TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf Billabong Pro : Des ‘Trials’ dans la joie et la douleur… (avec ITW et Diaporama)




Taumata Puhetini bat Alain Riou en demi et Nathan Edge en finale
Taumata Puhetini bat Alain Riou en demi et Nathan Edge en finale
TEAHUPO’O, le 9 août 2014. L’édition 2014 des ‘Air Tahiti Nui Billabong Pro Trials’ qui s’est déroulée samedi aura réservé bien des émotions. On se souvient de l’édition 2013 qui avait vu la victoire d’Alain Riou dans des conditions très moyennes. Cette fois–ci, la ‘mâchoire’ de Teahupo’o a bien fonctionné, un peu trop même.
 
Le ‘tube riding’ a viré à la ‘roulette russe’ avec beaucoup de chutes, avec une vague rapide, énorme, imprévisible, parfois sournoise. Le jeune Kevin Bourez, pourtant un des surfeurs les plus aguerris, sur les traces de son ‘spartan’ de frère, est tombé tête la première dans le tube, au mauvais endroit et le pire a été évité de très peu. Il a échappé à la mort mais aura passé des heures sur le ‘billard’. Il est actuellement, fort heureusement pour lui, Michel, sa famille et tous les passionnés de surf, hors de danger.
 
Taumata Puhetini est un sportif accompli qui s’entraîne toute l’année. Il est sérieux dans le surf, comme dans la préparation physique qui va avec et on en a vu le résultat. Il a fait preuve d’un sang froid incroyable lorsqu’en demi finale il lui manquait 9.41 pour battre Alain Riou et qu’il a pris cette vague phénoménale notée 9.87. Il bat en finale Nathan Edge, un des surfeurs qui terminera sur le récif lui aussi et qui minimisera ses éraflures grâce à une combinaison sous son lycra.
 
L’ambiance aura été magique, avec cette sensation de petitesse face à la puissance de l’océan. Les compétiteurs n’ont pas reculé, même si la rumeur en à fait hésiter un ou deux…Dominique Guérin, juge arbitre local et moniteur de surf, nous raconte comment ‘Damian Hobgood, suite à une chute, s’est fait recoudre le coude avant de retourner à l’eau’… Alors qu’on tremble pour la vie de Kevin, on nous dit qu’il est toujours conscient, qu’il fait déjà le ‘clown’…
 
Jusqu’au cri de rage d’Heiarii Williams interrompant une des interviews pour scander un ‘Tahitian Power’, lui qui surfe Sapinus assis sur sa planche ou en mode ‘switch’ : l’enfant terrible n’a pas participé à la compétition qu’il a pourtant remportée en 2006 et en 2009… La déception de Manoa Drollet ou encore de Tereva David était palpable, ils sortent prématurément et auraient eu tellement à montrer…Mais Taumata était là pour Tahiti, heureusement.

air_tahiti_nui_billabong_trials_2014___avs_1.pdf Air Tahiti Nui Billabong trials 2014 - Avs.pdf  (185.22 Ko)


Taumata Puhetini, juste après la remise des prix :
 
Cette deuxième victoire a-t-elle une saveur particulière ?
 
« J’avoue que les vagues étaient vraiment parfaites, on a eu de bonnes conditions, il a fait beau, tout le monde a bien scoré, je me suis bien amusé. J’ai surtout essayé de ne pas me concentrer sur la compétition mais plutôt sur le fait d’apprécier mes vagues et tout ce qui fait que l’on aime le surf. »
 
Tu n’as pas ressenti de tension au moment où il te fallait 9.41 pour accéder à la finale, contre Alain ?
 
« En fait, il y a toujours cette tension quand tu dois rattraper des points et que tu es mené mais finalement contre Alain je me sentais bien, j’avais confiance en moi. Je me suis dit ‘si la vague arrive, c’est bon, je vais passer, si elle ne vient pas, tant pis. »
 
C’est un peu l’océan qui t’a choisi aujourd’hui ?
 
« Voilà, c’est ce que je pense. Je pense que le seigneur a beaucoup été avec moi aujourd’hui, Teahupo’o aussi était là, j’ai été béni. »
 
Ton claquage musculaire ne t’a pas pénalisé, finalement ?
 
« Effectivement, j’avais eu un claquage il y a une semaine et demie, du coup je n’ai pas pu m’entraîner avant la compétition, j’ai dû me reposer et peut être que c’est ce qui a fait la différence aussi, car j’étais bien reposé, je ne sais pas… »
 
Qu’il y ait un local qui gagne les Trials, c’est une fierté ?
 
« Oui, c’est une fierté pour tous les Tahitiens, pour ma famille, pour mes sponsors, pour tout le monde, pour moi-même et les efforts que j’ai fait tout au long de l’année. Je remercie d'ailleurs mes sponsors Somo Surfboard ainsi que FIltrate Eyewear, Invad Tahiti et Ocean Earth America pour leur soutien. »
 
Un mot pour Kevin ?
 
« Les nouvelles que l’on a eu nous ont beaucoup inquiété, j’ai une pensée pour lui et j’espère qu’il se remettra vite et qu’on le reverra bientôt car c’est un grand surfeur. »

Cédric Ripoli, alias ‘The Voice’ (il commente la compétition) :
 
Toi qui était  bien placé, qu’as tu pensé de ces Trials :
 
« On a une équipe de la fédé qui commence à être bien rôdée pour l’organisation de ce genre d’événement. On a eu des Tahitiens capables de se frotter aux meilleurs trialistes mondiaux, il y avait quand même Damian Hobgood qui est un ancien surfeur du WCT et il a été battu par un Tahitien. Plusieurs pourraient prétendre à aller loin dans le ‘Main Event’, Taumata a bien progressé, Alain Riou, même s’il a perdu son sponsor principal, est un très gros client, Hira Teriinatoofa le gars un peu ‘underground’ qui a du mal à s’en sortir mais qui est toujours super performant... Il y a aussi les jeunes qui poussent, comme Tikanui Smith, Lorenzo Avvenenti et plein d’autres, il y a du gros niveau qui arrive. Cela prouve que le travail de la fédé et des écoles de surf marche bien. »
 
Tu as vu la chute de Kevin ?
 
« J’ai vu une mauvaise chute, quand on connaît Teahupo’o on sait que cela peut ne pas pardonner, ce qui a été le cas pour lui. On ne va pas s’étendre sur les détails de sa blessure mais ce n’est pas beau. On espère qu’il va s’en remettre le plus vite possible, que cela ne va pas influer sur son niveau de surf et qu’il sera là l’année prochaine où même avant pour nous montrer encore la qualité de son surf. »
 
Comment sens-tu le ‘Main Event’ à venir ?
 
« Je sens que le ‘Main Event’ va se dérouler dans de bonnes conditions, super professionnel avec le nouveau groupe qui est arrivé dans l’ASP, je ne veux pas dire qu’avant cela ne l’était pas mais cela pousse encore plus. Je sens que s’il y a de bonnes conditions, je ne sais pas…Il y a un truc dans l’air cette année et je ne veux pas mettre la pression à Michel mais on l’attend vraiment, car c’est chez lui ici et il peut vraiment faire quelque chose. »
 
Beaucoup de ‘gnaque’ chez Nathan Edge ?
 
« Nathan, cela fait 20 ans qu’on le connaît, 20 ans qu’il a la ‘hargne’, c’est un compétiteur né, c’est super agréable de l’avoir dans l’eau car jusqu’à la dernière seconde il y de la combativité, c’est ce qui donne du suspense à la compétition. C’est un gars entier, il se donne à fond. »
 
Taumata également a fait preuve d’un sang froid incroyable, notamment dans sa demi finale contre Alain ?
 
« Taumata s’est bien professionnalisé là dessus, il sait maintenant attendre la vague qu’il faut, pour les scores qu’il faut et ça c’est fort. » SB


Rédigé par SB le Lundi 11 Août 2014 à 00:36 | Lu 1026 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki