TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

SUP Surf – Championnat de Tahiti : Atamu Conti, champion de Polynésie 2015.


La 3e et dernière épreuve du championnat de Tahiti de Sup surf s’est déroulée dimanche à Papara. A l’issue de ce championnat 2015, c’est le waterman Atamu Conti qui s’impose. Figure emblématique du Waterman Tahiti Tour auquel il participe avec son père, Atamu Conti devance donc Poenaiki Raioha le champion du monde ISA, absent lors de la deuxième épreuve.



Atamu Conti est le champion 2015
Atamu Conti est le champion 2015
PAPARA, le 17 novembre 2015. Le stand up paddle est en plein essor. Il y a la variante ‘race’ qui consiste à faire la course avec d’autres compétiteurs d’un point A à un point B et la variante ‘surf’ qui consiste à surfer les vagues en stand up paddle. Le SUP surf attire moins de sponsors et de pratiquants que la variante ‘race’ mais n’en reste pas moins une discipline emblématique de l’esprit ‘waterman’.
 
Nous avons en Polynésie un grand champion de la discipline, Poenaiki Raioha, 18 ans, qui fut champion du monde ISA en 2014 et vice-champion du monde ISA en 2015. Ce dernier participe également aux SUP World Tour, se mesurant aux pointures mondiales de la discipline, comme le jeune Hawaiien multiple champion du monde Kai Lenny.
 
Cette année, Kai Lenny a cherché à se diversifier en participant aux ‘Sup race’, les épreuves d’endurance, et n’a fini que 5e à l’issue du classement mondial SUP surf 2015. Il faut dire que le championnat 2015 a été tronqué, passant de cinq à trois épreuves : Hawaii, Tahiti et la Californie. Ce championnat devrait être revalorisé en 2016 grâce à de nouveaux sponsors.
 
C’est le Brésilien Caio Vaz qui remporte le championnat mondial 2015. Comme dans le championnat du monde de surf organisé par la WSL, les Brésiliens sont de plus en plus présents. Le vainqueur du Sapinus Pro Zane Schweitzer est 2e et Poenaiki Raioha obtient une belle 3e place à l’issue des trois compétitions, s’offrant le luxe de remporter la dernière, à Huntington Beach.

Nainoaiki David, comme Poenaiki, a tout pour réussir dans la discipline. Il a de qui tenir
Nainoaiki David, comme Poenaiki, a tout pour réussir dans la discipline. Il a de qui tenir
En ce qui concerne le championnat local, également trois épreuves étaient au programme de la saison 2015. La première épreuve avait été programmée en janvier 2015 à Mahina, sur le spot dénommé ‘To’a Hiro’ de la Pointe Vénus et avait vu la victoire de Poeniki Raioha devant Atamu Conti, Tama Audibert et Bruno Lamy.
 
La deuxième épreuve s’est déroulée à l’embouchure de la Papenoo en octobre dernier. C’est Atamu Conti qui cette fois-ci s’impose dans la deuxième épreuve, devant Natua Teriitahi, Heimanu Mataoa et Steven Frogier. Poenaiki Raioha et Nainoa David étaient absents.
 
La 3e et dernière épreuve du championnat s’est déroulée dimanche dernier. Après une annulation à Papenoo samedi pour absence de vagues, elle a pu se faire dimanche à Taharu’u, à Papara. Cette fois-ci, c’est Nainoa David qui s’est imposé en open, devant Poenaiki Raioha, Heimanu Mataoa et Natua Teriitahi.
 
C’est donc Atamu Conti qui s’impose au classement général, devant Natua Teriitahi, Tama Audibert et Poenaiki Raioha, Atatmu n’a raté aucune épreuve, s’octroyant une victoire, une 2e place et une 5e place. On peut remarquer la bonne performance du jeune Nainoa David -fils de la légende Vetea David- dans la dernière épreuve qui montre ainsi qu’il est d’un niveau proche de celui du champion du monde ISA Poenaiki Raioha.
 
Atamu Conti, dont nous avions déjà parlé, est également une des figures emblématiques du Waterman Tahiti Tour, auquel il participe également avec son père. Il nous avait expliqué que le SUP surf restait sa discipline de prédilection, il avait d’ailleurs participé à la compétition à Sapinus face aux meilleurs mondiaux, en parvenant à se hisser jusqu’au round 3, sorti par le ‘waterman’ Patrice Chanzy, qui ne participe pas aux championnat local, préférant le free surf.
 
Une pensée pour Tetuatau Leverd tragiquement disparu près de la pointe Vénus après un accident d’apnée fin octobre. Excellent SUP surfeur, il avait participé à la première épreuve du championnat à la Pointe Venus, un spot qu’il affectionnait particulièrement.

Caio Vaz, le Brésilien est le nouveau n°1 de la discipline, ici à Tahiti lors de la Sapinus Pro 2015
Caio Vaz, le Brésilien est le nouveau n°1 de la discipline, ici à Tahiti lors de la Sapinus Pro 2015

Rédigé par SB le Mardi 17 Novembre 2015 à 13:59 | Lu 1276 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki