TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Saint-Martin: le Quai d'Orsay appelé à arbitrer un différend sur la frontière




Le ministère des Affaires étrangères a été saisi pour traiter un différend qui oppose, sur l’île de Saint-Martin, les autorités du côté néerlandais et du côté français, et portant sur l'exact tracé de la frontière qui les sépare, a annoncé lundi à l'AFP la préfecture déléguée à Marigot.
Le différend qui oppose depuis des années autorités françaises et hollandaises dans cette île des Antilles, a éclaté au grand jour après un contrôle des services de l'Etat français sur un chantier que les Néerlandais considèrent comme étant sur leur territoire. 
Sur la "friendly island", le partage entre les Pays-Bas et la France et leurs souverainetés respectives, a été entériné par le traité de Concordia, en 1648. Mais un différend a subsisté quant à l'exact tracé de cette frontière au niveau de l'étang d'Oyster Pond, à l'est de l'île.
Pour la partie hollandaise, la frontière épouse la rive nord de l'étang, qui serait donc en sa possession. Côté français, on estime que la frontière passe au milieu de l’étang. "En vertu du droit public international", explique le cabinet de la préfète déléguée, Anne Laubies, s'appuyant sur la convention des Nations unies sur le droit de la mer de Montego Bay. 
Les deux parties s'efforcent depuis bientôt 20 ans de se mettre d'accord. En janvier 2014, une réunion quadripartite impliquant Paris et La Haye a conclu à la nécessité d'un "statu quo" en attendant.
Pour William Marlin, le Premier ministre de Sint Maarten (partie hollandaise), ce statu quo a été bafoué lorsque des contrôles ont été réalisés le 26 octobre par les services de la préfecture, avec l'appui des gendarmes, sur le chantier de rénovation de la marina située au milieu de l'étang.
Estimant qu'ils intervenaient côté néerlandais, William Marlin a dénoncé "un acte agressif et illégal" des autorités françaises, constituant "une violation de la souveraineté territoriale du Royaume des Pays-Bas", à qui Sint Maarten reste rattachée.
M. Marlin a boycotté les cérémonies de la Saint-Martin organisées le 11 novembre côté français.
Pour la préfecture déléguée, c'est le démarrage de ce chantier qui a bafoué le statu quo. D'autant que les services de l'Etat soupçonnaient des entorses aux règlementations françaises "sur le territoire français", considère la préfecture déléguée. 
"Il n'est pas question de se prononcer à notre niveau" sur une réinterprétation du tracé de la frontière, a expliqué lundi le cabinet de la préfète déléguée. 

avec AFP

Rédigé par Roxane Berget le Mardi 15 Novembre 2016 à 05:52 | Lu 262 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Honugril le 15/11/2016 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh bien, justement je suis à Sint Maarten en ce moment.
La partie hollandaise est plus petite que la partie française. Le traçé de la frontière a été dlélimité par deux marcheurs... On dit que les français ont triché et c'est pour cela que Sint Maarten est plus petite que Saint Martin!
Bon les français, soyez beau joueur, laissez ce petit morceau de lagune à Sint Marteen en dédomagement de la tricherie qui vous a bien avantagé! LOL

2.Posté par Lebo RORO le 15/11/2016 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Un niveau d'eau se partage en 2 pour la frontière.
La France plus grande que la Hollande...

3.Posté par microstring le 15/11/2016 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On va les noyer ces hollandais...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance