Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Saisie record de cocaïne en Polynésie française : les photos de la prise



Des pains et des pains de cocaïne ont été découverts disséminés un peu partout dans les entrailles du catamaran perquisitionné à la marina de Arue. (Crédit photo : Douane française)
Des pains et des pains de cocaïne ont été découverts disséminés un peu partout dans les entrailles du catamaran perquisitionné à la marina de Arue. (Crédit photo : Douane française)
PAPEETE, le 31 janvier 2017 - Les clichés réalisés par les douaniers sur le second bateau, arraisonné le 23 janvier à la marina de Arue, permettent de mieux visualiser l'ampleur de la quantité record de cocaïne, près d'une tonne et demi, saisie la semaine dernière par les autorités françaises dans les eaux polynésiennes.

Les 21 et 23 janvier derniers, 1 438 kilos de cocaïne étaient saisis à bord de deux voiliers, au large des Marquises et à la marina de Arue, dans le cadre d'une opération conjointe associant la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED), les services douaniers de la Polynésie française, le réseau international des attachés douaniers et la frégate "Le Prairial" de la Marine nationale. "Une prise sans précédent dans le Pacifique sud" soulignait dans la foulée le procureur de la République Hervé Leroy lors d'une communication à la presse.

Les images manquaient jusqu'à présent mais quelques clichés photographiques réalisés par les douanes sur le "Mojito", le second catamaran perquisitionné à la marina de Arue le 23 janvier, permettent de mieux visualiser l'ampleur de la saisie. On y voit des pains et des pains de cocaïne extraits des entrailles du bateau par les agents. 809 kilos en tout.

Les deux voiliers avaient été identifiés par la DNRED dans le cadre d'une enquête sur une filière criminelle impliquée dans le trafic international de cocaïne opérant depuis l'Amérique du Sud vers le Pacifique. La destination finale de la cargaison pouvait être l'Australie. Le premier catamaran avait été intercepté par "Le Prairial" le 19 janvier au large des Marquises "alors qu'il était en train de sombrer du fait de l'équipage" précisait jeudi dernier un communiqué du ministre de l'Economie et des finances, Michel Sapin. Les deux marins de nationalité espagnole, secourus à bord puis retenus par l'armée avant d'être remis aux gendarmes, auraient en effet tenté de dynamiter leur bateau avant l'intervention de la Marine nationale pour faire disparaître leur cargaison. Avant que le bateau ne coule, les forces de l'Etat en mer avaient néanmoins réussi à mettre au sec 524 pains de cocaïne d'un poids total de 639 kilos.

Les convoyeurs écroués en métropole

Quatre hommes, les deux Espagnols ainsi qu'un Français et un Panaméen, ont été interpellés et écroués à Nuutania dans cette affaire. La juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris s'est saisie de l'enquête. Un mandat d'amener pour la métropole leur a été délivré jeudi dernier par le juge des libertés et de la détention à Papeete. Le quatuor pourrait rejoindre la métropole dès demain matin mercredi. Mis en examen pour association de malfaiteurs et importation de produits stupéfiants en bande organisée, ils encourent 30 ans de réclusion criminelle et 7,5 millions d'euros d'amende sans compter les énormes amendes douanières. "La valeur sur le marché au détail des stupéfiants saisis représente plus de 53 millions d'euros" précise le ministère des l'Economie et des finances. Soit près de 6,5 milliards de francs pacifique.



(Crédit photo : Douane française)
(Crédit photo : Douane française)

(Crédit photo : Douane française)
(Crédit photo : Douane française)

(Crédit photo : Douane française)
(Crédit photo : Douane française)

(Crédit photo : Douane française)
(Crédit photo : Douane française)

(Crédit photo : Douane française)
(Crédit photo : Douane française)


Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 31 Janvier 2017 à 17:41 | Lu 14657 fois







1.Posté par Pito le 31/01/2017 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il apparaîtrait que les deux bateaux appartiendraient à un français, pourquoi son nom n'est jamais cité ?

2.Posté par Teva le 01/02/2017 05:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dommage .Que l''l on arrete plutôt les traffics en Polynésie. Ce voilier n était que de passage. On devrait arrêter ceux qui vont dealer a la sortie des écoles.

3.Posté par lolo98719 le 01/02/2017 07:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'y a plus de vedette des douanes en Polynésie, quand il n'y a plus de chat les souris dansent..............

4.Posté par Heitiare le 01/02/2017 08:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Joli coup, c''est ça en.moins dans.notre.ile, allé huch !

5.Posté par coco le 01/02/2017 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Teva

Éduque tes enfants. Les dealer ne font que répondre a une demande comme les vendeur d'alcool.

6.Posté par hinano bon sa !!! le 01/02/2017 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est l'alcool qui tue notre jeunesse pas la cocaïne, faut ouvrir votre cerveau bande d’hypocrite.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance