TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd
Mardi 2 Septembre
Mon espace perso

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

Sarkozy dans les starting-blocks, avec d'autres propositions choc dans sa besace




Sarkozy dans les starting-blocks, avec d'autres propositions choc dans sa besace
PARIS, 10 février 2012 (AFP) - La campagne 2012 de Nicolas Sarkozy, c'est parti. Pas officiellement certes, mais le futur candidat, qui pourrait se déclarer d'ici jeudi prochain, se prépare activement à entrer dans l'arène, avec meetings et nouvelles propositions choc dans sa besace.

Des sources proches de l'UMP et du gouvernement ont indiqué à l'AFP que M. Sarkozy pourrait se déclarer "le 16 février" ou "avant", "peut-être dès ce week-end", rien n'ayant encore été définitivement arrêté. La manière dont il s'y prendra n'a pas été précisée.

Au lendemain de la publication de son interview dans Le Figaro Magazine à paraître samedi, dans laquelle apparaissent les grandes lignes de sa campagne à venir, M. Sarkozy se veut concentré sur son rôle de président. Dans la matinée, il recevait les associations d'élus pour une "conférence sur les finances locales".

Le début de semaine prochaine s'annonce régalienne, avec l'inauguration, lundi, du nouveau siège de la direction générale de la gendarmerie nationale à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), et, bien sûr, le Conseil des ministres de mercredi. Dans la foulée, il pourrait se rendre à Lyon, à l'Office français de l'immigration et de l'intégration (Ofii).

Quoi qu'il en soit, le camp majoritaire est en ordre de marche. L'UMP a annoncé vendredi la tenue, le 19 février, du "premier grand meeting de soutien" à Nicolas Sarkozy, au parc Chanot à Marseille. L'UMP n'a pas précisé si M. Sarkozy y serait.

"Le premier étage de la fusée, c'est l'interview au Fig-Mag. Le deuxième, c'est la déclaration de candidature et le troisième, c'est Marseille", résume-t-on de source proche du gouvernement.

Le patron du parti majoritaire, Jean-François Copé, a envoyé, jeudi soir, un message aux fédérations et cadres UMP pour leur demander "une mobilisation et une présence massives sur le terrain ce week-end".

L'UMP a également ouvert vendredi une nouvelle page Facebook dédiée à la campagne de Nicolas Sarkozy, truffée de photos du futur candidat, avec en exergue, cette citation: "J'éprouve depuis le plus jeune âge la fierté d'appartenir à une grande, vieille et belle Nation: la France".

Les sondages continuant de prévoir sa défaite face à son concurrent socialiste François Hollande, Nicolas Sarkozy a décidé de faire une campagne très clivante.

Dans le Fig-Mag, il s'est nettement démarqué des socialistes avec des propositions et un virage droitier qui font polémique: référendum sur les obligations des chômeurs et sur le droit des étrangers, refus du mariage homosexuel, de l'euthanasie, du droit de vote des étrangers aux élections locales...

M. Hollande a brocardé ces propositions, affirmant que "le prochain référendum, c'est l'élection présidentielle".

Alors que M. Sarkozy avait plusieurs fois laissé entendre qu'il se déclarerait en mars, tout à sa volonté de rester dans son costume unique de président le plus longtemps possible, ses proches expliquent cette accélération par sa volonté de "ne pas perdre de temps".

"Maintenant qu'il a fait ses réformes, et annoncé les suivantes, il n'avait plus de raisons d'attendre. Et Nicolas Sarkozy est un pragmatique. Le rapport de force actuel n'est pas à son avantage. Il aurait été dommage de perdre le mois de février", argumente un cadre de l'UMP.

"Le président a déminé les sujets sensibles, coût du travail et financement de la protection sociale notamment. Il aurait été compliqué pour le candidat d'annoncer des mesures qu'il n'aurait pas prises en tant que président", analyse de son côté un ministre.

Ses récentes propositions sont "des marqueurs qu'il va pouvoir intensifier pendant sa campagne. Il va pouvoir dire aux Français +j'ai besoin d'un second mandat pour les mener à bien+", estime le même.

Selon ces sources, "le candidat fera d'autres propositions". Elles ne les détaillent pas mais le promettent : ce seront "des propositions choc".

npk/sm/bfa

Rédigé par Par Nadège PULJAK le Vendredi 10 Février 2012 à 05:42 | Lu 268 fois



Notez

Le Journal des Présidentielles 2012 | Les Professions de foi des candidats et les clips de campagne | Les programmes