TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Relais V1 en NZ - Takapuna Beach cup : Steeve Teihotaata et Georges Cronsteadt devant 50 teams néozélandais.


Mission accomplie pour Steeve Teihotaata et Georges Cronsteadt qui terminent sur la plus haute marche du podium lors de la Takapuna Beach Cup, une course de pirogue V1 en relais, qui s’est déroulée dimanche à proximité de Auckland, en Nouvelle Zélande.



Georges Cronsteadt et Steeve Teihotaata, nos deux ambassadeurs en Nouvelle Zélande
Georges Cronsteadt et Steeve Teihotaata, nos deux ambassadeurs en Nouvelle Zélande
AUCKLAND, le 22 février 2015. Steeve Teihotaata et Georges Cronsteadt s’étaient rendus mercredi dernier en Nouvelle Zélande afin de participer à une course de pirogue V1 en relais. Avec une victoire en SUP beach race en préliminaire le lendemain de son arrivée, Georges Cronsteadt avait annoncé la couleur d’emblée.
 
Ce déplacement en Nouvelle Zélande s’est fait dans le partage et la camaraderie
puisqu’ils ont intégré une pirogue V6 pour une première course sur courte distance qu’ils ont remportée. Pour la 2ème course de longue distance en V6, ils n’ont pu la terminer en raison d’un problème technique. Le principal restait la course V1 en relais pour laquelle ils étaient venus.
 
Georges Cronsteadt est 2ème au moment de passer le relais à Steeve Teihotaata mais ce dernier va faire le nécessaire pour rattraper le petit retard afin d’assurer la première place. Mission accomplie pour nos deux ambassadeurs qui vont revenir à Tahiti avec de bons résultats, des résultats sportifs mais également une expérience intéressante avec nos ‘voisins’ Néozélandais qui apparemment s’intéressent de plus en plus au va’a.

Relais V1 en NZ - Takapuna Beach cup : Steeve Teihotaata et Georges Cronsteadt devant 50 teams néozélandais.
Georges Cronsteadt depuis la Nouvelle Zélande :
 
Vous avez d’abord intégré une équipe néozélandaise en V6 ?
 
« Oui, le premier jour on a eu une course V6 de 7 km, une trentaine de pirogues étaient inscrites, nous sommes arrivés premiers en intégrant, Steeve et moi, un équipage néozélandais. Le 2ème jour, on avait une autre course en V6 d’environ 42 km mais on a pas pu finir car on a eu un problème matériel. Finalement, samedi, (dimanche pour Tahiti) on a eu la course principale, celle en relais. Steeve et moi avons terminé premiers devant une cinquantaine d’équipes. »
 
Comment s’est passée la course relais ?
 
« Le parcours proposé était une boucle de 4 km en triangle. Chaque équipier devait effectuer 3 tours. Le premier tronçon nous avions un vent de travers par la gauche, le 2ème un vent de travers par la droite et le retour vers la plage en ‘downwind’. Je voulais souligner la bonne performance du Néozélandais Tupuria King qui m’a devancé d’une longueur de pirogue. Il est assez connu dans le milieu de la pirogue, il a terminé dans les 30 premiers au Te Aito 2014, c’est un concurrent à ne pas négliger dans les années à venir. Steeve a fait la suite du boulot pour rattraper tout ça et on a pu terminer en tête. »
 
Cela t’inspire quoi de voir que le va’a se développe en Nouvelle Zélande ?
 
« Pour moi c’est de bon augure que les étrangers s’y mettent sérieusement. Pour l’instant on est les équipes à abattre. En tous cas, je vois qu’ils s’y mettent vraiment, ils ont envie. Ils y mettent aussi les moyens malgré le climat qu’il y a ici, le froid, tout ça. Ils méritent vraiment de percer et d’être au niveau des Tahitiens. »
 
C’est une satisfaction de voir que la culture polynésienne s’exporte ?
 
« C’est bien de voir que le sport N°1 en Polynésie plaise aux étrangers et ce n’est pas seulement les maoris mais c’est toutes ethnies confondues. J’ai eu l’occasion de discuter avec un Tahitien qui fait ses études en Nouvelle Zélande, il paraîtrait que les gars sont en train de nous étudier, avec des vidéos au ralenti etc. Ils veulent vraiment nous faire mal aux prochains championnats du monde. C’est un message qu’il faudrait faire passer aux équipes tahitiennes. On est champions du monde aujourd’hui mais pour demain il va falloir bien se préparer. »
 
Steve a pu prouver une fois de plus l’étendue de son talent ?
 
« Cela fait du bien de voir autre chose, de voir comment il se prépare. C’est enrichissant pour moi d’acquérir quelques petites techniques, ce qui pourra m’aider dans les courses V1 à venir. Merci à lui. »
 
Le fait de voyager, d’être un ambassadeur de la Polynésie c’est également enrichissant ?
 
« C’est sur, c’est vraiment bien de voir autre chose et de pouvoir partager avec d’autres cultures, c’est important de pouvoir partager notre savoir. Il ne faut pas être trop égoïstes. Lors de la soirée après la course, les néos nous voyaient comme des idoles mais ensuite ils ont pu voir que l’on était tous pareils, c’est la volonté qui fait la différence. On essaye aussi de promouvoir au mieux notre Polynésie. Cela commence déjà à fonctionner. Certains veulent venir voir comment cela se passe chez nous. »
 
On te parle d’Hawaiki Nui Va’a ?
 
« Pas vraiment, leur objectif principal pour l’instant reste les championnats du monde. Je ne voudrais pas exagérer mais il y avait presque 3000 personnes sur la plage. Ils ont l’air de miser sur les jeunes et donc de privilégier des distances plus courtes. »
 
Un remerciement ?
 
« Merci aux sponsors, la famille et merci à la Polynésie. On démontre qu’on est au top mais il faut se réveiller et travailler encore. Aujourd’hui on est champions, demain on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. » SB

Rédigé par SB le Lundi 23 Février 2015 à 09:03 | Lu 736 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki