TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Réaction du comité de soutien à l'éducation aux arrêtés d'affectation des professeurs stagiaires




Réaction du comité de soutien à l'éducation aux arrêtés d'affectation des professeurs stagiaires
Jeudi 19 janvier, les professeurs stagiaires ont enfin reçu les arrêtés d’affectation qu’ils attendaient depuis le 9 décembre, date à laquelle le tribunal administratif de Papeete avait donné un mois au ministre de l’éducation nationale pour régulariser leur situation. Sur les 15 professeurs stagiaires concernés, 9 sont affectés en Polynésie et 6 sont affectés en métropole.

Le comité de soutien à l’éducation en Polynésie française déplore l’acharnement de l’État dans cette affaire. En effet, le vice-recteur a confirmé ce que nous craignions : après avoir fait appel du jugement du 25 novembre 2011 qui l’engageait à verser une provision aux professeurs stagiaires, l’État a l’intention de faire appel aussi du jugement du 9 décembre concernant les affectations, dans le but d’envoyer en métropole les 15 stagiaires. Le tribunal administratif avait pourtant confirmé que le statut d’autonomie de la Polynésie française ainsi que la convention de 2007 relative à l’éducation permettaient aux professeurs stagiaires d’effectuer leur année de formation au fenua.

L’argument selon lequel l’État ne pourrait accepter d’affecter les stagiaires polynésiens en Polynésie, pour éviter que cela fasse jurisprudence auprès des autres collectivités d’outre-mer, ne nous semble pas pertinent dans la mesure où les textes en vigueur en Polynésie ne sauraient être applicables dans d’autres territoires français ne disposant pas des mêmes statuts et conventions.

Nous pensons que le dépôt d’un recours en exécution le 16 janvier par l’avocat du Pays a finalement conduit le ministère national à émettre de nouveaux arrêtés d’affectation dans la précipitation : puisque les courriers ont été envoyés par voie électronique et sont datés du 19 janvier, ils n’étaient pas « en route », contrairement à ce que le vice-recteur avait déclaré à un journaliste de la presse écrite la semaine précédente.

Nous regrettons une nouvelle fois les incohérences des décisions ministérielles concernant les affectations des professeurs stagiaires. Les motifs invoqués nous paraissent à nouveau appliqués de manière inéquitable. En effet, l’affectation en Polynésie française est refusée :
- à deux professeurs stagiaires, au motif que « les conditions de suivi et d’évaluation du stage ne seraient manifestement pas remplies », alors que dans la même discipline que chacun des deux intéressés, le vice-recteur a affecté d’autres professeurs stagiaires en Polynésie dès la rentrée d’août.

- à trois professeurs stagiaires, au motif qu’ils ne résidaient pas en Polynésie française en 2010-2011, alors qu’ils ont été contraints de suivre en métropole une formation de préparation au concours n’existant pas en Polynésie et que tous les trois ont effectivement résidé en Polynésie une partie de l’année ; de plus, le vice-recteur a affecté en Polynésie française dès le mois d’août, deux autres professeurs stagiaires ayant résidé toute l’année en métropole et y ayant passé le concours.

- à un professeur stagiaire, déjà titulaire dans l’enseignement privé, inspectée à deux reprises en Polynésie française et faisant l’objet de rapports positifs, au motif que « les conditions de suivi et d’évaluation du stage ne seraient manifestement pas remplies » ; sauf à considérer que le travail qu’elle a pu réaliser dans le privé ne permette pas de préjuger de celui qu’elle effectue dans le public, ce renfort de précautions est surprenant.


Nous dénonçons ici le caractère discriminatoire de ces décisions et appelons la population à montrer massivement son désaccord en signant notre pétition « Pour le respect de l’Autonomie de la Polynésie française dans le domaine de l’Education » sur le site www.petitionenligne.fr ou sur papier. Nous considérons que, lorsque la formation des enseignants est mise à mal, et c’est le cas dans l’affaire des professeurs stagiaires ainsi que dans la suppression arbitraire des postes des inspecteurs pédagogiques de la DES prévue pour la prochaine rentrée, les répercussions sur la qualité de l’enseignement dispensé aux élèves sont inévitables.

La remise en cause de la qualité de la formation des enseignants en Polynésie française, telle que nous l’avons perçue dans les propos du vice-recteur relayés par les médias, est une insulte au travail effectué par les personnels, fonctionnaires d’État dont les compétences ont été validées, qui oeuvrent à la mise en place et à l’efficacité des dispositifs de formation.

A l’heure où le Président de la République vient de déclarer que « si vous n’êtes pas les acteurs de votre développement, personne ne le fera à votre place » et « on ne peut pas faire le travail à votre place […] et tous ceux qui racontent qu'on peut faire le travail de développement à votre place vous mentiront », nous espérons que les actes seront désormais en accord avec les paroles, ce qui ne serait certainement pas le cas si l’état devait porter l’affaire des professeurs stagiaires au Conseil d’état.

Il peut d’ailleurs paraître étonnant que ce recours n’ait pas encore été déposé, à moins qu’on souhaite le faire après la visite de Marie-Luce Penchard, que nous demandons à rencontrer lors de sa venue afin d’évoquer les dossiers qui nous préoccupent et de lui remettre un exemplaire des signatures de notre pétition.

Enfin, nous tenons à rappeler que l’action du comité de soutien est une action citoyenne qui se situe au-delà de tous clivages politiques ou syndicaux, qu’il s’agit simplement de réagir à la succession de faux prétextes et de surenchère de mauvaise foi dont les victimes sont les enseignants et les élèves qui leur sont confiés, nos enfants.

Rédigé par Moeava Grand le Lundi 23 Janvier 2012 à 18:21 | Lu 550 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki