Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Projet d’île flottante : Jean-Christophe Buissou signe un accord avec le Seasteading Institute pour des études



PAPEETE, le 14 janvier 2017- Le ministre Jean-Christophe Bouissou, représentant la Polynésie française, a signé, vendredi, à San Francisco, aux Etats-Unis, un protocole d’accord avec le Seasteading Institute portant sur un projet innovant d’île flottante.


Vendredi 13 janvier, Jean-Christophe Buissou, représentant de la Polynésie, a signé un accord avec le Seasteading Institute concernant le projet innovant d'une île flottante. La signature s'est faite à San Francisco, aux Etats-Unis.

La signature s'est tenue en présence de Randy Hencken, directeur exécutif au Seasteading Institute, devant un public composé de personnalités, d’investisseurs de la Silicon valley, et de médias américains. Ce protocole va permettre la mise en œuvre d’études de faisabilité d’un tel projet, et ce sans que la Polynésie française n’ait à investir des fonds publics pour cette opération.

Les études porteront sur les aspects juridiques, fiscaux, techniques et environnementaux. La géographie de la Polynésie française, notamment, est un atout précieux qui a conduit le Seasteading Institute à choisir nos îles pour son projet.

L’institut signataire du protocole est particulièrement à la pointe pour ce concept d’île flottante, en passe de devenir une réalité, dans un futur proche, au fur et à mesure que la recherche et les technologies progressent.

Le Seasteading Institute, en relation avec de nombreuses entreprises de haute technologie de la Silicon valley, près de San Francisco, souligne le fait que son projet est respectueux de l’environnement puisqu’il fera appel en particulier aux énergies renouvelables. La Polynésie entend ainsi accompagner une telle démarche, dans une vision dynamique et innovante, susceptible de générer des retombées économiques importantes.


le Samedi 14 Janvier 2017 à 17:14 | Lu 5042 fois







1.Posté par lola le 14/01/2017 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tiens fritch a envoyé Bouissou ! bizarre ! non, logique ! bouissou fera un bon fusible quand l'arnaque deviendra évidente. En plus il va refiler le bébé à la girouette pro TAUI bouteau !!! Le tapura a besoin d'argent pour sa future campagne, des projets et surtout des études sur des chimères sont le meilleurs moyen d'en récuperer. Fritch a bien appris de flosse et reproduit le même shéma ; Quand la CTC se penchera sur cette histoire il y aura du proces dans l'air . dépenser de l'argent public dans des affaires pareils pas sur que PARIS apprécie

2.Posté par hotunui le 14/01/2017 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sur la population a était consulté grâce a un référendum qui à permis a ces gens de parler en notre nom et donc de donner une vision pour les 50 prochaines années de notre développement économique et touristique.....................E bien non!!! comme d'hab!!!

3.Posté par lolo98719 le 15/01/2017 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Signé un vendredi 13..............

4.Posté par emere cunning le 15/01/2017 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

O vai ma tera mau feia ? Si c'est si extraordinaire et respectueux de l'environnement, pourquoi ne font-ils pas ça chez eux ? Ils s'installent dans nos eaux sans qu'on puisse contrôler ce qu'ils y fabriquent, ils auront leurs lois et leur fiscalité propres (un petit paradis à l'heure où tous les états sont en guerre contre les paradis fiscaux) sans que le pays ait droit à la parole... Y'a que des nazes du cervelet pour leur emboiter le pas du jour au lendemain.

@ Iola,
Quel schéma ? Et si tu détaillais, en toute honnêteté. Mais ce n'est, visiblement, pas ton fort.
En attendant, toi et tes enfants profitez bien de tout ce que G Flosse a construit pour ce pays.

5.Posté par VATEA le 16/01/2017 07:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est bien mais toute l'énergie devrait être sur MAHANA BEACH !!

comme d habitude , on part dans tous les sens avec un résultats ........ 30 années de perte !! quel bilan

6.Posté par beaulieu jean pierre le 16/01/2017 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans l'immédiat, je ne vois pas ce qu'il pourrait en ressortir de bon pour la Polynésie française, ils parlent de préserver ceci ou cela de la montée des eaux etc... mais quid ! de la propriété ? Elle sera la Polynésie ou aux Ricains ?
Qui y aura accès, qui pourra contrôler ce qui s'y fera etc... Pas claires leurs explications.

7.Posté par Tamatoa le 16/01/2017 08:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pays des études qui ne donnent rien hahahah.
Sinon des routes en bon état, l'eau potable partout et l'internet qui fonctionne correctement ce serait déjà pas mal !

8.Posté par simone grands le 16/01/2017 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tamatoa, j'ajouterai à ta liste: faciliter la sortie de l'indivision foncière car pour l'instant, c'est le gouvernement à travers l'administration qui sabote la sortie de l'indivision foncière.

9.Posté par TIHONI TUTUA le 16/01/2017 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Ce protocole va permettre la mise en œuvre d’études de faisabilité d’un tel projet, et ce sans que la Polynésie française n’ait à investir des fonds publics pour cette opération"

Lola !!! avant de chier n'importe quoi apprend à lire !!!

10.Posté par Mr. Gaston Flosse le 16/01/2017 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bon Emere, y'a deja quinquis pour ma defense...
tu peux reprendre ta liberté...

11.Posté par Lebo RORO le 16/01/2017 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
C'est bien vrai que la Polynésie se dégradera...
Beaucoup ont des commentaires sains et propres.
Ils vont contrôler la Polynésie avec leurs armes et bloquer les/nos informations aussi.
Qui aura l'action de contrôler, de surveiller quelqu'un ou de faire des examens minutieux ?

12.Posté par pokemon le 16/01/2017 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand va-t-on arrêter toutes ces co.......ries : ville flottante, mahana beach, park Papenoo etc.... pour se consacrer réellement au développement intelligent de ce pays : développement du secteur primaire par la bio agriculture, la culture et l'exportation des plantes médicinales, pêche... etc...

13.Posté par Erick Monod le 16/01/2017 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait d'accord Emere : on ne peut pas - et à juste raison - avoir contester le projet Mahana Beach et rester silencieux devant cette monstrueuse connerie de ville flottante .
Parfois je suis stupéfait de la bêtise et de l'inconscience de nos dirigeants...lEn fait le piège est si grossier que l'on ne peut s'empêcher de se demander si cette apparente bêtise ne cache pas des raisons inavouables. .
Si les Polynésiens et tous les habitants de notre Pays ne se lèvent pas pour s'opposer à cette folie , alors c'est à désespérer...'....et désespèré , je le suis déjà ...

14.Posté par taramea le 17/01/2017 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Simone Grand, tu étais au gouvernement à une époque (Gvt Flosse), pourquoi tu ne l'a pas fais ? Pourquoi aujourd'hui tu critique tel, ou tel gouvernement, c'est trop facile. Comme on dit chez nous "MAMU" !!!

15.Posté par Dr. Funk le 17/01/2017 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cher colonisés de la colonie,
nous pouvons nous estimer chanceux d'avoir une administration (politiciens?) qui nous livre toujours des spectacles surprenants ! Ils bâtissent sans cesse des nouveaux châteaux en Espagne! Et toutes ces spectacles sont gratuit et les colonisés, soit autochtones ou pas, peuvent participer activement, ils peuvent même laisser leur commentaires sur cette site. Alors, imaginez la Faranésie sans tout ça: quelle tristesse !

16.Posté par benkouskous le 17/01/2017 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ceux qui ont un peu de mémoire se rappellent le passage de l'escroc (libanais je crois) qui avait embobiné Francis SANFORD pour construire une raffinerie de pétrole à Makatea, une cimenterie à la presqu'île et je ne sais quelle ânerie et qui était reparti avec des traites que l'on paye encore probablement.
L'histoire se répète indéfiniment !!!

17.Posté par Erick Monod le 17/01/2017 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment oublier non seulement la raffinerie de pétrole à Makatea mais aussi , sur la même île , l'usine qui aurait permis de transformer l'eau de mer en hydrogène solide ; et toujours sur Makatea l'acheminement de toutes les ordures de Tahiti pour remplir les trous créés par l'exploitation du phosphate ; sans oublier , à Makatea encore , l'usine pour la mise en bouteilles de l'eau de la nappe phreatique..
On se souviendra certainement de l'exploitation du phosphate de Matahiva qui effectivement aurait été envoyé dans une cimenterie située sur les hauteurs de Vairao avec un téléphérique pour transporter le minerai depuis les bateaux jusqu'à l'usine . À Matahiva , l'exploitation terminée , dans les trous du lagon , on aurait instalé des bassins pour élever des crevettes ..Si , si..
Et comment oublier la cerise sur le gâteau : la mini- centrale nucléaire à l'embouchure de la Papenoo dont le projet même avait provoqué cet exclamation célèbre de l'Amiral de l'époque interrogé par le conseil des Ministres : " vous êtes cons ou quoi "
Enfin plus près de nous , le tunnel routier sous le port de Papeete pour " fluidifier " la circulation et faciliter la traversée de la ville..
Arrêtons - mai...

18.Posté par lola le 17/01/2017 20:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon faut pas oublier l'affaire des avions renifleurs de petrole en metropole avec GISCARD !!! LOL mais ici il faut croire que le fait de passer ministre ou président fait croire à nos très cher élus qu'ils sont des inventeurs , ont reçu la parole divine et qu'ils sont des BILL GATE en puissance !!! Les décideurs étrangers doivent se passer l'adresse et suivre les changements de gouvernement pour passer de bonne vacances et bien se marrer au frais des polynésiens. A san fransisco s'était un diner de CON . Et devinez qui était les CONS invités ? allez cherchez bien !!! De GAULLE s'était pas trompé quand il a choisi la polynesie pour faire ses essais !!! Et depuis rien n'a changé malheureusement !!!

19.Posté par Erick Monod le 18/01/2017 17:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment oublier , Lola , qu'un président de la république ait été assez crédule pour se faire rouler ainsi par des escros d'envergure ! Mais comment oublier aussi que sa position de chef de l'état l'a mis à l'abris de toute poursuites judiciaires alors que des millions d'argent public avaient été versés , à sa demande , aux " inventeurs " de l'avion renifleur ...
Enfin à Tahiti encore , je voudrais rappeler le projet de remblai du lagon de plusieurs dizaine d'hectares devant la mairie de Punaauia et sur lequel on aurait construit immeubles , hotels et même un golf à six trous !! Le promoteur , aujourd'hui spécialisé dans la distribution d'électricité , a heureusement été stoppé dans sa folie par la voix populi....mais il s'en est fallu de peu...

20.Posté par Lebo RORO le 19/01/2017 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Les US ont Hawaï donc le prochain endroit la Polynésie ☺

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Août 2017 - 17:12 Le voleur à la roulotte reste en prison

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance