Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Protection de l'indépendance des journalistes : le SNJ réagit



Protection de l'indépendance des journalistes : le SNJ réagit
PAPEETE, le 9 juin 2017 - Hier, les représentants de l'assemblée de Polynésie française ont adopté un texte de loi qui modifie certaines dispositions du code de travail. Un article concerne le statut des journalistes et notamment leur indépendance. Dans un communiqué, le Syndicat national des journalistes se félicite du vote de l'assemblée.

"Polynésie : la clause de conscience enfin reconnue !", tel est le titre du communiqué publié par le Syndicat national des journalistes, le vendredi 9 mai.

Suite à l'adoption de la loi modifiant certaines dispositions du code du travail polynésien par l'assemblée de Polynésie, et notamment un article introduisant la clause de conscience et de cession pour les journalistes, le SNJ a réagi.

"La mise à sac du Code du travail n'est pas une fatalité. L'Assemblée de la Polynésie française vient d'en administrer une preuve éclatante. Jeudi 8 juin, elle a adopté une loi de pays qui, entre autres dispositions, introduit la clause de cession et la clause de conscience pour les journalistes du territoire.

82 ans après la loi Brachard qui a institué en métropole le statut du journaliste professionnel, nos confrères et consoeurs polynésiens obtiennent enfin, après maintes péripéties, le bénéfice de ces deux clauses, constitutives de la liberté de la presse. Car c'est surtout le droit du public à disposer d'une presse libre et de qualité qui sort renforcé du vote de jeudi.

L'Assemblée a eu la sagesse de passer outre l'avis négatif rendu par le Conseil économique, social et culturel (CESC) le 27 septembre dernier. Celui-ci avait bizarrement invoqué « l'étroitesse du marché local » et le « nombre restreint d'entreprises concernées ». Des arguments qui plaidaient au contraire pour une protection accrue des journalistes.

Le Syndicat National des Journalistes, première organisation de la profession, salue les confrères et consœurs polynésiens qui se sont mobilisés pour obtenir cette avancée démocratique."

le Vendredi 9 Juin 2017 à 08:28 | Lu 863 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance