Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Quel avenir pour le GIE Tahiti Tourisme ?



Le GIE Tahiti Tourisme à son meilleur avec ce clip reprenant Happy de Pharrel Williams, version tahitienne, qui approche le million de vues sur YouTube.
Le GIE Tahiti Tourisme à son meilleur avec ce clip reprenant Happy de Pharrel Williams, version tahitienne, qui approche le million de vues sur YouTube.
PAPEETE, le 10 septembre 2015 - Le plan du Pays pour développer le tourisme à l'horizon 2020 prévoit d'amputer le GIE Tahiti Tourisme d'une partie de ses responsabilités actuelles, pour le recentrer sur la promotion de la destination à l'international. L'occasion de faire le point sur cet organisme semi-public au budget en forte baisse ces dernières années.

Le plan stratégique du ministère du tourisme 2015-2020 prévoit, entre autres idées pour relancer le tourisme, de recentrer le GIE Tahiti Tourisme sur sa mission de promotion de la Polynésie à l'étranger. Des initiatives comme le salon du tourisme, la journée mondiale du tourisme ou les animations en ville, la coordination de la mise en œuvre de la stratégie globale, les infrastructures ou la professionnalisation des acteurs lui seraient, selon le plan, toutes retirées. L'essentiel serait confié à une nouvelle administration nommée "Agence de développement du tourisme".

Pour le suivi des indicateurs touristique, c'est un "Observatoire du tourisme" qui sera créé. Pour les orientations et le suivi de la politique stratégique, c'est un "Comité de pilotage du tourisme" qui sort de terre. Avec toujours le ministère du tourisme au pilotage.


Michel Monvoisin et Paul Sloan, président et directeur du GIE Tahiti Tourisme
Michel Monvoisin et Paul Sloan, président et directeur du GIE Tahiti Tourisme

"FAIRE VENIR LES TOURISTES, DIEU SAIT SI C'EST DIFFICILE"

Le président du Conseil d'administration du GIE Tahiti Tourisme, Michel Monvoisin, se félicite du recentrage de son activité : "le GIE a été créé pour assurer la promotion de la Polynésie et gérer la marque. Après, le reste est arrivé et s'est ajouté à nos missions par la force des choses. S'il faut recentrer le GIE sur sa mission de base, tant mieux. Notre mission c'est de faire venir les touristes, et dieu sait si c'est difficile."

Il met tout de même un bémol à l'analyse présentée par le plan pour prédire l'avenir du GIE : "ce n'est qu'un nouveau rapport, il reste encore à le mettre en œuvre, ça sera au choix des politiques."

Le budget du GIE divisé par deux en 7 ans

Pour financer la promotion de la destination, le GIE Tahiti Tourisme dispose de 1,2 ou 1,3 milliard de francs, dont 400 millions de frais de fonctionnement. Ces 400 millions étaient intégrés directement dans le budget du Pays, et les 800 millions destinés effectivement à la promotion sont attribués à travers des "subventions exceptionnelles" versées en milieu d'année, un système en place depuis au moins 2013.

Historiquement, le budget du GIE a été beaucoup plus élevé qu'aujourd'hui, à 2,6 milliards de francs en 2006 par exemple. Il était financé environ pour moitié par les recettes de la taxe de séjour payée par les touristes (la "Redevance de promotion touristique" payée sur les nuitées d'hôtel), et l'autre moitié par des subventions publiques sur le budget du Pays.

Mais désormais, la taxe de séjour est intégrée directement au budget général et le GIE financé exclusivement par des subventions. Nous n'entrerons pas dans plus de détails : il est impossible de trouver publiquement le budget ou les comptes du GIE après 2011, derniers chiffres révélés par un rapport de la CTC.

Michel Monvoisin, pour justifier le milliard de francs dont son GIE dispose encore, explique la rationalité de cette dépense par une parabole : "À quoi ça sert à Nike ou Coca Cola de mettre autant de budget dans la publicité ? Une société qui communique (auprès du grand public), le marketing doit représenter 5% de son budget, et des fois encore plus. Donc si le tourisme en Polynésie était une entreprise, il faudrait mettre entre 3 et 4 milliards de francs de budget." En cumulant tout de même les dépenses du GIE et celles de toutes les entreprises qui communiquent à l'étranger, dont la perle et les hôtels…


Le plan de George Pau-Langevin : assouplir les visas touristiques

Le ministère de l'Outre-mer a également dévoilé son plan pour favoriser le tourisme, un rapport nommé "27 mesures pour 2020 en faveur des destinations d’Outre-mer".

Deux mesures sont particulièrement susceptibles de nous aider et sont du seul ressort de l'État : "Poursuivre l’assouplissement des conditions d’entrée dans certaines collectivités d’outre-mer par des dispenses ciblées de visas de court séjour pour les ressortissants de pays présentant un réel potentiel touristique" et "Mettre en place des plateformes de gestion à distance de délivrance des visas électroniques". Des réponses à une revendication forte de nos territoires, qui veulent pouvoir surfer sur l'émergence d'une classe moyenne dans les pays en forte croissance.

Sinon les propositions du rapport se rassemblent autour de six axes, qui ne sont pas sans rappeler le plan stratégique du ministère polynésien. Ainsi il s'agira d'abord de mieux connaitre et piloter les politiques touristiques de ces territoires (dont la troisième mesure sur laquelle nous avons du coup de l'avance : "Inciter les acteurs des territoires ultramarins à élaborer des schémas régionaux de développement touristique") et de libérer de l'espace foncier pour des projets.

Les autres propositions continuent de rejoindre le plan de Bouissou : mettre en valeur les patrimoines culturel et naturel ; renforcer l’offre gastronomique ; penser " tourisme durable" ; développer les désertes aériennes ; mettre en place des zones de détaxe 7j/7j ; restructurer la grande hôtellerie ; attirer les investisseurs étrangers ; mettre en place un portail numérique ; développer la formation et intégrer les jeunes…


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 10 Septembre 2015 à 01:40 | Lu 2258 fois







1.Posté par carbem le 10/09/2015 06:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour faire revenir le touriste, une seule solution : Supprimer ATN est son monopole avec ses billets les plus chers du monde. Quand ATN n’existait pas, le vol Europe / Papeete était à 900 euros en basse saison, et 1400 euros en saison. C'est étrange mais personne ne semble vouloir dénoncer ce problème.

2.Posté par TOM le 10/09/2015 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Créer un observatoire du Tourisme pour voir qu'il ne se passe rien, c'est très fort !
Et dire "faire venir des touristes Dieu sait que c'est difficile" ... s'il vous plait soyez honnête et terminez votre phrase:
"avec des billets d'avions hors de prix".
Bon Dieu comme vous dite, faite revenir CORSAIR et vous aurez des touristes !!!
Ca fait 15 ans que vous tournez en rond...

3.Posté par Rigel le 10/09/2015 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"FAIRE VENIR LES TOURISTES, DIEU SAIT SI C'EST DIFFICILE"

Forcément quand on à rien à leur offrir à part des prix hallucinants, et quand ils trouvent la même chose moitié moins cher (ou presque) à Hawaï. Le choix est vite fait.

Je viens de passer le Weekend à Rangiroa entre les billets d'avion,la chambre, les repas au restau et différentes sorties, le montant de la facture s'élève à 137 000 F. Pour "1" Week end. Je n'ose même pas imaginer pour une semaine.
Bon nous avons mangé au restaurant, mais si c'est pour voyager et manger des casses croute non merci.

Bref, résultat on ne se paye pas un week end dans les îles tous les mois pour la plupart des gens !

Quand ils auront compris ça on aura déjà fait un grand pas en avant. Mais pour l'instant ils ne l'on toujours pas compris.
Ici on ne pense qu'à une chose c'est comment leur prendre un max de pognon.

A partir de 16 h les commerces ferment et le samedi après midi et le dimanche c'est ville morte. Les pauvres touristes errent comme des âmes en peine tous seuls dans la ville.

Et vous voulez que le peu de touristes qui viennent fassent de la pub pour le fenua ?

Va falloir se réveiller peut être un jour.

Fidji 800 000 touristes par an, eux il...

4.Posté par hirinake le 10/09/2015 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cela fait des annees que le GIE Tahiti Tourisme est subventionne a coups de milliards, et quand on voit le resultat y a de quoi se poser des questions. Supprimer ce GIE et tout ira bien et prenons le budget pour d'autres depenses urgentes comme la Maison du Diabete, le dispensaire de Huahine, l'hopital de Taravao, le Fare Tama Hau...
On est meme aller chercher un directeur general aux USA, donc on a pas les capacites de reflechir nous-memes, alors ce n'est plus la peine de se fatiguer les meninges.
Plus on met des milliards et moins les touristes viennent...y a comme quelque chose qui tourne pas tres rond dans ce beans.

5.Posté par AITO le 10/09/2015 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le GIE ne sert à rien. Ils vivent sur une autre planète. Ils brasssent du vent c'est tout.
Cela ne sert qu'à payer des salaires, à faire des voyages et éditer des brochures que personne ne lit.
Du pipeau.
C'est toujours la faute des autres : l'Etat et la politique des visas (même l'entrée et le séjour en PF sans visa n'amèneront pas les touristes), les hôteliers etc.

6.Posté par patis le 10/09/2015 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les agences de voyages nous vendent, les sites web. Tripadvisor,booking.com, abritel...Nous vendent...Les hôtels se vendent de chez eux,entre eux, pour nous...Tous les prestataires de services liés à l'hôtellerie et au tourisme se vendent, nous vendent...Tous ces gens qui se battent tous les jours pour faire le bonheur de nos touristes ( et il y en a beaucoup sur le fenua!)
nous vendent sans demander un sou au gouvernement, au GIE ou à tout autres organismes et ces pompes à fric, dépensent depuis des années sans plus de résultats. Dans les années 90, 2000, ils dépensaient encore plus, on leur coupe le robinet ils dépensent moins d'accord, mais les chiffres restent les même! Même niveau depuis XXX nbre d'années! Essayons une ou deux années ZERO dépenses, histoire de voir si ça fait une différence, au point ou on est , WHY NOT!!! il dépense autant pour si peu de résultat ??? Mais enfin il faudrait demandait à DIEU! Lui, seul sait et a la solution...

7.Posté par tutua le 10/09/2015 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le départ de Corsair c'est Gasgas, il ne voulait que des touristes riches. Corsair c'était 2 vols par semaine, 700 touristes pour les petites unités, les pensions de familles, la petite hôtellerie, proche des gens pour les renseigner sur ce qu'il y a à faire
ceci dit, c'est vrai qu'il y a eu un gaspillage d'argent en promotions bizarres qui ne touchaient pas leur but. Par contre je trouve que les magazines chicos dans les avions étaient plutôt chouettes ...

8.Posté par Fab. le 10/09/2015 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En premier lieu,
si le prix du baril de pétrole est en forte baisse depuis plusieurs mois,
il faudrait peut-être le répercuter sur le prix du billet d'avion afin d'inciter la venue d' un plus grand nombre de touriste pour la POLYNESIE.

9.Posté par Fab. le 10/09/2015 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En premier lieu,
si le prix du baril de pétrole est en forte baisse depuis plusieurs mois,
il faudrait peut-être le répercuter sur le prix du billet d'avion afin d'inciter la venue d' un plus grand nombre de touriste pour la POLYNESIE.

10.Posté par PAT le 11/09/2015 07:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est gentil Monvoisin mais il devrait appliquer les conseils qu'il donne à sa propre entreprise . Coca et Nike font des campagnes de pub reconnues mais la Polynésie? Je regarde les médias sur TNS et sur la totalité des chaines généralistes ou à thèmes ( planète , france 24 ...... ) et je ne vois que des pubs pour la Croatie, la Turquie ou Brussel Airlines . Alors il sont ou les 800 millions de la promotion ? Si c'est pour les mettre uniquement dans les magazines spécialisés cela ne touchera pas le grand public . Pourtant il y a depuis quelques mois beaucoup de reportages sur la Polynesie en Métropole et c'est le moment de pousser la promo !!!!

11.Posté par Georg Hoppenstedt le 11/09/2015 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FIRE THEM ALL et laisser les acteurs du tourisme créer leur propre agence privé, sans subvention...

12.Posté par ldpdt le 11/09/2015 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui la seule solution:le prix des billets avions!.Vous tous ci dessus avez raison.
Si notre "vieux lion" a fait du bon travail dans certains cas ; là il a fait l'erreur de son "siècle" chasser AOM et Corsair pour investir et jouer dans la cour des GRANDS avec des avions qu'il a été très long à rentabiliser: en voila le résultat; nos familles ne veulent plus venir,ils s' arrêtent aux Antilles,et y retournent même.Le pétrole baisse mais pas les billets avions sinon il va falloir aussi baisser certains salaires exorbitants
Pour Tht-Infos:Pourquoi vous ne laissez pas la totalité de certains commentaires (3&6)?Il y a certainement des réflexions intéressantes à lire;revoyez la capacité de nos commentaires et ne comptez pas les espaces comme étant un caractère

13.Posté par hiro le 11/09/2015 17:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c est juste du vol....

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance