Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Presque 17 000 touristes en juillet 2012, un résultat qui éclipse celui de juillet 2010



© Tahiti Tourisme.
© Tahiti Tourisme.
Au mois de juillet 2012, la Polynésie française a accueilli 16 979 touristes internationaux, soit le meilleur résultat mensuel depuis juillet 2010 lors de l’éclipse solaire. La fréquentation touristique est en hausse de 0,7% par rapport à juillet 2011 selon la dernière note de conjonctures publiée par l’ISPF( Institut de la statistique de Polynésie française). Cette progression des effectifs trouve son origine dans le retour des touristes terrestres payants : + 6,5%, qui permet la progression des nuitées correspondantes de 1,5%. Enfin, remarque l’ISPF, le nombre de touristes terrestres séjournant en Polynésie française progresse pour le 6e mois consécutif. Il s’agit donc bien d’une tendance générale, légère certes, mais constante, et pas seulement d’un épiphénomène saisonnier.

En cumul depuis le début de l’année 2012, les effectifs touristiques en Polynésie française sont en hausse
de 2,7% par rapport à 2011, avec 2 500 touristes supplémentaires. En juillet 2012, ce sont les touristes nord-américains qui progressent le plus avec + 11,9%. Le marché de l’Amérique du Nord reste le débouché principal du tourisme polynésien avec 28,3% de parts de marché. C’est là aussi que cette année 2012 fait effectivement ses plus belles progressions puisque les effectifs touristiques du marché nord-américain sont en hausse de 6,4% par rapport à 2011. En revanche, le marché européen recule encore en juillet 2012 avec une perte de 12,8% de ses effectifs par rapport à juillet 2011.

eft_2012_07.pdf EFT 2012 07.pdf  (897.98 Ko)


Rédigé par () le Mardi 2 Octobre 2012 à 14:14 | Lu 1239 fois







1.Posté par J.M. le 02/10/2012 19:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le titre est un jeu de mot..., qu'on espère subtil.
Mais la réalité est moins glorieuse.
On va terminer l'année à... maximum 170.000 visiteurs !
Nous restons enfermés dans notre petite bulle fixe (et bloquée), alors que le monde du tourisme évolue impétueusement, tourne,... et explose ! Pour débloquer la situation, peut-être pourrions-nous inviter en Polynésie Messieurs Aristarque de Samos (un Grec très ancien), Copernic (Nicolas pour les intimes, un Polonais) et Galileo (Galilei pour les mêmes, Italien), qui ont démontré que la terre tourne sur elle-même et autour du soleil. Ce n'est pas le soleil qui tourne autour de nous, le saviez-vous ?
Une nouvelle promotion mondiale sur le pito, bientôt ? Mr Steeve, where are you ?
Qui tourne autour du pito polynésien ?

2.Posté par Pipo le 03/10/2012 07:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a surtout eu des musiciens et des danseurs étranger qui ont été invité à rejoindre des groupes locaux au Heiva. Ce qui est très bien d'ailleurs, parce qu'ils ont été suivi de leur famille venant admirer leur performance à To'ata. Le Farereiraa à ensuite succédé au Heiva et on a vu débarquer des Californiens, des Hawaïens, des Japonnais et autres mordus du Ôte'a.

3.Posté par popovitch le 03/10/2012 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ces touristes combien de jour sont ils rester sur le territoire ???

4.Posté par Substance le 03/10/2012 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est surtout débile de réclamer plus de moyens pour assurer la promotion de la destination et de détruire ce travail par des grèves à répétitions qui affectent nos touristes...

5.Posté par Pipo le 03/10/2012 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Popovitch, les danseurs et musiciens sont quasiment restés plus d'un mois sur le territoires. Il leur a fallut 10 jours pour se coordonner avec le groupe qui les recevait. Monter sur la scene de To'ata suivant le calendrier (du 5 au 21 juillet) et attendre la fin du Heiva pour la remise des prix. Leur famille sont restés entre 2 et 3 semaines. Certaines famille ont accompagné les groupe du début à la fin. Partir à la recherche de plantes et fleurs pour les costumes végétaux, assister aux différentes répétitions et j'en passe. Je peux vous assurer qu'ils sont rentré chez eux ravi d'avoir découvert le Heiva de l'intérieur.
Et je ne parle pas du Farereiraa qui s'est déroulé juste après le Heiva. Ces groupes sont venu 15 jours uniquement pour danser sur To'ata.
Sachez que pour les danseurs étranger, To'ata est le Temple de la Danse Tahitienne. C'est le Hawaiki Nui du Ōte'a, le Zénith du 'Ori Tahiti. C'est juste dommage que le lieux est moche.
J'espère simplement qu'il y a quelqu'un qui prends conscience de ça. Ouvrir le Heiva aux étrangers est une des solutions au tourisme local.

6.Posté par Tehei le 03/10/2012 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et il faudrait se réjouir ???
Combien de vrais touristes, ceux qui viennent pour la Polynésie, combien ?
Le touriste se mérite et nous ne le méritons pas, pour des raisons si souvent développées mais jamais prisent en compte.
D'ailleurs, les polynésiens sont les premiers à aller à l'étranger dès qu'ils en ont les moyens.

7.Posté par Le Motu d'Omai le 03/10/2012 13:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Puisque les choses vont dans le bon sens, autant les encourager. Dans un élan commun, pour freiner le gaspillage... Honteux.

8.Posté par Franck le 18/10/2012 19:42 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les cas de réussite touristique ne manquent pas à travers le monde. Les experts en développement touristique durable non plus.
Consulter de vrais professionnels du secteur, arrêter de jouer les apprentis-sorciers locaux, ne serait-ce pas nécessaire?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance