Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Salon du livre : "Un passé à recomposer", d’Epeli Hau’ofa



PAPEETE, 19 novembre 2015 - Après les essais Notre mer d’îles, en 2013, et L’océan est en nous, en 2014, les éditions Pacific Islanders nous proposent la traduction française d'une troisième réflexion de l’intellectuel océanien Epeli Hau’ofa, Un passé à recomposer.

Après Notre mer d’îles (Our sea of islands), sorti en novembre 2013, et L’océan est en nous (The ocean in us) l’an dernier, cette petite maison d'édition présente au salon du livre cette année le dernier volet d’une trilogie consacrée à Epeli Hau’ofa : Past to remember traduit en français sous le titre Un passé à recomposer.

Dans cet ouvrage de 56 pages, l’auteur pousse sa réflexion sur ce qui peut unir les peuples îliens d’Océanie – les Pacific islanders comme il suggère de les désigner – qui après deux siècles de dévastation culturelle se trouvent confrontés à la mondialisation des échanges et des valeurs.

Il propose de réfuter le récit historique vu à travers le prisme européen et de songer à la conception traditionnelle qu’ont du temps, la plupart des peuples d’origine austronésienne "qui situent le passé en face de nous, le futur se trouvant derrière". L’auteur cite la locution hawaiienne "ka wa mamua" (le temps devant) qui désigne le passé. Une conception que l’on retrouve aussi dans l’expression tahitienne "matamua", qui invite à regarder devant pour signifier ce qui est "passé", de même qu’en fidjien (gauna i liu) et en tongien (kuonga mu’a). Epeli Hau'ofa propose de saisir cette particularité épistémologique comme clé pour recomposer son identité culturelle et historique.

"La conception du temps selon laquelle le passé, en face de nous, nous aide à conserver nos souvenirs et à être pleinement conscients de leur présence. (…) Puisque le passé vit en nous, alors les morts sont vivants – nous sommes notre propre histoire", souligne cet auteur reconnu et célébré dans l’ensemble du Pacifique anglophone comme le penseur contemporain de l'identité océanienne.

Encore une fois, à travers cet ouvrage, Epeli Hau’ofa défend qu’en dépit d’une situation proche de l’acculturation, les peuples du Pacifique ont encore l’opportunité de cheminer vers ce qui semble perdu ; encore une fois, il soutient que ce qui semble épars est sans doute logé au cœur de chacun et il invite à s’en saisir.

Epeli Hau’ofa (1939-2009) est pratiquement inconnu en France et dans les territoires francophones du Pacifique. A travers ce travail d'édition, Pacific Islanders tente de remédier à cette lacune.
Salon du livre : "Un passé à recomposer", d’Epeli Hau’ofa

Un passé à recomposer. Prix public : 950 Fcfp.
Prix spécial "Salon du livre", du 19 au 22 novembre, sur le stand d’Archipels : 900 Fcfp.
Aussi en vente chez Archipels, Klima et Odyssey.

Au Salon du livre les trois livres d’Epeli Hau’ofa seront vendus sous forme de lot à 2 500 Fcfp

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 19 Novembre 2015 à 13:02 | Lu 372 fois






1.Posté par emere cunning le 21/11/2015 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Interesting ! Thank you.
Just heard about "the ocean in us". We'll seize the pleasure to read this pacific islander that we don't even know, histoire de se perdre à rêver un dernier coup.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:04 Journée « Sport-armées-jeunesse » sur le DA 190

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance