour la Triple Crown. Les vagues sont de 2 mètres environ avec un peu de vent. La journée commence bien pour Michel Bourez qui réussit à s’extirper du piège du round 3 en s’imposant face à Matt Wilkinson avec un total de 9.67 contre 7.00 pour l’Australien.
 
Puis c’est le coup de théâtre, Joel Parkinson 6ème au classement général derrière Michel se fait éliminer par Sebastian Zietz, le Hawaiien spécialiste de Pipeline. Michel est donc assuré de terminer le championnat du monde à la 5ème place, le moment est historique.
 
La meilleure place jamais obtenue par un Tahitien en championnat du monde est une 6ème place que Michel avait obtenue en 2011. Il obtient cette consécration avec panache puisqu’il a 2 victoires à son actif cette année, en Australie à Margaret River et à Rio de Janeiro au Brésil. Il était 12ème en 2013.
 
Le scénario commence bien pour le ‘Spartan’ puisque Dusty Payne fait également les frais du round 3, sorti par Gabriel Medina. Dusty est le concurrent direct de Michel pour la ‘Triple Crown’. Julian Wilson, l’autre candidat susceptible avec Michel Bourez de remporter la Triple Crown, se qualifie. Il devra remporter la compétition pour remporter la Triple Crown.
 
Kelly Slater se fait également éliminer au round 3 par Alejo Muniz et voit s’envoler ainsi ses chances de 12ème titre de champion du monde alors que Gabriel Medina et Mick Fanning accèdent au round 4.

Gabriel Medina, champion du monde à 20 ans, comme kelly Slater en 1992.
Gabriel Medina, champion du monde à 20 ans, comme kelly Slater en 1992.
Dans le round 4, Michel termine 2ème de sa série avec 6.40 derrière John John Florence, le Hawaiien, qui totalise 6.74. C’est un des meilleurs surfeurs du moment, il a récemment détrôné Kelly Slater au ‘Surfer Poll Awards’. Michel est donc contraint de passer par le round 5 de repêchages.
 
Gabriel Medina remporte sa série du round 4 et se qualifie directement pour les quarts, comme Florence. Mick Fanning se met en danger, il termine 2ème de sa série et doit passer par le round 5. S’il se fait éliminer, Medina sera sacré champion du monde.
 
Malheureusement, avec une fréquence de vague faible, Michel Bourez ne parviendra pas à sortir du round 5, éliminé par Josh Kerr. Il voit ainsi s’échapper la Triple Crown. Josh Kerr totalise dans ce round 14.00 contre 10.84 pour Michel. S’il était parvenu en quart il aurait de grosses chances d’empocher la Triple Crown, il passe donc très près d’un trophée convoité par tout surfeur pro, il devra se satisfaire d’une saison exceptionnelle qui lui aura permis de finir dans le Top 5 des meilleurs surfeurs de compétition au monde.
 
Le round 5 sera fatidique pour Mick Fanning également qui se fait éliminer par le Brésilien Alejo Muniz, qui avait déjà sorti Kelly Slater au round 2, et qui permet au Brésilien de 20 ans Gabriel Medina d’empocher le titre de champion du monde 2014.
 
C'est finalement Julian Wilson qui s'impose en finale contre Gabriel Medina remportant dans la foulée la ‘Vans Triple Crown 2014’.
 
C’est la première fois qu’un Brésilien remporte le championnat du monde de surf. Le dernier à avoir gagné le titre à 20 ans fut Kelly Slater en 1992. La 5ème place de Michel Bourez est également historique. On se souviendra également de la bonne performance d’Alejo Muniz qui aura réussi à éliminer en round ‘man on man’ les deux rivaux de Medina pour le titre de champion du monde : Kelly Slater au round 3 et Mick Fanning au round 5. Ironie du sort, il est rétrogradé dans le WQS pour la saison 2015.
 
Jérémy Florès, l’autre Français, aura réalisé sa pire saison dans le WCT depuis ses débuts et termine à la 33ème place. Grâce au fait qu’il a pu maintenir un bon classement en WQS, il devrait pouvoir se maintenir dans l’élite du TOP 34 en 2015, avec Michel Bourez.
 
Rappelons que l’ASP a été rachetée courant 2013 par le groupe financier ZoSea mais c’est en 2014 que le groupe a organisé de manière effective les compétitions. On pourrait considérer le bilan 2014 comme positif au vu du suspense qui a tenu en haleine le public jusqu'au dernier jour de compétition. La qualité des retransmissions en ‘live’, l’efficacité du site internet et la qualité des commentaires auront tenu toutes leurs promesses.
 
Quelques polémiques sur les réseaux sociaux sont venues ternir quelque peu le tableau, comme celle concernant Bruce Irons. Le ‘Billabong Pipe Master’ s’appelle ‘In memory of Andy Irons’ qui fut un grand champion ayant marqué l’histoire du surf avant de disparaître tragiquement de manière prématurée. Beaucoup de personnes ont plutôt mal pris le fait que Bruce Irons, un excellent surfeur, n’ait pas eu sa place dans cette compétition dédiée à son frère. SB


Rédigé par SB le Vendredi 19 Décembre 2014 à 13:49 | Lu 1076 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki