Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Sur l'A9, les automobilistes se font flasher à tort aux heures de pointe



Sur l'A9, les automobilistes se font flasher à tort aux heures de pointe
MONTPELLIER, 9 sept 2012 (AFP) - De nombreux automobilistes se sont récemment fait flasher à tort sur un tronçon de l'A9 où la vitesse est limitée à 90 km/h aux heures de pointes au lieu de 110 km/h, a-t-on appris dimanche auprès des autoroutes du Sud de la France (ASF) et de la préfecture de l'Hérault.

Entre 07h00 et 09h00 et de 17h00 à 19h00, la partie de l'autoroute entre Montpellier-est et Saint-Jean-de-Védas (Hérault) est embouteillée dans les deux sens de circulation avec jusqu'à 5.000 véhicules par heure, explique-t-on à la direction régionale des ASF de Languedoc-Roussillon.

C'est pourquoi un "système expérimental (de réduction de la vitesse, NDLR) a été mis en oeuvre début juillet et pour une durée d'un an par la préfecture de l'Hérault", une mesure destinée à mieux fluidifier le trafic routier sur cette portion de 12 kilomètres, explique-t-on.

Selon les ASF, ce sont "des bugs" dans les panneaux de signalisation qui sont directement à l'origine des dysfonctionnements constatés par des automobilistes, et non les radars fixes.

"La foudre qui est tombée lors de violents orages il y a une quinzaine de jours et des problèmes de liaison entre le système qui gère l'affichage de la vitesse autorisée et les panneaux lumineux seraient à l'origine de ces dysfonctionnements", précise-t-on.

Les ASF ont par conséquent "immédiatement" informé du problème le Centre automatisé de constatation des infractions routières de Rennes (CASIR), en charge de la gestion nationale des procès-verbaux des dépassements de vitesse aux radars fixes.

"La préfecture a reçu ces derniers jours des plaintes d'automobilistes dénonçant avoir été flashés à tort sur cette portion de l'A9", confirme à l'AFP Nicolas Honoré, le directeur de cabinet du préfet de l'Hérault. "Mais qu'ils se rassurent: il n'y a aura aucune sanction et ils ne recevront pas leur PV", ajoute-t-il.

Ni la préfecture de l'Hérault, ni les ASF sont en mesure de donner des statistiques sur le nombre de conducteurs flashés à tort et sur celui des PV invalidés.

Un bilan de ce test sur cette portion de l'A9 au sud de Montpellier sera effectué à la fin de l'année.

cor-lrb/gc

Rédigé par AFP le Dimanche 9 Septembre 2012 à 21:25 | Lu 994 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance