TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Primaire à droite: outre-mer, les soutiens de Sarkozy rallient majoritairement Fillon




Paris, France | AFP | jeudi 24/11/2016 - Les Outre-mer ont choisi majoritairement Nicolas Sarkozy au premier tour de la primaire de la droite en nombre de voix, et les principales personnalités politiques de droite qui l'avaient soutenu dans les Outre-mer ont rallié le camp Fillon.

Au premier tour, selon un décompte effectué par l'AFP après la publication des résultats définitifs, Nicolas Sarkozy obtient plus de 23.350 voix sur l'ensemble des territoires ultramarins, devant Alain Juppé (19.360) et François Fillon (10.010).

Mais Alain Juppé est arrivé en tête en Guadeloupe (43,4%), Martinique (35,2%), Guyane (47,2%), Polynésie (48%), Wallis et Futuna (76,4%) et Saint-Pierre-et-Miquelon (42,7%), tandis que Nicolas Sarkozy est vainqueur à La Réunion (44,8%), Mayotte (79,5%), la Nouvelle-Calédonie (38,6%) et Saint-Martin (36,8%).

François Fillon était uniquement en tête à Saint-Barthélemy (58,1%), avec le soutien du président de la Collectivité, Bruno Magras.

Mais la plupart des personnalités qui, en Outre-mer, avaient soutenu Nicolas Sarkozy, ont décidé, comme ce dernier, de se rallier à lui.

François Fillon récupère en Nouvelle-Calédonie le soutien du sénateur LR Pierre Frogier, en plus du sénateur Hilarion Vendégou (LR), qui avait choisi Bruno Le Maire au premier tour.

A La Réunion, il peut compter sur Didier Robert, président LR du conseil régional, qui l'avait dans un premier temps soutenu avant de lui retirer son parrainage, "choqué" par une déclaration polémique de l'ancien Premier ministre. Le sénateur-maire LR de Saint-Pierre, Michel Fontaine s'est aussi rallié à lui.

En Polynésie, l'ancien président Gaston Flosse, qui s'était rangé derrière Nicolas Sarkozy après qu'Alain Juppé ait refusé son soutien, l'a aussi rejoint.

Seul l'homme fort de la droite à Saint-Martin, Daniel Gibbs, député de Saint-Barth et Saint-Martin, n'a pas donné son choix pour le second tour.

Alain Juppé garde ses soutiens, comme celui à la Guadeloupe de l'ancienne ministre des Outre-mer sous la présidence Sarkozy, Marie-Luce Penchard, ou en Guyane celui du maire de Saint-Laurent du Maroni, Léon Bertrand, ancien ministre du Tourisme sous Jacques Chirac.

Il peut compter sur le sénateur Michel Magras, vice-président de la Collectivité de Saint-Barthélemy, et sur la présidente de la Collectivité de Saint-Martin, Aline Hanson.

A la Réunion, il a l'appui de Nassimah Dindar, présidente UDI du conseil départemental, de Thierry Robert, député-maire MoDem de Saint-Leu, et de Margie Sudre, son ancienne secrétaire d'Etat à la Francophonie sous Jacques Chirac. A Mayotte, l'ancien député LR Mansour Kamardine le soutient.

En Polynésie, il dispose du soutien du président Edouard Fritch et de la députée UDI Maina Sage, et en Nouvelle-Calédonie, de l'appui du député UDI Philippe Gomes.

Rédigé par () le Vendredi 25 Novembre 2016 à 05:05 | Lu 203 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance