Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Quand le Pays mise sur la réouverture d'anciens hôtels



PAPEETE, le 30 août 2016 - Lors d'une conférence de presse ce mardi matin le ministre du Tourisme a annoncé la réouverture de l'ancien Manihi Pearl Beach et le Hilton à Tahiti.

Depuis quelques mois et jusqu'à la fin de l'année, la Polynésie française est en saturation au niveau des logements hôteliers, particulièrement à Bora Bora et aux îles Sous-le-Vent. En effet l'ISPF indique globalement un taux de plus de 70% en moyenne de remplissage dans l'hôtellerie à Tahiti. Cela signifie qu'il y a des difficultés à pouvoir accepter toutes les demandes d'hébergement des touristes. "Le réceptif est insuffisant aujourd'hui en Polynésie", indique mardi matin, Jean-Christophe Buissou, ministre du Tourisme.

"Nous avons en cours la réouverture de certains hôtels qui avaient fermé en Polynésie", dévoile-t-il avant d'annoncer la réouverture prochaine du Manihi Pearl Beach et du Hilton à Tahiti : "Nous avons, quelque peu, avancé sur cette idée que nous avions développée l'année dernière pour permettre la création d'une structure hôtelière de formation. Nous nous sommes déplacés sur Manihi, avec la ministre de l'Éducation Nicole Sanquer. Oui, nous avons l'intention de rouvrir cet hôtel, nous allons retransformer cet hôtel, certainement réduire la voilure de cet hôtel." Il ajoute, " nous allons travailler bien sûr avec des privés, car ce n'est pas la vocation du Pays de devenir hôtelier. Cela permettra surtout l'intégration de tous les jeunes qui sont en formation notamment les jeunes du lycée hôtelier. Ainsi, nous augmenterons la capacité de formation de nos étudiants dans une vraie structure, sur le terrain et enfin cela nous permettra de rouvrir l'aérien a cette île qui a énormément souffert pendant des années." Ce projet passerait par une association du Pays avec le secteur privé. "La réouverture de l'hôtel Manihi Pearl beach ça passe par une acquisition du foncier par le Pays et par la mise en œuvre d'un budget consacré avec des investisseurs privés pour rouvrir cet hôtel en fonction d'un format que nous déciderons ensemble," explique le ministre du Tourisme.

Le but du projet serait de recevoir des étudiants du lycée hôtelier notamment en stage pour les former dans le monde professionnel. La réouverture du complexe permettrait d' "attirer de nouveau les touristes sur cette île de Manihi qui est absolument magnifique et de ramener de l'emploi sur place et enfin de permettre d'augmenter la fréquence des vols d'Air Tahiti sur Manihi." Mireille Faoatai, le tavana de Manihi se dit ravie de cette initiative. "Cela fait un an que je demande au président de faire quelque chose. Ce projet va nous changer la vie. Nous avions trente familles qui vivaient de cet hôtel. Les travaux devraient commencer en janvier 2017 pour une ouverture en janvier 2018. Ça va faire revenir les touristes, mais aussi les jeunes sur l'île. Nous ne demandons que ça. C'est super bien!" s'enflamme-t-elle.

Le ministre a également annoncé, mardi matin, le projet de réouverture de l'hôtel Hilton de Tahiti, "J'évite de trop en parler, d'abord on croit beaucoup à la réouverture de cet hôtel. On savait un jour que si l'industrie touristique reprenait, qu'il y aurait la possibilité certainement de pouvoir rouvrir cet hôtel je sais aujourd'hui que les propriétaires travaillent sur les possibilités de réouverture. Je laisse simplement le propriétaire en parler en temps utiles, mais ce sera vraiment un souffle nouveau que de voir cet hôtel qui est un des plus beaux hôtels de l'ile de Tahiti rouvrir demain et accepter de nouveau non seulement des touristes, mais aussi nos jeunes qui méritent de trouver un emploi", conclut-il. L’ancien Hilton Faa’a est fermé depuis mars 2010.

Titre Le 2e Forum des formations et métiers du tourisme ouvre ses portes le 13 septembre

Le 13 et 14 septembre se tiendra à l'Assemblée de Polynésie le 2e forum des formations et métiers du tourisme autour du thème "un tourisme responsable et durable". Pendant un jour et demi, l'Assemblée accueillera les professionnels du secteur afin de "sensibiliser le public et plus particulièrement la jeunesse à l'importance du tourisme pour notre Pays, aux perspectives de métiers que ce secteur offre et aux formations dispensées notamment sur le territoire. Il s'adresse également aux porteurs de projet qui souhaitent créer ou développer une activité touristique."

Lors de cette deuxième, le Lycée hôtelier et du tourisme de Tahiti est l'invité d'honneur dans le but de montrer le savoir-faire de ses élèves et de faire connaître les formations qu'il propose. "Pour nous cette invitation est une reconnaissance du travail effectué plus qu'une découverte du lycée hôtelier. C'est un honneur pour nous", indique Pascal Maillou, le proviseur du Lycée hôtelier. Le Forum a donc pour cible prioritaire la jeunesse scolarisée, ainsi que celle sortie du circuit scolaire en recherche d’insertion, mais également les porteurs de projet.

Il sera organisé autour de 4 pôles :

« Formation - Emploi » : cet espace accueillera les services, établissements, organismes publics et privés qui proposent des formations aux métiers du tourisme ; « Métiers » : ce pôle sera animé par des professionnels du tourisme qui viendront parler de leur métier, de leur parcours, de leur expérience ; « Création d’activités » : il sera dédié aux porteurs de projets souhaitant développer une activité dans le secteur du tourisme; « Numérique » : nous ferons de nouveau un zoom sur l’importance des nouveaux métiers, des activités touristiques qui se développent grâce au numérique.

Parallèlement, deux conférences-débat seront organisées le mercredi 14 septembre en matinée, une à 9 heures pour parler de Tahiti & ses îles, quelle image ? (Intervenants : ministère du Tourisme & GIE Tahiti Tourisme), et une à 10 h 30 autour du thème Rapa Nui (Ile de Pâques), une réussite en matière de tourisme écoculturel.

La petite hôtellerie fait le point avant le salon du tourisme

L'association des hôtels de famille de Tahiti et ses îles organise un séminaire annuel de travail à quelques jours du Salon du tourisme et quelques semaines du forum des formations et métiers du tourisme.

Le séminaire qui doit durer deux jours a pour but de coacher ses membres sur plusieurs points notamment sur le développement de leurs activités et sur comment proposer la meilleure offre possible aux voyageurs. Les propriétaires de pensions de famille qui représentent 33 % de l'offre d'hébergement touristique en Polynésie, ont interpellé le ministre du Tourisme Jean-Christophe Buissou sur la problématique d'Airbnb.

En effet, dans des îles comme Moorea, Raiatea, Bora Bora ou encore à Teahupo'o les offres Airbnb font une concurrence considérable aux pensions de famille qui commencent à en ressentir les effets. "Les pensions de famille ont attiré mon attention sur le sujet d'Airbnb, notamment sur plusieurs points administratifs comme le fait que les particuliers ne paient pas de patentes, par exemple", a indiqué le ministre. Il a ajouté que le ministère est en train de travailler sur un texte afin de mieux réglementer le marché.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 30 Août 2016 à 17:40 | Lu 11471 fois






1.Posté par ah non!! le 31/08/2016 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faudrait interdire les gens qui viennent en conférence de presse uniquement pour faire le pot de fleur sans s'exprimer.

2.Posté par Cool Ruler le 31/08/2016 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Acquisition du foncier par le Pays ... pour ne pas que les Japonais se l'approprient ? :-)
Est-ce que JCB s'est posé la question du pourquoi l'hôtel a fermé ???
Je pense que non, et je pense que le fait qu'il n'a pas beaucoup d'expérience dans le privé, où l'on jour avec son argent et pas celui des autres, y est pour beaucoup.
Dans tous les cas, je ne suis pas très optimiste ... Sauf pour les propriétaires du foncier :-)

3.Posté par VATEA le 31/08/2016 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si on veut que les grosses machines à touristes s'intéressent à nous ... il va en falloir plus des nuitées ...... et des vols ... moins chers surtout car la clientèle fortunée ... elle va moins loin pour plus de confort et de services ....donc on arrête de rêver et on se met au boulot !!!

4.Posté par microstring le 31/08/2016 12:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ca sent la combine et l'influence des copains. A voir les noms associés à ces 2 opérations, on est en droit de s'interroger...

5.Posté par Rava'i Roa le 31/08/2016 12:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Fiu du développement du tourisme comme outils économique numéro un ....
Investissons dans nos gens, dans le secteur primaire etc...

6.Posté par Tony le 31/08/2016 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils réfléchissent comment avoir encore une fois la défiscalisation !!!
tu parles investisseurs !!! des profiteurs OUI !!! de vrais charlots aussi...

7.Posté par Faut pas pousser! le 01/09/2016 09:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo !!! quelle relance!!! un hôtel de fonctionnaires à Manihi et le père wane qui pointe encore son nez. non content d'avoir bien vendu ses hôtels il y a peu, non content de nous tenir par la gorge avec ses hyper et grandes surfaces, non content ici d'avoir fermé le hilton PPt dès la fin de la période de défiscalisation pour faire sa bonne affaire financière, sans pitié pour les centaines d'employés envoyés au chômage. Et le voilà de nouveau pour nous niquer de la même manière (pourquoi se priver??) , avec la complicité active de l'éponge à bakchichs maitre JCB.

8.Posté par Jecell le 12/09/2016 le 12/09/2016 08:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment sa ce passe pour jour du recrutement pour l''''''''emploie, et comment sa ce passe le jour de la conférence ou autre..., mais je pense que c''''''''est un bon budget de pouvoir ouvrir l''''''''hôtel Hilton et celui de MANIHI.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance