Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Remaniement : "Beaucoup de choses sont encore possibles" annonce Edouard Fritch



PAPEETE, 8 octobre 2015 - Interrogé jeudi en marge de la conférence de presse qu'il a donné pour annoncer la démission "sacrifice" de deux de ses ministres, Edouard Fritch affirme qu'il n'exclut pas une démission de la totalité de son gouvernement, si le budget primitif 2016 devait être "défiguré".

Vos soutiens à l'assemblée ne sont toujours que 26, potentiellement. Pensez-vous que cette opération peut motiver de nouveaux élus à vous rejoindre ?

Edouard Fritch : Je pense qu'effectivement le fait que nous évoluions à l'assemblée et que nous passions à 26 au début du mois prochain, après leurs démissions va provoquer je pense une prise de conscience de la part de certains élus Tahoera'a Huiraatira. (...) Le fait que nous nous rapprochions de 29 annonce une majorité imminente. Il ne nous en manque plus que trois pour y arriver et j'espère que cette prise de conscience sera effective dans les jours à venir.

Vous avez confiance dans le fait que des élus vous rejoignent ?

Edouard Fritch : Je fais confiance à leur maturité politique, à leur conscience. Nous jouons aujourd'hui une partie importante de la vie de ce pays et je crois, je reste persuadé, qu'ils en sont eux-mêmes conscients.

Pourquoi avoir choisi de répartir les attributions ministérielles plutôt que de remplacer les ministres démissionnaires ?

Edouard Fritch : Pour l'heure j'estime que ça risque de compliquer beaucoup les choses. Nous avons un budget en cours de préparation. Vous verrez que c'est un budget encore difficile. La situation financière du Pays n'est pas complètement assainie. J'ai travaillé avec les deux ministres démissionnaires dans des secteurs sensibles : l'Agriculture ; la Jeunesse. Ils ont consenti des économies importantes. Je ne veux pas rediscuter de cela demain. Je vais attendre que le budget soit voté pour trouver ensuite l'artisan qui mettra tout cela en œuvre.

Vous avouez qu’il est difficile de gouverner dans la situation actuelle. Qu’est-ce qui pourrait motiver votre démission, le cas échéant ?

Edouard Fritch : Je crois que tous les journalistes présents aujourd’hui se sont bien rendu compte que c’est le budget. Nous avons mis beaucoup d’énergie à concevoir ce budget. S’il devait être défiguré, transformé, euh… Je considérerais effectivement à ce moment-là que ma mission est terminée. Je ne vais pas m’accrocher au pouvoir. Je suis arrivé là pour les raisons que vous connaissez ; mais je ne m’accrocherai pas.
Il y a des éléments forts dans ce budget (…). J’essaye de contenir les emprunts pour ne pas que ce pays s’endette. Je sais que c’est risqué, parce qu’il nous faut investir. Mais je pense à l’avenir. (…) (Si ce budget était défiguré) ce serait dommage et j’estimerais que l’on ne me donne pas les moyens de réaliser mes objectifs
.

Doit-on comprendre que si le budget primitif 2016 ne passait pas comme vous le souhaitez, vous démissionneriez ?

Edouard Fritch : Non. Je dis que si le budget est défiguré, retoqué, qu’aurais-je à continuer à diriger ce Pays. Il faut se poser des questions. Je m’en pose aujourd’hui en descendant mes deux meilleurs amis du gouvernement. Croyez-vous que je le fais sans peine ? Je le fait dans l’intérêt de la majorité. Demain si ce budget est défiguré ; s’il ne correspond pas à la ligne directrice qui est la nôtre – puisque nous n’avons pas la majorité, l’opposition peut nous faire inscrire ce qu’elle veut au budget –, je dis que je ne suis pas accroché au pouvoir. Et que s’il faut prendre une décision, je le ferai.

Quelles sont vos options ?

Edouard Fritch : Beaucoup de choses sont encore possibles. On peut démissionner tout le gouvernement, par exemple. Qu’en pensez-vous ? On retournerait tous à l’assemblée et on se retrouverait à 29 : parce que nous sommes 29. Tapura Huiraatira + ATP, ça fait 29. Et là, on peut prendre beaucoup de décisions, avant d’arriver à celle que vous souhaitez m’entendre dire, c’est-à-dire une dissolution. Beaucoup de choses peuvent se passer. (…) Mais ce n’est pas un jeu, les choses doivent être mûrement réfléchies avant de prendre de telles décisions.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 8 Octobre 2015 à 17:19 | Lu 1682 fois






1.Posté par Lou le 09/10/2015 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et si les derniers dissidents qui restent encore accrochés aux basques du "Vieux" ne savaient tout simplement pas compter?
Ou peut-être ont-ils choisi le suicide politique collectif? Quel comportement bizarre!

2.Posté par TuladiBouffi le 09/10/2015 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lou Lou tu inverses les rôles, les dissidents sont au Tapura ou alors c'est encore un mot qui vient de changer de signification. Il est sans doute temps de mettre un terme à cette foire qui déshonore chaque jour un peu plus la classe politique et retourner aux urnes sinon le renflouage de la pirogue deviendra quasiment impossible. La comédie du dauphin blessé qui s'est lui-même jeté dans le filet a assez duré, game over. Il faut redonner la parole aux polynésiens.

3.Posté par zozo le 10/10/2015 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DISSOLUTION !!! E FRITCH sait maintenant que son groupe est solide. Dans la liste aux élections il lui suffira de prendre une dizaine de nouveau dans la société civile .Il y a des gens bien et surtout sans tache. Il va gagner et sur les 20 tahoeraa il en restera moins de 10 a l'assemblée. FONG LOY et les autres aux oubliettes !!! qu'ils disparaissent avec leurs gourous!! Du sang neuf et frais à l'assemblée !!!! ça va être la guerre au tavini-tahoeraa pour avoir une place dans les 10 en fait en enlevant les toutous Met T et la famille FLOSSE il reste moins de 5 place éligible. Et pour les les municipales les oranges sont cuites!!

4.Posté par Lou le 10/10/2015 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@TuladiBouffi : Hé non, mon cher, un dissident c'est une personne qui se désolidarise d'un groupe dont il faisait partie. A l'assemblée de Polynésie française, ce n'est pas le Tahoeraa (ni son président) qui compte, mais la majorité. Or, la majorité, au départ, était constituée de ceux qui ont élu Edouard Fritch président du Pays et ont promis de le soutenir. Les dissidents, pour ne pas dire les "girouettes", ce sont ceux qui ont quitté cette majorité et renié leur parole de soutenir le gouvernement, pour une simple question d'égo (qui n'est même pas le leur). Il serait temps qu'ils fassent leur examen de conscience et se souviennent qu'ils n'ont pas été élus pour servir un homme, même s'ils lui sont redevables de les avoir choisis, mais pour servir un Pays et ses habitants.

5.Posté par Lou le 10/10/2015 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ TuladiBouffi: Définition du dictionnaire Larousse pour le mot dissident: "Qui se sépare, à cause d'une divergence d'opinions, d'une communauté dont il faisait jusqu'alors partie, qui cesse d'adhérer à une idéologie, qui s'oppose au système politique du gouvernement en place." Il me semble que cette définition colle parfaitement au comportement des élus du Tahoeraa qui suivent aveuglément les consignes de leur vieux chef.
Quant à ceux qui sont restés fidèles au gouvernement de Edouard Fritch, on ne peut les qualifier de "dissidents" puisqu'ils n'ont pas quitté le parti de leur plein gré, mais en ont été éjectés.

6.Posté par emere cunning le 10/10/2015 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lou,
Déjà, on a UNE CERTITUDE, ce budget collera au programme du Taho'eraa. Ben oui... depuis le temps que TES DISSIDENTS (personnes qui se désolidarisent du groupe dont ils faisaient partie) nous chantent sur tous les tons qu'ils le suivent à la lettre près. Du coup, on se demande ce que leur budget contient de si spécial pour qu'ils aient si peur de le voir "défiguré" et quelleS surpriseS ils réservent encore à nos populations !!!
Si les textes prévoient que nos représentants nomment le président du gouvernement et débattent et votent le budget ainsi que les textes que le gouvernement leur soumet (ce qu'ils ont fait), il n'est dans aucune démocratie admissible qu'ils le fassent les yeux fermés tels des zombies.

7.Posté par emere cunning le 10/10/2015 22:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lou,
De toute manière, tout ce cinoche n'a plus lieu d'être maintenant que E Fritch a créé leur parti se décidant à jouer plus franc et poser les cartes qu'ils avaient TOUS depuis bien longtemps en mains avec ses potes de TTA, ATP et je ne sais quoi encore. Leurs chantages et marchandages (tout finit par se savoir) auprès des élus, représentants et maires est vraiment minable et il est temps que cela cesse.

8.Posté par Umereura Tautu le 11/10/2015 05:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A lire certain des commentaires, on a l'impression que Belzébuth (GF), n'a jamais été l'instigateur de ses dérapages !
Vous avez vraiment la mémoire courte !
Qu'à cela ne tienne, si j'étais Edouard, je demanderais la dissolution, et le peuple en décidera !

Faaitoito Président Edouard....

9.Posté par TuladiBouffi le 11/10/2015 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lou, tu tentes à nouveau avec des mots et une interprétation erronés de travestir la réalité, hélas une accumulation de mensonges ne font pas une vérité. Le groupe TH était fort de 38 membres ceux qui l'ont quitté pour former le Tapura sont des dissidents comme le confirme la définition que tu donnes en lecture. On verra lors des prochaines élections ce que la population a compris de ces événements sur lesquelles elle n'a jamais été consultée. On dit souvent que l'élève dépasse le maître mais cela s'adresse à l'élève qui obtient des résultats concrets, or la population reste désespérément en attente de résultats.

10.Posté par Lou le 11/10/2015 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Emere et Tuladibouffi: Ce que vous écrivez est tellement confus que cela revient à me donner raison.
@ Umereura Tautu: Surtout pas dissolution, ce serait un aveu de faiblesse et ton "Belzébuth" n'attend que ça.
Mieux vaut être patient, les dissidents de la majorité, désormais largement minoritaires, vont se fatiguer des errances de leur vieux chef que même eux commencent à ne plus comprendre. Peu à peu, ne sachant plus comment expliquer leur position, ils deviennent insignifiants, au sens littéral du mot, c'est à dire qu'ils n'ont rien d'intéressant à dire, si ce n'est quelques petites critiques sans importance. Ils se ridiculisent de plus en plus et ne font qu'attirer la honte sur eux et leurs proches.

11.Posté par emere cunning le 11/10/2015 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lou,
S'il m'arrive de me "perdre" en explications, on ne peut faire plus clair :
"Le groupe TH était fort de 38 membres ceux qui l'ont quitté pour former le Tapura sont des dissidents comme le confirme la définition que tu donnes en lecture." Merci TuladiBouffi.
Quant à la dissolution, ne rêvez pas, vous devrez aller jusqu'au bout comme cela a été dit et répété. Peut-être qu'en attendant tu peux répondre aux interrogations de nombre d'entre nous. Qu'est ce que le budget que vous nous avez concocté a de si particulier pour que vous craigniez de le voir "défiguré" ??? Idem pour les (soi-disant) dossiers que pépère Tevaro a remisé au placard. Il n'est pas payé pour roupiller à téter sa sucette, NOS JEUNES VEULENT DU TRAVAIL.

12.Posté par Lou le 12/10/2015 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Tuladibouffi et Emere : Il n'y a qu'une seule vérité, que vous ne voulez pas reconnaître: les représentants qui ont formé le groupe Tapura à l'Assemblée y ont été contraints parce qu"ils sont été exclus du Tahoeraa et du groupe Tahoeraa.
Pourquoi? Parce qu'ils restaient fidèles à leur engagement de soutenir le gouvernement de EF, tandis que le groupe Tahoeraa faisait dissidence en lui retirant sa confiance. Ce sont les FAITS, dont la presse a largement rendu compte, et c'est les présenter autrement qui est "travestir la réalité".
Quant à tes questions sur le budget, ma chère Emere, je suis bien incapable d'y répondre, n'étant engagé dans cette affaire.

13.Posté par emere cunning le 12/10/2015 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lou,
oui, tu n'es pas engagé, et tu ne sais pas de quoi tu parles.
Il y a longtemps que toute ta bande d'hypocrites de TTA/ATP zieute et projette de faire main basse sur le Taho'eraa et sa "clientèle", c'est tout ce que nos populations sont pour eux. Ils ont réussi à embarquer E Fritch ("quel soulagement", n'est ce pas !), well, a haere atu, MAIS qu'ils arrêtent les mensonges.
A haamau ta 'outou pupu 'api, E A ROHI NO TE NUNAA, tera noa te tia'i hia ra.

14.Posté par Lou le 13/10/2015 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Emere : Oh que si, je sais de quoi je parle. D'ailleurs, tu n'as pas totalement tort lorsque que tu affirmes que certains "zieute(nt) et projette(nt) de faire main basse sur le Taho'eraa et sa clientèle". Il y en a toujours, y compris parmi ceux qui sont restés "fidèles" au "Vieux". Certains ne sont capables que de pratiquer la "politique du coucou", cet oiseau qui trouve plus pratique de s'installer dans le nid des autres. Mais il ne faut pas non plus sombrer dans la paranoïa en généralisant. Ce qui se passe aujourd'hui, c'est bien GF qui l'a provoqué. Et c'est lui qui a poussé EF hors du nid.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance