Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Présidentielle : Fillon s’engage dans une "lettre aux Polynésiens"



PAPEETE, 7 avril 2017 - Contrat de progrès pour le développement du Pays ; sanctuarisation des dotations de l’Etat à leur niveau de 2011 ; maintien de l’indexation des fonctionnaires ; soutien au développement des archipels : le candidat de l’alternance à l’élection présidentielle dresse les contours du Pacte de stabilité Etat-Pays, dans une lettre adressée aux électeurs polynésiens.

Tahiti Infos s’est procuré le tract que doit mettre en circulation le Tapura Huiraatira pour sa campagne de soutien à François Fillon. Ce document de 4 pages publie le courrier signé par le candidat de la droite et adressée aux électeurs polynésiens. Le candidat de l’alternance à l’élection présidentielle 2017 y prend divers engagements d’avenir concernant la collectivité polynésienne, dans la perspective de son élection à la tête de l’Etat, le 7 mai prochain. Plusieurs correspondent à des mesures non encore sécurisées mais déjà inscrites dans l’accord de l’Elysée pour le développement de la Polynésie française, conclu début mars entre François Hollande et Edouard Fritch, à Paris.

François Hollande avait évoqué en février 2016 le principe d’un accord de Papeete pour le développement de la Polynésie française. Pour l’instant, ce projet d’accord-cadre en est au stade d’une « convergence de vue » dont les termes ont été figés l’accord de l’Elysée pour le développement de la Polynésie française. Si François Fillon accède à la mandature suprême, le dossier sera remis en selle pour devenir le Pacte de stabilité et de développement, inscrit dans le statut d’autonomie de la collectivité et "qui réaffirme l’autonomie de la Polynésie française dans la République, garantisse sa libre gouvernance et accompagne l’insertion de la collectivité dans son environnement régional et international".

Nucléaire

"Les expérimentations nucléaires ont eu un impact économique, sanitaire, environnemental et social", reconnait François Fillon à la suite de François Hollande : "il convient de mesurer précisément et d’assumer cette réalité ; le Pacte reconnaîtra ainsi solennellement la contribution de la Polynésie française à la constitution de la force de dissuasion nucléaire de la France".

Transferts financiers

"Le Pacte devra inscrire les relations financières de l’Etat et de la Polynésie dans un cadre clair qui sanctuarise les dotations de l’Etat à un montant au moins égal à celui constaté pour l’année 2011". Cette mesure est l'une des 60 visées par l'accord de l'Elysée.

Numérique, économie bleue, tourisme, jeunesse et continuité territoriale dans un "contrat de progrès"

"Le contrat de projets sera transformé en véritable contrat de progrès ouvert au Pays ainsi qu’à l’ensemble des communes des archipels afin de soutenir les réformes économiques et institutionnelles", explique également François Fillon dans sa Lettre aux Polynésiens. Avec ce Contrat de progrès le candidat de la droite puise encore dans les mesures envisagées dans l'accord de l'Elysée : "Ce contrat de progrès pluriannuel devra conforter le potentiel de développement de l’économie bleue de la Polynésie, soutenir les différents secteurs d’activité de la vie locale, en particulier le tourisme" (…) ; "une priorité absolue et un soutien déterminé de l’Etat seront apportés au développement du numérique et du réseau très haut débit en faveur des habitants des différents archipels" (…) ; "l’Etat accompagnera le pays pour créer une véritable filière d’apprentissage adaptée aux spécificités locales" (…) ; "l’Etat accompagnera la Polynésie française par des mesures de renforcement de la continuité interne pour réduire les effets de son éclatement géographique".

Sécurité publique

Le candidat de la droite s'engage également à renforcer l'action de l'Etat et matière de sécurité publique, de justice et de surveillance de la Zone économique exploitable (ZEE) polynésienne : "l’autorité de l’Etat doit être restaurée afin de protéger tous les citoyens dans leur quotidien : les moyens nécessaires, techniques et humains, sur terre et sur mer, seront pour cela déployés, accompagnés d’une réponse pénale efficace notamment en rénovant et développant les infrastructures pénitentiaires comme celle de Faa’a-Nuutania".

Non au "Pays associé"

François Fillon marque enfin de manière claire son opposition concernant la mutation du statut d'autonomie en un statut de Pays associé. Le candidat de la droite ferme la porte à cette évolution, souhaitée par Gaston Flosse que la candidate Front National Marine Le Pen s'est engagée à accompagner en cas d'élection à la présidence de la République. Je veux vous dire pour finir mon attachement à une Polynésie autonome dans la République. Dans sa lettre, il affirme : "Je ne veux pas de ce « Pays associé » qui est le premier pas vers une indépendance qui ne dit pas son nom et dont les Polynésiens ne veulent pas".

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Samedi 8 Avril 2017 à 05:00 | Lu 6048 fois






1.Posté par Le Vieux le 08/04/2017 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On veut que rien ne change, c'est dire du fric et ne pas payer d'impôts. Mais aussi que vous nous foutiez la paix. On veut pouvoir se diriger comme l'on veut. Rappelez vos juges et votre code pénal. On n'en veut pas, on n'en veut plus. On veut être juger par nos juges et nos lois. On veut écrire notre propre code pénal. On n'a pas de leçon a recevoir de vous en ce qui concerne les droits de l'homme. Un homme qui se conduit comme un animal, n'a pas a être jugé comme un humain mais comme un chien ou comme un porc. Envoyez du fric, beaucoup de fric, d'argent ou de l'oseille et oubliez-nous, foutez-nous la paix, restez chez-vous. Voila c'est tout. C'est du second degré évidemment cela serait trop beau.

2.Posté par paku le 08/04/2017 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

que vaut la parole d'in voleur on a déja plein de politiciens de condamnés qui dirrige le pays

3.Posté par Heipua Bouveret le 08/04/2017 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Mr FIllon ! TOUS LES EXPERTS économistes et politiques ont reconnu que seul votre programme redressera la France ! Et si la France se redresse, la Polynésie en profitera ! Quand on sait que 75 % des français ne veulent pas sortir de l'Europe et combien la Polynésie bénéficie de financements européens pour différentes études et aides, que fera le FN lorsque son référendum lui enverra en pleine figure, que les français ne veulent pas sortir de l'Europe ? Elle a répondu qu'elle démissionnerai car ne pourrai pas mettre son programme à exécution ! Donc ça ne sert à rien de voter un candidat raciste qui démissionnera peu de temps après avoir été élu ! Même le président américain a refusé de la recevoir ! De toute façon c'est Fillon qui passera puisque TOUS les partis et 70 % des français sont contre elle ! Aux régionales, dans ses 2 fiefs (région du Nord et région Paca, elle a perdu !)... #JEVOTEFILLON

4.Posté par fifi le 08/04/2017 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il voulait supprimer l' ITR et certain régime spéciaux on en est ou ??????????

5.Posté par Hirinake le 08/04/2017 21:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

FILLON se fout ouvertement de la tronche des Polynesiens, "sa lettre est incolore, inodore, et sans saveur", des ediles locaux fritchiens ont du lui dicter sa lecon de pauvre pitre de la Republique, qui mis en examen avec toute sa famille, persiste a faire de la morale republicaine.
En bon catholique de la Sarthe qu'il est sense etre, et tant qu'a faire, qu'il demande aussi au Pape Francois de l'aduler, de le sponsoriser, de le beatifier a Rome, comme cela on aura tout vu.
Moa Hinu a haere taponi ia oe no te mea mea haama ta oe poritita no te mau feia punu a te nunaa.

6.Posté par tuterai58 le 09/04/2017 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme le chantait dalida "parole" "parole" "parole" rien que de belles paroles et promesses électorales,qui comme nous le savons sont faites pour ne pas etre tenues,Tous ces politiciens,quel qu'ils soient,sont tous les memes,ils te promettent la lune,ils te vendent des rèves,et une fois élus ils vous oublient comme par enchantement,Pour moi c'est simple je vais faire mon devoir de citoyen,mais ce sera blanc,parce que je n'y crois plus en ces enchanteurs qui vous endorment avec leurs "paroles" "paroles".

7.Posté par Pierre fleurie le 09/04/2017 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Attaché aux valeurs du christiannisme, la candidature d'un homme qui a menti ouvertement sur sa décision de ne pas se présenter s'il est mis en examen, d'un homme qui a fait profiter tant qu'il a pu sa famille proche des avantages des élus de la République et qui vient nous donner des leçons de moralité... alors qu'il est mis en examen pour plusieurs délits ? Là, j'ai vraiment du mal, et que le Tapura soutienne ouvertement cette absence de moralité me pousse à croire que l'équipe de Fritch est bien celle des profiteurs du système qui ne veulent rien lâcher, prêts à toutes les compromissions... Côté orange, c'est le fascisme au rendez-vous. Et il nous reste quoi comme soutien Républicain intègre en PF ?

8.Posté par Lou le 09/04/2017 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on pense qu'il y a, parmi les membres de ce parti qui soutien l'immoral Fillon, des anciens élus du Fetia Api de de No Oe e te Nunaa... C'est vraiment désolant. Boris Léontieff, pardonne-leur!
Il eu été plus conforme à leurs engagements passés de soutenir le candidat centriste.
D'autant que cela aurait été également plus "malin" (au bon sens du terme), puisque Macron est en bonne position pour gagner l'élection présidentielle, alors de Fillon n'a plus aucune chance.

9.Posté par Fab. le 10/04/2017 01:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour pas changer, à l'import le kilo de farine coûte combien à TAHITI ?
Quand le ridicule ne tue pas.

10.Posté par emere cunning le 10/04/2017 06:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment croire ce gars sachant qu'il a été premier ministre de Sarko durant ses CINQ années de mandat. La Polynésie n'a jamais été autant saquée que par ces deux là, pendant qu'ils se servaient. Même la dotation allouée par J Chirac pour tenter de rétablir l'équilibre a servi à payer leurs frais de fonctionnement. Et subitement, il serait d'accord pour la rétablir ? L'indexer ? La sanctuariser ? J'ai envie de dire merci M Le Pen quand tout prête à penser que SES SOUTIENS ici, Fritch, Bouissou, GTS et cie lui ont demandé de leur rédiger vite, vite cette "lettre aux Polynésiens" pour leur campagne. Du blabla sachant qu'il les a jusqu'ici tout bonnement ignoré ET qu'il compte bien appliquer son programme, à savoir que les français "se serrent la ceinture et se retroussent les manches" pendant que lui et sa clique continuent à se remplir les poches.

11.Posté par emere cunning le 10/04/2017 06:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Le vieux,
Qui ON ? Tu ne parles pas pour G Flosse et le Tahoeraa j’espère.
ON veut du fric ? Je te rappelle qu’après le grand vide laissé par le départ du CEP, il s'est démené pour créer des emplois plutôt que de céder à la facilité de distribuer le fric en allocations chômage et autres.
ON ne veut pas payer d’impôts ? Je te signale aussi qu’il a instauré la TVA ainsi que la CSG qui équivaut à votre impôt sur le revenu SANS l’enfilade de niches fiscales pour les plus riches et SANS la flopée de fonctionnaires nécessaires à sa perception et au contrôle des fraudeurs qui s’est avéré totalement inefficace les 1% plus riches ayant continué à s’enrichir au détriment du reste de la population.

12.Posté par emere cunning le 10/04/2017 07:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Le Vieux,
ON ne veut pas de vos juges ? Il n’a jamais réclamé ni juges ni code pénal local mais d’avoir un droit de regard sur la nomination de certains de vos PROCUREURS, véritables pions du pouvoir en place à Paris… AU MEPRIS DES DROITS DE L'HOMME ET DES LOIS qu’ils se sont concoctés... en veillant à pouvoir les contourner. Ces mêmes Droits de l'homme que, encore récemment, l’Etat et ses boites ont violés sans honte comme confirmé par le récent arrêt de la CA de renvoi dans l’affaire de la concession de nos aéroports... enfin, ceux qui rapportent, ON VEUT L'OSEILLE
Des exemples CONCRETS comme ceux là, je peux t’en déballer, j’en ai plein mon panier. Mais t’en veux pas, comme les autres, tu préfères raconter encore et encore les mêmes bobards. Tu me déçois.

13.Posté par Jean pierre Beaulieu le 10/04/2017 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M.Fillon, je ne peux vous croire vous avez été dans le gouvernement Français de nombreuses années avec pour seule ambition votre porte monnaie, vous auriez pu mais vous ne l'avez jamais fait vous intéresser à la Polynésie Française, vous en aviez les moyens alors.
Bien que je ne sois pas souvent en accord avec Emere, la sur ce qu'elle écrit je suis en phase.
@ H. Bouveret je ne sais d'ou tu sort tes chiffres mais je suis loin d'avoir les mêmes, quand à tous tes experts j'aimerai bien connaitre leurs noms, pour le moment aucun économiste n'ose affronter ceux du FN qui a pourtant demandé une confrontation.
http://www.bfmtv.com/politique/le-fn-propose-un-debat-a-des-economistes-ayant-denonce-le-cout-de-son-programme-916468.html

14.Posté par Chaval le 10/04/2017 09:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Emere je crois que tu n'a pas bien lu jusqu'au bout l'intervention du vieux, il précise en fin de texte :" C'est du second degré évidemment cela serait trop beau." Ou il se moque en disant cela, c'est possible, ou bien c'est effectivement du second degré, un second degré qui "met en relief" la mentalité utopique des adorateurs d'un marchand de rêves. Tu vois ?

15.Posté par Pierre fleurie le 10/04/2017 19:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ post 8 - Lou
Tes observations sont criantes de vérité. Soit le pouvoir a corrompu les ex Fetia Api et No Oe, soit ils ne sont que des "pantins", ce que beaucoup ne voulaient pas croire, tant ils clamaient la moralité en politique. Si mes souvenirs sont bons, ils étaient plutôt centre, oscillant entre centre droit et centre gauche. Mais là, ils sont prêts à soutenir le plus immoral des candidats que la droite puisse présenter. Ils y laisseront des plumes car Edouard Fritch ne leur donnera rien en retour de ce reniement, à part des miettes et un poste de ministre pour une dame... Rien pour l'intérêt général, en tout cas.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance