TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Qu'est ce qui fait la différence ?


NDLR: Cet article nous a été soumis par un de nos abonnés dans le cadre de la nouvelle rubrique "expression libre". Il retrace un point de vue personnel et n'engage que son auteur. Cet article est ouvert aux commentaires et invite au débat. Merci à nos lecteurs pour leur participation.



Qu'est ce qui fait la différence ?
Peu importe son origine ou sa culture, l’être humain aspirera toujours à l’amélioration constante et pérenne de sa condition. Tout comme il y a des gens pauvres et des gens riches, il y a des pays pauvres et des pays riches.

La différence entre pays pauvres et pays riches n’est pas forcement liée à l’âge historique, à l’ancienneté d’un pays. En effet certains pays très anciens tels que l’inde et l’Egypte, riches de plusieurs millénaires d’histoire sont pauvres, alors que des pays plus récents tels que l’Australie, le Canada ou les Etats Unis, vieux de 400 ans d’histoire connue, sont aujourd'hui considérés riches et développés par la communauté mondiale.

La différence entre pays pauvres et pays riches ne résulte pas non plus des ressources naturelles dont ils disposent. Le Japon est un petit pays constitué d’îles, dont 80 % de sa surface est montagneuse, sans ressources minières, un secteur agricole restreint. Pourtant le Japon fait partie des plus grandes puissances économiques mondiales. Ce pays importe sur son sol des matières brutes provenant du monde entier qu’il exporte après transformation en haute valeur ajoutée accumulant ainsi d’énormes richesses. Autre exemple: la Suisse, sans accès à la mer, elle possède l’une des plus grandes flottes de navires marchands au monde. Dépourvue de cacao, produit le meilleur chocolat au monde. Malgré son relief montagneux et son climat rude, élève des vaches et cultive le sol durant tout juste 4 mois de l’année, mais ses produits laitiers sont parmi les meilleurs d’Europe. Tout comme le Japon, la Suisse ne dispose pas de ressources naturelles mais elle offre des services dont la qualité est reconnue dans le monde entier. C’est un petit pays qui reflète une image de sécurité, d’ordre et de travail méticuleux et soigneux. Un pays et des gens en qui on peut avoir confiance. C’est sans doute pourquoi c’est l’une des plus importantes places financières au monde.

La différence entre pays pauvres et pays riches ne résulte pas non plus de l’intellect de ces habitants…Les étudiants des pays pauvres qui émigrent vers les pays riches atteignent d’excellents résultats dans leurs études. Chercheurs, ingénieurs et cadres partagent des niveaux intellectuels équivalents, quels que soit l’ethnie, la nationalité ou le pays d’origine.

Alors…Qu’est ce qui fait la différence ?

J’affirme que la différence provient de l’attitude des personnes dans leurs comportements quotidiens.

Si l’on étudie le comportement des personnes vivant dans les pays riches, on découvre alors que le gros de la population respecte certaines règles de base ;

Une conscience morale, un souci d’ordre et de propreté, d’intégrité, de ponctualité, un sens innée des responsabilités, une volonté farouche de progrès, de croissance, de respect des lois, un sens civique aigu, le respect des droits d’autrui, l’amour du travail bien fait, du pays et de ses valeurs, de fierté nationale et de conscience individuelle et collective…

Chez les pays pauvres, très peu de personnes observent ces règles dans leur vie quotidienne. Ces pays livrés à différentes doses d’anarchie sociale ne sont pas pauvres parce qu’il leur manque des richesses naturelles ou en raison de leur isolement ou encore par un manque de capacité et de savoir faire, Ils sont simplement pauvres à cause de leur attitude et de leurs comportements quotidiens.

Education, formation, respect, la stricte application des lois, sont les éléments essentiels pour façonner l’attitude et le comportement des populations. Il en va de même dans les entreprises et dans le monde professionnel en général.

Promouvoir l’éducation et faire observer ces règles de base, modifieront en profondeur les comportements des individus, tout en apportant à la collectivité la qualité qui fait la différence. Ainsi le fonctionnement de la société s’améliorera rapidement tout en assurant la croissance et le progrès.

Gouvernants et chefs d’entreprises s’ils ne peuvent contrôler totalement le comportement individuel des personnes, ils doivent, car c’est leur travail et responsabilité, montrer l’exemple, éduquer, fixer un cap et des objectifs précis à suivre. La volonté et le génie des hommes feront le reste pour assurer le progrès nécessaire à la société, au pays.

Notre pays enregistre un très important retard par rapport à tous ces principes évoqués, ces principes sont pourtant fondamentaux pour qu’une nation puisse se développer et progresser dans la paix et la sérénité. Il est vain et inutile de chercher des responsables, car la seule chose qui compte pour faire la différence, c’est la volonté véritable d’un peuple à se dépasser.

Rédigé par Heimoana le Lundi 20 Juin 2011 à 05:02 | Lu 537 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par F.M le 20/06/2011 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article pas forcément facile d'accès mais plutôt intéressant même si je suis loin d'être d'accord avec tous les points abordés.

De mon côté je reste coincé devant un constat : plus une société est développée moins elle devient humaine.
Je suis très attiré par tous les pays "en avance" comme les pays nordiques, les pays anglo-saxons ou même germaniques où on retrouve globalement un taux faible de corruption, des institutions réellement démocratiques et un niveau de vie moyen élevé.
Par contre ces sociétés développent un individualisme et un repli sur soi qui sont réellement dommageables pour l'équilibre d'une société.
Déjà sur Tahiti on peut voir la différence entre Papeete et la côte est par exemple où je travaille régulièrement. Et entre les îles et Tahiti c'est flagrant....
Alors que faire? Il me semble malheureusement impossible de concilier les qualités humaines d'une société traditionnelle et les qualités d'évolution des sociétés modernes.

D'où ma quête sans fin.... ;-)

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki