Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Réforme de la PSG : les propositions de A Ti'a i Mua



Heifara Parker, secrétaire général de A Ti'a i Mua, Dimitri Pitoeff et Yves Laugrost, président du conseil d'administration du régime des salariés.
Heifara Parker, secrétaire général de A Ti'a i Mua, Dimitri Pitoeff et Yves Laugrost, président du conseil d'administration du régime des salariés.
PAPEETE, le 28 avril 2016. A Ti'a i Mua a détaillé ce jeudi ses propositions pour la réforme de la Protection sociale généralisée. Il en a profité pour se démarquer des autres syndicats accusés de "faire l'autruche". Pour A Ti'a mua, il est hors de question que tous les efforts pèsent uniquement sur les salariés. Le syndicat veut mettre à contribution toute la population en fonction de "ses revenus".

"A Ti'a i Mua a assisté à toutes les réunions de préparation de la réforme de la Protection sociale généralisée", insiste ce jeudi matin lors de la conférence de presse Heifara Parker, secrétaire général de A Ti'a i Mua. Dès le début, les membres du syndicat tiennent à se démarquer des quatre organisations accusées "de faire l'autruche" en niant "la nécessité de réformer la protection sociale généralisée" (lire encadré ci-contre).
Un des points qui tient à cœur au syndicat A Ti'a i Mua est la nécessité que tous les Polynésiens contribuent selon leurs moyens à la Protection sociale généralisée. "75% de l'assurance-maladie est financée par les salariés alors que d'autres personnes qui ont des revenus n'y participent pas mais en bénéficient. Il faut que ça change", regrette Dimitri Pitoeff, l'un des deux membres de A Ti'a Mua qui participe aux réunions sur la réforme de la PSG. "Tout le monde doit participer au financement de l'assurance-maladie et de la caisse retraite", insiste-t-il.

40 ANS DE COTISATION POUR LA RETRAITE
Concernant la retraite, le point qui bloque avec les quatre autres syndicats, A Ti'a i mua note l'âge de départ à la retraite anticipée (aujourd'hui 54, 5 ans) doit être repoussé. Le syndicat est d'accord pour que cet âge soit porté à 57 ans en 2023. Le gouvernement lui souhaiterait voir cette disposition supprimée. Quant à l'âge légal de la retraite que le gouvernement souhaiterait fixer à 62 ans dès l'année prochaine, A Ti'a i Mua ne souhaite pas que cette disposition soit revue mais est d'accord pour revoir la durée de cotisation permettant de recevoir une pension à taux plein. Alors qu'aujourd'hui, il faut avoir cotisé 35 ans pour bénéficier d'une pension à taux plein A Ti'a mua propose d'augmenter progressivement cette durée pour atteindre 40 ans en 2023, le gouvernement souhaiterait lui passer dès l'an prochain à 40 ans de cotisation.

UN MÉDECIN RÉFÉRENT
Pour réduire les dépenses de santé et contenir les frais liés aux arrêts-maladie, A Ti'a i Mua est favorable à la mise en place de médecin référent. Ce système existe en Allemagne. Selon l'âge du patient, le médecin reçoit un forfait trimestriel auquel s''ajoutent éventuellement des suppléments (maladie chronique, examen particulier…). Pour maitriser les dépenses de santé, chaque médecin a un plafond d'activité. Au-delà, sa dotation par acte baisse. "Avec la médecine au forfait, la dotation au médecin est la même que le patient vienne une, deux ou trois fois. Mais si le patient va voir d'autres médecins, ses frais ne seront pas pris en charge", explique Dimitri Pitoeff. "Il faut quitter la médecine à l'acte, celle-ci est ce qu'on appelle l''open bar' des actes." Sur ce point, les professionnels de la santé voudront probablement aussi se prononcer…


"L'appel à la grève doit être faite sur la base d'une étude sérieuse"

Le 21 avril dernier, quatre des cinq syndicats représentants de salariés, CSTP-FO, O Oe to oe rima, Otahi, CSIP et CSTP-FO, ont claqué la porte des rencontres bihebdomadaires sur la réforme de la protection sociale généralisée. Deux jours plus tôt, lors de la réunion d'information au Conseil économique, social et culturel, ils avaient dénoncé les pistes de réforme de la caisse de retraite. Depuis ceux-ci réfléchissent à une "marche" ou "une grève générale". Le syndicat O Oe to oe Rima se réunit ce vendredi matin pour discuter du dossier et de la décision qu'il prendra. A Ti'a i Mua s'est clairement démarqué des quatre syndicats ce jeudi. "Depuis février 2015, nous sommes à tous les ateliers pour examiner les pistes de réflexion et faire nos propositions", souligne Dimitri Pitoeff. "Il y a un nombre d'idées communes, pas beaucoup, que nous avons avec les propositions du gouvernement et plein avec lesquelles nous ne sommes pas d'accord."
Les membres de A Ti'a i Mua ne se sont pas privés de tacler leurs confrères : "L'appel à la grève doit être faite sur la base d'une étude sérieuse", met en avant Dimitri Pitoeff. "Il faut réformer la PSG : on ne peut pas continuer comme ça. Ils ne sont pas là depuis février 2015 pour discuter et avoir des éléments. Ils ne reconnaissent pas la situation difficile dans laquelle se trouve le régime maladie de retraite et la nécessité de réformer le régime de solidarité. Il faut que tout ça devienne transparent et qu'on trouve les moyens de réformer. Ce n'est pas en quittant la table des négociations qu'on arrive à faire une réforme la PSG."
Ce jeudi matin, à l'assemblée, Sylviane Puhetini, pour le groupe Rassemblement pour une majorité autonomiste, a interpellé Tea Frogier, ministre en charge de la réforme de la protection sociale généralisée, sur le calendrier des travaux. Quelques rencontres d'information auprès des maires des communes et des élus doivent encore être réalisées. Ensuite, "fort des avis des uns et des autres, nous pourrons procéder aux arbitrages nécessaires à la pérennisation de notre PSG et entamer le lourd processus d'élaboration des textes qui sera poursuivi au second semestre pour une présentation idéale lors de la prochaine session budgétaire", a-t-elle annoncé. L'objectif étant de mettre en place la réforme dès l'an prochain.





Rédigé par Mélanie Thomas le Jeudi 28 Avril 2016 à 17:02 | Lu 2509 fois

Tags : PSG, SANTE, SYNDICAT






1.Posté par zozo le 28/04/2016 17:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A part faire la manche à PARIS GALENON et consort ils proposent quoi ! Inadmissible qu'un RETRAITE soit secrétaire général d' un syndicats de salariés et se permette de parler en leur nom . Pareil pour les président d'honneur ou ceux qui comme le numéro 2 de FO sont patrons de PME !.Quand on est pas concerné on voit pas les choses de la même manière !! Il touche combien à la retraite GALENON? Si on en est là c'est bien parce que GALENON et FREBAULT (pierre) on toujours laisser faire . DROIT DANS LE MUR !! Maintenant GALENON va jouer la vierge effarouché (sa voix aigue va l'aider LOL) et ensuite proposé une amélioration à la marge pour dire que grâce à lui les salariés ont gagné !!

2.Posté par Ah bon! le 28/04/2016 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allonger la durer de cotisation pour avoir le taux plein, oui mais pourquoi les retraités actuels touchent-ils la tranche B sans avoir cotisé avant l'année où elle a été mise en place.
N'est-ce pas une niche?
Réformer oui mais pour tout le monde.

3.Posté par ninamu le 29/04/2016 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils servent vraiment à rien ces syndicats de m***e: c'est quand les poules auront des dents que nos chers élus cotiseront à la CPS? Et les fonctionnaires d'Etat? N'est il pas venu le temps de mettre tout ce beau monde sur le même pied d'égalité que le tahitien lambda?

4.Posté par Le Vieux le 29/04/2016 11:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que cela devienne une compétence d'état plutôt que de rester d'incompétences territoriale. Au moins vos retraite seront payés en temps et en heure. Là, rien n'est moins sûr avec les charlots qui nous gouvernent. Moi, ce que j'en dis !!! Regardez seulement la photo ...!

5.Posté par Paroa le 29/04/2016 11:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le comble, le déficit était prévisible, pourquoi les décideurs de l'époque n'ont ils pas anticipé soit disant ce désastre. Puis sont responsables les anciens directeurs et leur staff.

6.Posté par Bien dit le 29/04/2016 13:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à A Ti'a i Mua qui a quand même la tête sur les épaules et cherchent à trouver des solutions contrairement aux autres qui ne veulent même pas discuter et claquent la porte comme des enfants gatés.
De toute façon Galenon ma sont bon uniquement pour faire la grève, ils n'ont JAMAIS voulu arranger quoi que ce soit.
PIRE que des politique ces gars là ! Critiquer sans apporter de solutions, il est pro pour ça !
Les gens qui le suivent sont décérébrés ou inconscient car il freine l'économie du pays. Il défent juste ses postes qui lui rapportes son petit million et quelque à la fin du mois ! C'est grave !

7.Posté par ******** le 29/04/2016 17:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A ti'a i Mua, le seul syndicat qui ne suis pas les autres aveuglément... Comme ils l'ont dit, rien n'est encore décidé... Pourtant les autres syndicat boycotte ces réunions de travail sous prétexte... que tout est décidé...

c'est à n'y rien comprendre.

8.Posté par Tamatoa le 29/04/2016 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au début il y avait un problème celui de la branche assurance maladie et maintenant celui de la retraite. C'est quand même bizarre que pendant des années on prend à gauche pour remplir à droite et à cause du gouvernement nous sommes en décroissance économique. Donc nous voilà aujourd'hui en tant que salariés à subir des réformes sur la PSG et malheureusement la ministre qui n'a rien inventé, va juste continuer le cheminement déjà tracé par les anciens présidents du C.A de la CPS. Il faut séparer les caisses et sur l'assurance maladie tout le monde doit participer, donc instaurer une TVA sociale de 3% qui permettra d'alimenter cette branche. celui de la retraite, permettre à tous les salariés de capitaliser avec un plafonnement identique au livret A (épargne) instauré en France et en y ajoutant ceux qui ont un bon salaire et sont prêt à renoncer aux allocations des enfants. ces pistes ne sont pas négligeables et pour terminer, il parait que le leader d'A TIA I MUA est devenu chef de la sécurité de la Mairie de Pirae ???

9.Posté par taramea le 03/05/2016 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Paroa : les directeurs ne sont pas responsables de la situation actuelle à la CPS, ce sont des exécutants, les vrais responsables sont les membres du CA de la CPS , surtout les syndicats CSTP/FO, O OE TO OE RIMA, CSIP et OTAHI qui n'ont jamais voulu réformer la CPS, alors qu'ils étaient au courant du rapport des actuaires depuis 1996 qui préconisaient à revoir le plus tôt possible les assiettes de côtisations, maladie et retraite, aujourd'hui, 20 ans après, ils font porter le chapeau au gouvernement , à l'Etat et au syndicat A TIA I MUA, qui le seul, depuis ce temps là tapait sur la table pour que la réforme soit faite. Les responsables sont ces syndicats qui aujourd'hui trompe la population en foutant la m....e et critiquer les autres.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 10:24 Gaya exposera ses oeuvres à la salle Muriavai mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance