Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Raid Vahine : Pe'ape'a entre les organisateurs et la mairie



Une course ouverte à toutes les polynésiennes
Une course ouverte à toutes les polynésiennes
MOOREA, le 10/02/2016 - Une polémique entre les organisateurs du Raid Vahine et la mairie de Moorea-Maiao circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Si, du côté de la municipalité on veut limiter les dépenses, pour les organisateurs du Raid Vahine, on met en avant les retombées économique qu'apportera cet événement pour l'île sœur. À une semaine du lancement de cette première édition, les organisateurs relativisent et se concentrent sur la course.

Pe'ape'a entre les membres de l'association "Te Moorea Club" et la mairie de Moorea-Maiao, autour du Raid Vahine qui se déroulera le 20 février prochain.

Depuis quelques jours, une polémique tourne sur les réseaux sociaux concernant le refus de la municipalité à répondre favorablement aux sollicitations des organisateurs. Mercredi matin, c'est aussi sur les réseaux sociaux que la mairie riposte. "Vous ne pouvez pas continuer à jeter l’opprobre sur la Commune de Moorea-Maiao et son Tavana", peut-on-lire.

Au centre du conflit, l'aspect financier concernant les demandes formulées par l'association "Te Moorea Club". "On demande tout ce que n'importe quel organisateur demande à une commune : des chapiteaux, des chaises, le concours de la police municipale et des pompiers, l'utilisation d'un case pour nettoyer Temae pour assurer l'évacuation des véhicules d'urgence, l'utilisation du compteur électrique de la mairie, des toilettes publiques également. Donc vous voyez, ce sont des demandes classiques. Le courrier que j'ai envoyé est le même depuis 15 ans, on ne l'a pas changé et on a été un peu étonné de la réponse de la mairie lorsqu'il a fallu repenser cette organisation", précise Vaitia Buchin, président de l'association.

Face à cela, la mairie, que nous avons essayé de joindre ce matin mais en vain, a organisé une rencontre avec les membres de cette association, la semaine dernière, "pour clarifier l'organisation". "Ils reviennent sur les coûts qu'elle génère", explique Vaitia. "Le coût pour la mobilisation du personnel et la mise à disposition de la logistique, pour une action qui n’est pas de l’initiative de la commune est de plusieurs millions de francs. La commune ne peut pas justifier ces dépenses de plusieurs millions en étant qu’un simple partenaire. C’est un événement qui se passe sur son territoire et elle est en droit de demander pour ne pas dire exiger de ne plus être là", se défend la municipalité.

Selon Vaitia, les choses rentrent dans l'ordre : "un partenaire privé nous a accompagné et nous offre tout ce que l'on a besoin pour pouvoir organiser cette course. Donc, nous n'avons plus besoin de toute la logistique communale". En revanche, "la seule chose que nous demandons aujourd'hui, c'est l'arrêté municipal qui autorise l'événement et le concours de la police municipale pour assurer la sécurité routière. Nous demandons aussi l'utilisation du compteur électrique qui se trouve à Temae et qui sera à nos frais évidemment", prévient l'organisateur et de rajouter. "On a tout à fait conscience que demander un case et du personnel à la mairie génèrent des frais supplémentaires, mais nous, on va plutôt raisonner en termes de retombées économiques".


UNE ORGANISATION DE CE TYPE BOOSTERAIT LE TOURISME À MOOREA

L'association "Te Moorea Club" organise depuis plus de dix ans, des évènements sportifs sur l'île sœur. Des activités qui donnent un coup de pouce dans le tourisme local. "Au dernier Raid Painapo, sur 1 000 athlètes qui sont descendus de Papeete, il y a près de 800 qui sont restés sur Moorea pendant une semaine. On a rempli les hôtels et les pensions de famille et ils pourront vous le prouver. Donc, on a bien généré des recettes touristiques internes au Pays. Je pense qu'au lieu de raisonner en coût, on va parler des retombées économiques de tous nos évènements", assure Vaitia.

Mais le président du "Te Moorea Club" préfère relativiser à quelques jours de la course. "On va se concentrer sur la course, on a besoin de toutes nos forces pour la dernière ligne droite. On fera tout pour que cette course soit un grand succès avec toutes les nouveautés qu'on a annoncées. La mini-bringue avec les pieds dans l'eau, les animations sur le parcours, le concours de déguisement local… Les directs radios, on aura aussi du streaming live sur l'arrivée, avec deux caméras HD et tout le monde pourra suivre sa famille".


FIN DES INSCRIPTIONS VENDREDI

Pour cette première édition du "Raid Vahine", près de 1 000 personnes sont déjà inscrites à trois jours de la fermeture des inscriptions. "Ce raid se veut fun, c'est 6 km, c'est vraiment accessible à toutes personnes et qu'il faut un minimum de conditions physiques", explique Vaitia.

Une épreuve sportive adaptée à toutes les femmes de Polynésie, selon les organisateurs. "On l'a vu au dernier Raid Painapo, où on a eu des personnes de forte corpulence donc ça prouvait bien qu'il était accessible".

Côté sécurité durant la course, tout a été prévu : "On aura des commissaires qui assureront votre sécurité sur le parcours".

Un avis donc aux retardataires, la fin des inscriptions est programmée à vendredi, au magasin Aito Sport à Papeete et pour les habitants de Moorea, la fermeture des inscriptions se fera également vendredi, à 14h30 au bureau de la jeunesse et des sports de Paopao.

Vaitia Buchin entouré de ses charmantes hôtesses
Vaitia Buchin entouré de ses charmantes hôtesses
Vaitia Buchin, président Te Moorea Club

"On ne sait pas si c'est la pensée du maire"


"On est déçus et on est un petit peu dans l'incompréhension, parce qu'en fait la mairie a toujours été co-organisatrice du "Te Moorea Club", depuis plus de 15 ans. Ils sont sur tous nos supports de communication, on a toujours raisonné dans cette logique-là et on ne comprend pas trop… On ne sait pas si c'est la pensée du maire, qui pourtant connaît très bien notre activité puisqu'il participe à tous nos événements. Peut-être qu'il est guidé, voilà, on ne sait pas du tout. Maintenant, on se concentre sur la course et je lance un message à toutes les femmes du fenua, c'est vraiment une course fun pour s'amuser, c'est entre vous et vous aurez vraiment un bon souvenir à l'arrivée avec cette grande méga-bringue les pieds dans l'eau à Temae.
Les inscriptions sont fixées à 5 000 Fcfp pour Tahiti et 3 500 Fcfp, avec une différence pour Tahiti parce qu'il y a le prix du billet de bateau et des bus, sont compris aussi à l'intérieur, les repas, les tee-shirts et un pareo qui sera offert à toutes les vahine qui franchiront la ligne d'arrivée.
"


Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 10 Février 2016 à 16:27 | Lu 2613 fois







1.Posté par RAOUL le 10/02/2016 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout le monde sait que le maire de Moorea " KIM JUNG HAUMANI" est téléguidé par son conseillé personnel..........;;
"KIM JUNG HAUMANI" élu avec 600 voix seulement, (magouille du Tahoeraa Huiraatira) est l'exemple type du politicien qui n'a aucun projet pour notre ile, aucune vision.
Il se contente de gérer le quotidien en arrosant sa famille et ces amis avec l'argent que lui a donné le promoteur de la plage des tipanier..........il est tellement bête qu'il est incapable de voir les retombés économique d'un raid, d'un festival, de la pratique du kite surf etc.
KIM JUNG HAUMANI tu nous casse les c............

2.Posté par Ariitaia le 11/02/2016 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moorea, c'est bien l'île ou on interdit de faire du kit !
Vous n'avez pas encore compris que le maire est allergique au sport !
Organisez plutôt un concours de buveur de bière !

3.Posté par Cool Ruler le 11/02/2016 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne connais personnellement le Tavana de Moorea pas mais l'image qu'il donne de lui même est déplorable.
Son refus de répondre aux interviews dans ce dossier ou dans celui du Kitesurf, que ce soit la télé ou la presse, laisse penser soit qu'il n'a pas à se justifier (dommage, il exerce dans le public, avec notre argent), soit qu'il n'a pas les capacités intellectuelles de le faire.
Dans les deux cas, je plains les habitants de Moorea qui ne méritent vraiment pas ça.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance