Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Rétrospective 2016 : les temps forts de juillet



EN BREF


5 juillet

Une jeune femme de Ua Huka est décédée de la leptospirose après une longue évasan.

6 juillet
Hervé Leroy est nommé procureur de la République. Il succède à José Thorel, qui lui est nommé substitut du procureur général près la cour d'appel de Papeete.

9 juillet
Il était environ une heure du matin lorsqu'un jeune homme de 21 ans, circulant à vélo sur la RT2 à hauteur du PK 52 à Papeari, s'est déporté sur la voie opposée. L'autobus qui arrivait en face n'avait pas pu l'éviter.

13 juillet
Miri Tatarata a été nommée directrice de l'environnement.

19 juillet
Le CESC a adopté un vœu demandant de créer pour les "taties communales" un statut sur le modèle des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelle (Atsem) qui existent en métropole.

27 juillet
La plage de Maui et la plage de la Mareto à Moorea ont été désignées comme les deux plages les plus chères au monde par l'agence de voyage en ligne TravelBird. Ce classement s'est fait en prenant en compte le prix pour un tube de crème solaire, une bouteille d'eau, une bière, une glace et un déjeuner. Les prix de 250 plages dans 66 pays à travers le monde ont été recensés.

21 juillet
Tumata Robinson a obtenu le grade de chevalier de l'ordre national du Mérite. Une consécration justement acquise pour Tumata, la fille du célèbre navigateur William Robinson, qui fait rayonner depuis des décennies le 'ori tahiti ici et ailleurs.

22 juillet
Les élus de l’assemblée ont prononcé un avis favorable au projet de loi de programmation relative à l’égalité réelle outre-mer.

Bruno Barrillot de retour

SUIVI DES ESSAIS NUCLEAIRES - Le conseil des ministres a annoncé mi-juillet que Bruno Barrillot allait reprendre ses fonctions en tant que délégué au suivi des conséquences des essais nucléaires.

Le conseil des ministres a officialisé mi-juillet le retour de Bruno Barrillot à la délégation au suivi des conséquences des essais nucléaires. Il avait déjà exercé cette fonction auprès du gouvernement polynésien de 2009 à 2013, date où il a été débarqué de ce poste par Gaston Flosse.

La Délégation polynésienne pour le suivi des conséquences des essais nucléaires (DSCEN) avait été créée en décembre 2007. Sous la direction de Bruno Barrillot, la DSCEN sera chargée "d'assurer le secrétariat général, technique et scientifique du Conseil d'orientation pour le suivi des conséquences des essais nucléaires (COSCEN) ; de coordonner l'action des services administratifs et établissements publics en ce qu'ils interviennent dans le suivi des conséquences nucléaires des essais ; de faire toutes propositions et recommandations en matière environnementale, sanitaire, sociale, économique, foncière, immobilière et culturelle, dans ce domaine de compétence ; et d'être l'interlocuteur du Délégué de l'Etat pour le suivi de ce dossier ainsi que du Comité de liaison pour la coordination du suivi sanitaire des essais nucléaires français (CSSEN)", explique le communiqué du conseil des ministres.

Pour Jean-Christophe Bouissou, porte-parole du gouvernement, jugeait alors cette nomination "pertinente" alors que le décret de la loi Morin va être modifié et qu'il y a des "chantiers liés à la réhabilitation des sites de Moruroa et de Hao".
Légende
Pendant plusieurs années, Bruno Barrillot, expert indépendant et de renommée internationale, a assuré la fonction de de délégué polynésien pour le suivi des conséquences des essais nucléaires.

Juppé en campagne au fenua

POLITIQUE - Alain Juppé est venu au fenua dans le cadre de la campagne pour la primaire de la droite. Il s’était engagé le 27 juillet à retirer le principe du risque négligeable des dispositions de la loi Morin s’il devenait président de la République.

Alain Juppé était en campagne début juillet en Polynésie française. Après avoir fait l’engagement de maintenir les dispositifs de défiscalisation en vigueur dans les Outre-mer et la sur-rémunération des fonctionnaires, le candidat à la primaire de la droite, s'était engagé à "supprimer de la loi Morin" le principe du risque négligeable.

Dans la foulée des déclarations faites par le président Hollande en février dernier, celui qui était Premier ministre de Jacques Chirac en 1995 pour la reprise des trois ultimes tirs à Moruroa, a reconnu les "conséquences" des 193 essais nucléaires français dans le Pacifique. "L'affirmation répétée pendant des années selon laquelle les essais nucléaires ici étaient des essais propres était fausse. Ce n’était pas la vérité : ces essais ont eu – et ont toujours – un impact sur l’environnement qui est préoccupant ; ils ont eu aussi un effet sur la santé des populations".

Sur la question des conséquences sanitaires et de leur indemnisation le candidat Juppé à la candidature pour la présidentielle de 2017 a surtout décidé d'aller plus loin que le chef de l'Etat pour adoucir la grogne des associations de vétérans : "La loi Morin a constitué une étape, puisqu’elle a posé le principe de la réparation intégrale du préjudice subi. Et de ce point de vue-là elle ne doit pas être abrogée. En revanche, l’article 4 qui règle le niveau du risque négligeable n’est pas une bonne chose et donne lieu à des retards d’indemnisation et à des contentieux qui ne sont plus acceptables. La modification qui est proposée, et qui consiste à ramener ce risque négligeable de 1 % à 0,3 % ne répond pas aux attentes et n’est pas à la hauteur des enjeux. C’est la raison pour laquelle j’ai dit ici qu’il fallait renoncer à ce principe du risque négligeable et à le supprimer de la loi Morin. Je ne sais pas si ce sera possible sous l’actuelle législature mais, si en 2017 j’ai des responsabilités au niveau national, c’est ce que je ferai", avait-il promis.
Alain Juppé n'aura finalement pas la possibilité de mettre en œuvre ses promesses puisque l'ancien Premier ministre François Fillon est arrivé largement en tête au second tour de la primaire de la droite avec 66,5 % des voix.

L'arrêté interdisant le kitesurf annulé

MOOREA - Le tribunal administratif a décidé le 12 juillet d’annuler l’arrêté municipal interdisant la pratique du kitesurf à Moorea.

L'arrêté interdisant la libre pratique du kitesurf à Moorea avait été pris en juillet 2015 et avait déclenché la colère des pratiquants qui s'était alors tourné vers la justice.
Le tribunal administratif est allé dans le même sens que rapporteur public qui avait requis fin juin favorablement à la demande d’annulation de l’arrêté municipal interdisant la pratique du kitesurf à Moorea
L’arrêté municipal interdisait la pratique du kitesurf au départ des plages de Tiahura, Temae et Taiamanu à Moorea jusqu’au 31 décembre 2020.
Le rapporteur public avait souligné lors de l'audience que l'arrêté méconnaissait le principe d’égalité devant la loi et présentait une entrave à la liberté du commerce et de l’industrie. L'interdiction totale jusqu'en 2020 était en outre présentée comme "trop contraignante" par le rapporteur public, compte tenu de possibles mesures intermédiaires de réglementation.

Comment le "gène de l'obésité" a aidé à la conquête du Pacifique Sud

ETUDE - En étudiant les génomes de plus de 5 000 Samoans, les chercheurs de l'Université de Pittsburgh ont découvert un gène qui augmente le risque d'obésité d'une personne de plus de 40%.

Ce gène, qui apparaît chez un quart de cette population, aurait été modifié au moment où les Polynésie ont conquis le Pacifique Sud, révèle une étude qui a été publiée en juillet dans la revue Nature genetics.

Cette variante génétique, qui est pratiquement inexistante dans les populations européennes ou africaines et se produit à des fréquences très basses chez les Asiatiques, favorise le stockage des graisses. Elle est ainsi liée à une augmentation de 1.5% de l'IMC.
Selon les chercheurs, ce gène inciterait les cellules à stocker plus de graisses et à libérer moins d'énergie. L'objectif est que les cellules conservent autant de carburant que possible.
Selon Stephen McGarvey, cette variation génétique remonterait probablement à l'époque de l'installation des Polynésiens dans le Pacifique. Pendant ces traversées, ils étaient confrontés à des difficultés pour se nourrir. Au fil des générations, la sélection naturelle a favorisé les porteurs de ce gène, mieux armés pour survivre. Malheureusement, le problème, aujourd'hui, est que les Samoans n'ont plus besoin des qualités de ce gène.

Les chiffres clés du mois

80
La librairie Klima a fêté ses 80 ans en 2016. C’est Rudolphe Klima qui a fondé l’établissement éponyme. Ce Tchèque, grand voyageur, père de sept enfants, a fini par passer la main à l’une de ses filles, Manuella et à son mari, Marius.


89.12 %
Près de neuf élèves sur 10 en filière générale ont obtenu le baccalauréat cette année en Polynésie française puisqu'ils sont 89.12 % à avoir décroché le précieux sésame. Après avoir baissé en 2014 et en 2015, ce taux est donc remonté à la hausse. C'est la filière S, au sein de la filière générale qui obtient le meilleur taux avec 90.53% de réussite contre 87.32 % des élèves en L.

L'actu en image

A l'appel du haut-commissaire de Polynésie française, de nombreuses personnes sont venues rendre hommage aux victimes de l'attentat de Nice le 18 juillet. Parmi elles, se sont trouvés des Niçois, de naissance et de cœur. 86 personnes sont décédées lors de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice.
A l'appel du haut-commissaire de Polynésie française, de nombreuses personnes sont venues rendre hommage aux victimes de l'attentat de Nice le 18 juillet. Parmi elles, se sont trouvés des Niçois, de naissance et de cœur. 86 personnes sont décédées lors de l'attentat du 14 juillet 2016 à Nice.

Les phrases du mois

"L'affirmation répétée pendant des années selon laquelle les essais nucléaires ici étaient des essais propres était fausse"
Alain Juppé, alors candidat à la primaire de la droite.

"Je n'ai aucun rêve, je veux juste trouver un petit travail"
En juillet, nous avions rencontré un jeune SDF de Papeete. "Je veux juste trouver un petit travail. Peu importe lequel, j'ai juste envie de m'en sortir", confiait-il.

Les Tu'aro Maohi par Munoz


Rédigé par Mélanie Thomas le Vendredi 30 Décembre 2016 à 05:00 | Lu 1117 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance