Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Sea Shepherd militera dans l'Atlantique si Tokyo cesse sa chasse aux baleines



WASHINGTON, 31 mars 2014 (AFP) - L'organisation écologiste Sea Shepherd a assuré lundi être prête à recentrer ses efforts contre l'arrêt de la pêche à la baleine par la Norvège et l'Islande, si le Japon cessait sa propre chasse, comme ordonné par la Cour internationale de Justice.

La Sea Shepherd Conservation Society, basée aux Etats-Unis, a salué la décision du plus haut organe judiciaire des Nations unies qui a ordonné lundi à La Haye l'arrêt de la chasse à la baleine menée par le Japon en Antarctique, une décision que Tokyo s'est aussitôt engagé à respecter.

Sea Sheperd a à plusieurs reprises mené des campagnes et des interventions musclées dans l'océan Austral contre les harponneurs japonais.

Son fondateur Paul Watson a exprimé des doutes sur les promesses de Tokyo de se plier à cette décision mais a indiqué que son groupe était prêt à rediriger sa flotte de trois bateaux dans l'Atlantique si le Japon cessait sa chasse aux baleines.

"Je ne suis pas convaincu à 100% qu'ils (les Japonais) vont respecter la décision. Ils ont tendance à accepter et ensuite faire ce qu'ils veulent; c'est toujours ce qui s'est passé avec la Commission baleinière internationale", a déclaré par téléphone à l'AFP Paul Watson.

"Nos bateaux seront prêts à agir de nouveau contre eux s'ils reprennent" la chasse, a-t-il souligné. "S'ils ne recommencent pas, alors nous serons en mesure de recentrer nos efforts contre la chasse à la baleine pratiquée par les Norvégiens, les Islandais et les Iles Féroé".

Le Japon, qui insiste pour dire que la viande de baleine fait partie intégrante de son héritage culinaire, assure respecter techniquement un moratoire international de 1986 n'autorisant la chasse à la baleine qu'à des fins scientifiques.

Mais la Cour internationale de Justice a estimé lundi que le Japon déguisait une activité commerciale en programme de recherche scientifique, donnant ainsi raison à l'Australie, qui l'avait saisie en 2010.

La Norvège et l'Islande sont les deux seuls pays au monde à officiellement pratiquer la chasse à la baleine à des fins commerciales, en vertu d'une objection introduite contre le moratoire de 1986 de la Commission baleinière internationale.

Paul Watson explique que Sea Shepherd n'a pas eu jusqu'à présent les fonds pour mener "une bataille sur deux fronts".

L'organisation s'est félicitée le 23 mars d'avoir sauvé 750 baleines des harponneurs japonais lors de sa campagne annuelle dans l'océan Austral.

Rédigé par () le Lundi 31 Mars 2014 à 07:34 | Lu 1522 fois






1.Posté par michel le 31/03/2014 21:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que l'on me dise pourquoi les japonais s'acharnent -ils sur les baleines
il leur faudrait encore un ou deux raz de marée pour les mettre d'aplomb

2.Posté par cicero bernard le 31/03/2014 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur Paul Watson et son organisation Sea Shepherd auront réalisé un miracle si enfin le Japon se civilise et cesse ce massacre inutile dans l'Océan Australe, cette soi disant étude scientifique des baleines qui ne sert qu'à camouffler une pêche commerciale de la viande de ces magnifiques cétaçés est aujourd'hui un crime contre la vie terrestre.
Autant cette chasse est compréhensible pour les Inuits qui ne prélèvent que le minimum vital ,autant elle est monstrueuse dans les pays ou personne ne manque de nourriture , et, bien sur ,cette traque aux cétaçés est ( dauphins compris) complètement honteuse pour nos voisins nordiques qui se veulent peuples " civilisés" .
Tous ces " gens massacreurs " devraient méditer sur cette reflexion d'un ""sauvage " Sitting Bull , qui disait """ quand le dernier arbre sera abattu , la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson mort, l'homme blanc se rendra compte que l'argent ne se mange pas """
Cicero Bernard

3.Posté par Olive le 03/04/2014 04:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Une bataille de gagner mais pas la guerre je suis quand même très très heureux long vie à la sea Shepherd

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies