TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Scolarité obligatoire de 3 à 18 ans: "un souffle" contre le décrochage (Vallaud-Belkacem)




Créteil, France | AFP | mercredi 21/09/2016 - Najat Vallaud-Belkacem, qui a lancé samedi l'idée d'une scolarité obligatoire de 3 à 18 ans, contre 6 à 16 ans actuellement, a estimé mercredi que cette extension serait "un souffle" pour lutter contre le décrochage.

"Il n'agit pas d'une annonce de réforme pour la fin du quinquennat", a précisé d'emblée la ministre de l'Education nationale, lors d'un déplacement dans un collège de Créteil (Val-de-Marne).

"Il s'agit de se donner une ambition pour les années qui viennent. Il y a un souffle qu'on peut donner à notre système scolaire", a-t-elle ajouté, sans préciser si cette proposition nourrirait le programme présidentiel de François Hollande, s'il venait à se représenter.

L'idée d'étendre la durée de la scolarité est d'"obliger l'Etat à trouver une solution à tous les élèves jusqu'à 18 ans", quand ils n'ont pas accès au marché du travail, faute de qualification, a expliqué la ministre. "Il ne s'agit pas d'obliger un élève détenteur d'un CAP, en apprentissage ou en service civique à retourner en cours".

Cette réforme, si elle était mise en oeuvre, obligerait à réintégrer 80.000 décrocheurs âgés de 16 et 18 ans dans le système scolaire, et nécessiterait la création de "5.000 à 7.000 postes de professeurs supplémentaires", selon Najat Vallaud-Belkacem.

"Evidemment que ça coûterait de l'argent", a concédé la ministre, tout en rappelant que chaque élève décrocheur coûte 230.000 euros à la collectivité.

François Hollande fixait il y a un an l'objectif de diplômer 60% d'une classe d'âge de l'enseignement supérieur. "Il faut amener le maximum de jeunes à ses portes", a souligné Najat Vallaud-Belkacem.

Interrogée sur la proposition de Nicolas Sarkozy de soumettre les jeunes sans emploi ou formation à un service militaire obligatoire, la ministre a fustigé "des discours de matador" qui considèrent les élèves comme "des sauvageons qui font exprès de décrocher".

Actuellement, 98% des élèves français commencent leur scolarité dès 3 ans, à l'école maternelle, et le nombre total d'élèves décrocheurs est estimé à 110.000 par an.

Rédigé par () le Mercredi 21 Septembre 2016 à 05:59 | Lu 275 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Roro LEBO le 21/09/2016 12:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
on dirait que le travail n'existe plus...
Dur dur pour les "manuels"

2.Posté par Elis Semczuk le 21/09/2016 14:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance