Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Présidentielle : "le grand conseil décidera du candidat que nous soutiendrons" annonce Gaston Flosse



Présidentielle : "le grand conseil décidera du candidat que nous soutiendrons" annonce Gaston Flosse
PAPEETE, le 14/03/2017 - Si plusieurs élus orange ont donné leur parrainage à Marine Le Pen, le Tahoeraa Huiraatira n'a cependant donné aucune consigne de vote pour cette présidentielle. Le grand conseil du parti se réunira mardi prochain pour définir son choix. La profession de foi des candidats orange aux législatives a été adressée aux candidats de droite : Marine Le Pen et François Fillon, pour avoir leur avis sur les dossiers du parti orange. La présidente du FN, dans une lettre, s'engage à suivre leurs demandes, en échange de leur soutien. Rencontre avec le président du Tahoeraa Huiraatira, Gaston Flosse

Marine Le Pen déclare être d'accord point par point avec vos demandes. Quelle sera la suite ?
"D'abord, il faut savoir que le Tahoeraa Huiraatira est un parti de droite. Aujourd'hui, il n'y a plus que deux candidats à droite : Marine Le Pen et François Fillon. Nous leur avons donc adressé, il y a à peu près deux semaines, la profession de foi de nos candidats aux législatives, en leur demandant de nous faire savoir quel était leur avis sur ce programme. Madame Le Pen nous a répondu qu'elle était d'accord sur notre programme et sur le projet de statut de Pays associé à la République. Elle nous dit d'ailleurs dans sa lettre, que dès lors que le Polynésien reste au sein de la République française et que la France garde ses compétences régaliennes, il n'y a pas de tabu pour le reste, on peut discuter.

Evidemment sur les autres points également, puisque le programme de nos députés se partage en deux parties. Dans la première partie, il s'agit pour nous de remettre en mouvement les conventions qui ont été annulées, soit par Nicolas Sarkozy, soit par François Hollande. Par exemple, pour la dette nucléaire qui était de 18 milliards de francs et signée et engagée par deux Premiers ministres de la République, 8 millions ont été rognés. L'aide au RST qui était de 3,5 milliards, a été réduite, après plusieurs arrêts d'ailleurs de ce versement, à 1,4 milliard de francs. Donc, madame Le Pen est d'accord sur notre programme et nous attendons la réponse de monsieur Fillon. J'ai convoqué le conseil politique et le grand conseil du Tahoeraa Huiraatira pour mardi de la semaine prochaine. Il y aura donc un grand débat et c'est le grand conseil qui décidera du candidat que nous soutiendrons."

En tant que Gaulliste, profondément ancré aux Républicains, vous aurez plutôt tendance à rester du côté des Républicains ou vous pourriez soutenir Marine Le Pen ?
"Vous savez bien que le premier à avoir rejeté le Tahoeraa Huiraatira est Alain Juppé. Il n'a même pas voulu me rencontrer, ne serait-ce que me saluer. Nous avons soutenu, c'est vrai, Nicolas Sarkozy, mais malheureusement, il a été battu aux Primaires. Mais, au second tour des Primaires, et grâce au Tahoeraa, François Fillon a eu de bons résultats. Donc, nous lui avons envoyé notre programme. Mais, nous sommes vraiment déçus de lui. Au lendemain des Primaires, nous lui avons envoyé une lettre pour le féliciter et lui dire que Monsieur Wauquiez s'était engagé à choisir le Tahoeraa Huiraatira pour être le référent des Républicains, et que nous avions déjà un des députés qui avait démissionné de l'UDI pour entrer au groupe des Républicains. Pas une seule réponse, même pas un accusé de réception. Mais malgré cela, nous lui avons adressé la profession de foi et nous attendons sa réponse. Je pense qu'il doit être très occupé avec les essayages de costumes."

Que propose justement le Tahoeraa Huiraatira aux candidats de la Présidentielle ?

"La partie la plus importante est le dossier que nous devrons défendre ensemble. C'est ce statut de Pays associé, que nous considérons être autre chose qu'un statut comme nous l'avons eu avec l'autonomie. Je pense que c'est vraiment un mode de vie que nous proposons aux Polynésiens. Et c'est cela le dossier le plus important, ensuite, la remise à l'ordre du jour, des anciennes conventions qui ont été interrompues, et puis d'autres nouvelles demandes que nous proposons aux candidats."

Concernant le statut de Pays associé, qu'est-ce que cela veut dire ?
"En tahitien nous disons, "Ua tau'ati hia tātou e te Repupirita Farāni". C'est un peu l'image de deux pirogues tau'ati qui sont attachées l'une à l'autre mais qui avancent à la même vitesse et qui sont de vrais partenaires. Nous ne voulons plus être gouvernés par Paris, nous ne voulons plus de directives qui viennent de Paris, nous disant : bon, on veut bien vous verser vos 1,4 milliard de francs pour votre RST, à condition que ceci, que cela… Je crois que ce temps est révolu et nous sommes suffisamment grands pour savoir ce que nous faisons. La solidarité nationale est un devoir de la République, et cela est inscrit dans la constitution."

Que la Polynésie puisse décider de son propre chef, c'est bien ce que vous demandez ?
"Tout à fait, nous sommes suffisamment grands pour décider de notre avenir, tout en restant associés à la République française. Nous ne voulons pas nous séparer de la France. C'est un statut de Pays associés et non pas Etats associés, nous sommes opposés à l'indépendance."

Un point que Marine Le Pen pourrait rejoindre ?
"Elle est d'accord sur ce point. Elle nous dit que dès lors que nous demeurons français, et que l'Etat garde ses compétences régaliennes, il n'y a pas de "tabu" pour le reste. Nous sommes prêts à discuter avec vous. Mais attendons la réponse de Monsieur Fillon et la décision ensuite du grand conseil."

Plus d'indépendance également sur la nomination des magistrats en Polynésie ?
"Non pas du tout. La justice reste de la compétence de l'Etat. Nous ne réclamons pas le transfert de cette compétence-là au Pays. Bien sûr que les compétences de l'Etat seront resserrées par rapport à la situation actuelle. Mais loin de nous l'idée de l'indépendance, c'est absolument faux !"

Plusieurs élus du parti orange ont parrainé Marine Le Pen pour cette présidentielle, est-ce un signe ?

"Non, il y a une liberté dans ce domaine-là. Par exemple, il y a le député qui a accordé son parrainage à Oscar Temaru et plusieurs en ont fait de même. Mais lorsque nous aurons décidé du candidat pour lequel nous devrons voter, ce sera alors une discipline de vote pour tout le monde. Le Tahoeraa Huiraatira votera pour le candidat qui aura été désigné par le grand conseil."


Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 14 Mars 2017 à 15:24 | Lu 3345 fois







1.Posté par Cool Ruler le 14/03/2017 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La lecture de cet article m'incite à dire :"vivement que Gaston et Oscar disparaissent du champ politique et médiatique. Tant qu'ils auront encore la capacité de s'exprimer, ce ne sera que pour déverser ce même torrent de haine, mélangée au populisme et à la médiocrité qui sont le terreau de l'extrémisme et du renfermement sur soi.

Pitoyable serait le mot pour qualifier le texte plus haut.

Comme diraient certains, mais pas comme ils l'entendent : taui !!!

2.Posté par Avenir le 14/03/2017 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En gros, tu me files le blé que je demande et surtout tu ne regardes pas comment je le dépense et s'en y a qui glisse un peu à côté, on va dire que c'est pas bien grave. C'est génial de croire au monde des bisounours. Ceci dit pour la défense de Gaston, l'exemple vient de Paris avec une classe politique qui a fait de la France le premier producteur mondial de casseroles (gauche, droite, extrême droite et extrême gauche à égalité là dessus).

3.Posté par Hiro Nakamura le 14/03/2017 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attendez, je reviens...

(prends un seau)

(vomis)


4.Posté par heintz le 14/03/2017 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il y'a les 2 zigotos du poste 1 et 2 soientt ils ont tous lu l'interview et ils ont rien compris soit ils ont vu la photo de gaston flosse et ils ont même pas lu l'interview. Vous êtes vraiment à côter de la plaque les gars. Aller lire le courrier de marine le pen sur tahiti today et allez sur le site de marine le pen pour vous informer de son programme. Arrêter de faire vos intéressant à critiquer sans même prendre la peine d'avoir un brin d'information. Bande de rigolo va

5.Posté par Arsenik le 14/03/2017 20:33 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ha ca me rassure, je croyais que c'était Gaston qui decidait de tout...hahaha

6.Posté par nul le 15/03/2017 05:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sénilité et mégalomanie...au programme du petit "grand conseil" obéissant...

7.Posté par Viniura le 15/03/2017 07:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah les délicieux commentaires séniles et venimeux. GF ne veut plus que "Paris" lui impose des conditions en donnant l'argent pour qu'il puisse lui faire la même chose en imposant aux îles et archipels ce qu'il veut. Oui, vivement que ces personnages néfastes disparaissent du paysage politique

8.Posté par Cool Ruler le 15/03/2017 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A P4, tu prends les promesses de MLP pour argent comptant ??? et tu me traites de rigolo ??? LOL

En même temps, si pour toi Tahiti Today est une source d'information (et je ne parle pas de crédibilité) ...

9.Posté par One Love le 15/03/2017 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Heintz le ketchup
Merci pour ta bonne blague, tu m'as bien fais commencer la journée, depuis quand les politiciens disent la vérité dans leurs programmes?....en vérité, et là je m'adresse aux électeurs des lepen, le jour ou elle sera élu vous serez déçus comme l'ont été les électeurs de gauche avec Hollande...il ne se passera rien de special... pas de grands changement, pas de sortie de l'euro, pas de retour aux Francs....Les banques et les grands patrons continueront de régner....

10.Posté par taramea le 15/03/2017 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

copains et copines mà, arrêtez de critiquer Gaston, Oscar, Edouard, etc..., fondez vos partis politique, et aller sur le terrain rencontrer la population, et faites des propositions pour améliorer la vie des polynésiens et de tous ceux qui vivent dans ce pays, qu'est-ce que vous proposez pour baisser le cout de la vie, qu'est-ce que vous proposez pour que tout le monde ait du travail, qu'est-ce que vous proposez pour sauver la PSG, qu'est-ce..., qu'est-ce que...., mea mà, ce n'est pas du "faraoa pata e pata aratita, confiture", e tahe te hupe no te rave, par c ontre, critiquer, c'est facile, UA HAERE TAI ROA OUTOU. A FA'AEA ITE FA'AINO ITE TA'ATA, A RAVE NA TE OHIPA NO TE TA'ATO'ARA'A.

11.Posté par Avenir le 15/03/2017 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En plus mort de rire je viens de voir chez la concurrence, les engagements de MLP. 1) je respecte l'autonomie OK et 4) je réforme la TDL qui est un compétence local. Au FN on n'en est pas à une contradiction près... C'est le propre des populistes dire à chaque auditoire ce qu'il veut entendre sans s'embarrasser de réalisme ou de contradiction.. En plus c'est une racaille qui fuit la justice. En taule !!!!

12.Posté par emere cunning le 15/03/2017 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ cool ruler,
pourquoi pleurnicher, tu l'as ton taui avec le chômage et la délinquance en hausse, des SDF qui traînent dans les rues à tendre la main, des jeunes qui volent, tabassent COMME JAMAIS VU... c'est bien ce que ta justice payée pour lui rentrer dans le chou cherchait, et vous avez gagné. Merci la france.

@ Avenir,
G flosse n'a pas besoin que tu le défendes, les polynésiens sont assez grands pour constater que « le blé » a été bien dépensé et leur a profité plutôt qu'à vous.
Merci de reconnaître que votre monde des bisounours parisiens a prospéré à détourner l'argent des français, à se servir dans la caisse, à frauder à qui mieux mieux, à payer femme et enfants à rien faire, à favoriser leurs bêtes en cour pour des valises de fric et des costards... and long a list. Faites ce que je dis et pas ce que je fais, comme d'hab.

13.Posté par Jean pierre Beaulieu le 15/03/2017 11:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon je pense qu'il y a asse de commentaires venimeux, je n'y en rajouterai pas, mais je trouve très dommage que l'on puisse juger et condamner, un parti sur aucune base solide,
Les élections présidentielles, joueront aussi pour notre avenir, surtout pour celui de nos enfants. D'aucun se satisfont des politiques que nous avons eu ces dernières années en France, pas moi.

14.Posté par tuterai 58 le 15/03/2017 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hahahaha c'est nouveau ca,depuis quand au tahoeraa on decide tout seul sans l'aval du vieux gourou?du foutage de gueule.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance