Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Surf – Billabong Pro : La loi des séries pour Michel Bourez


La Billabong Pro Tahiti 2016 se déroule actuellement sur le spot de surf de Teahupo'o, à la presqu'île. Le round 2 de repêchages a été lancé ce dimanche matin. Il n'a malheureusement pas souri à nos deux Tahitiens engagés, Hira Teriinatoofa et Michel Bourez, puisqu'ils ont tous deux été sortis prématurément de la compétition dans des conditions de vagues petites. Le manque de réussite à Teahupo'o continue pour Michel mais le championnat n'est pas fini.


Le spot de Teahupo'o est en effervescence
Le spot de Teahupo'o est en effervescence

Michel Bourez, après une année 2015 compliquée par des blessures, avait fait un début de championnat 2016 plutôt réussi puisqu'avant la Billabong Pro 2016, il était 8e au classement général. Il aura fallu qu'il surfe à domicile lors de cette 7e étape de championnat du monde pour obtenir sa plus mauvaise place depuis le début de saison, une 25e place. C'est sa 8e année sur le circuit mondial, il n'a jamais réussi à aller plus loin que le round 5 à Teahupo'o.

 

Michel n'avait pourtant pas mal commencé samedi, lors du round 1. Il était opposé à Kelly Slater et Matt Banting et parvint à obtenir un total sur deux vagues de 14.83, soit juste en dessous de Kelly Slater qui lui totalisait 15.00 points. On peut même dire que la série était sous son contrôle avant que ce surdoué de Kelly Slater ne trouve une « bombe » venue de nulle part, notée 9.00 sur 10. Sa deuxième place au round 1 l'a contraint à passer par le round de repêchage, un round éliminatoire en format un contre un.


Hira Terinatoofa s'est incliné contre le N°1 actuel
Hira Terinatoofa s'est incliné contre le N°1 actuel

Le round 2 commence mal pour Michel

 

Michel Bourez débute mal sa série du round 2 contre le Hawaiien Keanu Asing, 35e mondial, il chute dans un tube qui aurait pu lui assurer une position confortable et n'obtient que 2.87. Alors qu'il a la priorité, il laisse Keanu Asing partir sur une vague «  à figures », le Hawaiien réussit à obtenir un 4.67, un score qu'il complètera avec une autre vague à figure notée 5.00.

Michel Bourez, après une attente interminable, va enfin obtenir un bon tube noté 5.70, mais il lui faut une deuxième bonne vague, qui n'arrivera jamais. Michel sort à nouveau prématurément de la Billabong Pro Tahiti, alors que ses deux frères Naea et Kevin sont là pour le soutenir, accompagnés par son coach Yannick Beven.

 

Hira Teriinatoofa, le deuxième Tahitien engagé, issu des Trials, a eu plus de vagues que lors du Round 1, il a même failli créer la surprise en prenant de bonnes vagues et en gérant bien les priorités mais, là aussi, la chance tourne du mauvais côté car c'est le n°1 mondial actuel, l'Australien Matt Wilkinson, qui se qualifie grâce à un total de 14.17, contre 13.50 pour Hira Teriinatoofa qui aurait espéré être un peu mieux noté.

 

Pour Michel Bourez, le prochain rendez-vous est déjà pris du 7 au 18 septembre prochain : Le Hurley Pro à Trestles, en Californie. SB


Michel Bourez avait pourtant bien débuté la compétition
Michel Bourez avait pourtant bien débuté la compétition

Michel Bourez juste après sa série :

 

Ta réaction ?

 

« Petites conditions aujourd'hui. Les premières séries n'étaient pas au top. Je pense que j'ai merdé à deux occasions, sur ma première vague et celle où j'ai fait ma manœuvre. Sur ma première, si j'étais sorti du tube, je pense que cela aurait été un 8 et quelques, cela aurait tout changé. Sur la deuxième, celle à manœuvres, ma planche a tremblé et je n'ai pas pu enchainer une deuxième manœuvre »

 

 

« Je ne pensais pas qu'ils allaient noter autant pour les manœuvres. Il y a eu quelques séries qui sont passées à la fin, j'aurais pu partir dessus si je ne m'étais pas attardé à faire un cut back sur ma vague, j'aurais dû sortir et nager directement, c'était la plus grosse vague de la matinée, je ne pouvais pas savoir non plus. Et comme d'habitude, quand il y a une grosse qui passe, il n'y a plus rien après. Même une moyenne pour faire des manœuvres n'est pas venue. »

 

C'est toujours une déception de ne pas pouvoir bien faire à domicile ?

 

« C'est mon plus mauvais résultat de l'année, c'est un peu chiant que ce soit ici, cela m'énerve. C'est dommage que l'on ait pas eu de bonnes vagues pour le round 2, qui est pourtant fatidique. Adriano De Souza a perdu dans une série sans vagues alors qu'il est en course pour le titre. C'est dommage qu'on nous ait fait surfer dans ces vagues. Il y a une petite houle qui était prévue pour fin de semaine, mais bon ce n'est pas moi qui fait le « call ». J'aurais dû dire un mot peut être avant. » Propos recueillis par SB


Rédigé par SB le Dimanche 21 Août 2016 à 14:23 | Lu 1360 fois




Sports | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017