Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Présidentielle 2017 : "Je m’adresse surtout aux abstentionnistes" (Heimana Garbet)



Heimana Garbet, référent polynésien d'Emmanuel Macron et du mouvement En Marche ! pour la présidentielle 2017.
Heimana Garbet, référent polynésien d'Emmanuel Macron et du mouvement En Marche ! pour la présidentielle 2017.
PAPEETE, 2 mai 2017 - Le second tour de l’élection présidentielle est programmé ce samedi 6 mai en Polynésie française. Le scrutin opposera le centriste de gauche Emmanuel Macron à la candidate d’extrême droite Marine Le Pen. Dans cette perspective nous avons souhaité donner aux référents locaux de ces deux leaders politiques l’opportunité de s’adresser à l’électorat polynésien. Seul Heimana Garbet, pour le mouvement En Marche !, a accepté de nous recevoir. Interview.

Quels sont les points du programme d’Emmanuel Macron qui vous semblent intéressants pour la Polynésie française ?

Heimana Garbet : Emmanuel Macron est dans une volonté d’apaisement des Polynésiens vis-à-vis de leur histoire récente. Il a pris connaissance de l’accord de l’Elysée pour le développement de la Polynésie française et en reconnait le contenu : il s’agit d’un engagement pris par François Hollande en tant que président de la République. Emmanuel Macron est prêt à travailler sur la base de ce document, à le clarifier, afin de permettre à la Polynésie d’avancer sereinement, en rassemblant le plus grand nombre de personnes.
J’ajoute qu’Emmanuel Macron prévoit aussi de soutenir l’économie bleue et la Polynésie a toutes ses cartes à jouer dans ce cadre, compte tenu de sa surface maritime.
Ce que propose Emmanuel Macron c’est, dans l'ensemble, un projet de société. Ce projet met en avant l’idée de moralisation de la vie politique (...). Il propose aussi d’instaurer une égalité renforcée entre les hommes et femmes. Ce projet vise également à améliorer les conditions de vie de nos concitoyens, notamment en termes de qualité alimentaire... Il s’agit d’un ensemble de mesures qui s’emboîtent les unes dans les autres et qui visent à offrir de meilleures conditions de vie au Français en général et j’espère que le gouvernement local saura en profiter, par le biais de subventions compte tenu de nos compétences propres, pour participer au financement de programmes, ici en Polynésie. (…)


Que souhaiteriez-vous dire aux électeurs qui hésitent encore ou qui songent à s’abstenir, samedi ?


Heimana Garbet : Je m’adresse surtout aux abstentionnistes : il faut qu’ils prennent conscience que le droit de vote est le fondement de notre démocratie. Le fait de ne pas voter revient finalement à cautionner l’élection à la présidence de la République d’une personne que l’on ne souhaite pas u voir. Si l’on veut que les choses évoluent favorablement, j’invite tous les Polynésien à aller voter pour Emmanuel Macron, samedi 6 mai.
Je crois qu’aujourd’hui il est important d’expliquer aux gens ce qu’est le Front national et d'où vient ce parti d'extrême droite. Il faut aussi leur dire quelles pourraient être les conséquences directes pour nous de l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République. La sortie de l’euro aurait pour nous une conséquence directe et très néfaste sur les prix. Aujourd’hui, nous avons 20 % des Polynésiens qui vivent sous le seuil de pauvreté. Cette réalité serait considérablement amplifiée
.

Après l’appel à voter Macron lancé par le Tapura Huiraatira, n’avez-vous pas aujourd'hui le sentiment d’être instrumentalisé pour des questions purement politiciennes ?

Heimana Garbet : Je n’ai aucunement l’impression d’être instrumentalisé. Nos relations avec nos partenaires politiques locaux sont tout à fait cordiales. Chacun tient son rôle et le joue parfaitement. Nous serons présents aux côtés du Tapura Huiraatira, jeudi soir à 19 h 30, à la grande réunion publique organisée à Pirae, route de Vetea, dans le cadre de la campagne du second tour.

Vous attendiez-vous à voir votre candidat arriver en 3e position des suffrages sur la Polynésie française ?

Heimana Garbet : i[Dès l’origine, je pensais que nous aurions un résultat autour de 10 points inférieurs au score national. Ce pronostique s’est réalisé. Cela a été pour nous un grand challenge. N’oubliez pas que nous sommes partis de zéro et que nous avons milité sur le terrain sans le soutien d’aucune force politique locale
.

Le vote Emmanuel Macron a fait 14,7 % au premier tour, avec des électeurs essentiellement regroupés dans le grand Papeete. Combien pensez-vous faire au second tour ?

Heimana Garbet : Au deuxième tour je pense que nous aurons un résultat comparable à la moyenne nationale, soit autour de 60 %.

Au lendemain de la présidentielle, comment avez-vous prévu de sélectionner les candidats investis par En Marche ! pour les législatives ? Quels sont les critères de choix ?


Heimana Garbet : Les procédures de sélection pour les législatives dans le cadre du mouvement En Marche ! sont claires : toute personne désireuse de se présenter sous l’étiquette En Marche ! à la possibilité de s’inscrire sur le site du mouvement. Une commission d’investiture sera chargée d’étudier chaque cas. C’est elle qui donnera les agréments. Le choix se fera en métropole. Si la commission souhaite nous consulter, nous serons là pour répondre à ses demandes. Pour l’instant aucun Polynésien ne s’est officiellement porté candidat. Il est un peu tôt pour envisager quoi que ce soit.

Aujourd’hui référent polynésien, envisagez-vous demain de monter un parti politique en lien avec le mouvement lancé par Macron ?

Heimana Garbet : La première étape est la constitution d’un parti politique en métropole autour d’Emmanuel Macron. En fonction du statut qu’adoptera cette formation, nous verrons comment nous positionner et sous quelle forme précise. Il y aura forcément une continuité en Polynésie française. La lettre de mission que j’ai reçue concerne pour l'instant l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. Nous verrons par la suite si l’on nous confie une nouvelle lettre de mission. Nous avons 27 comités au plan local et je peux vous dire, en attendant, qu’il y a sur le terrain une forte volonté de continuer ce mouvement : antenne du parti national ou parti politique local, il est encore trop tôt pour se prononcer.

Précision

Nous avions l'intention de proposer un questionnaire identique au représentant polynésien du Front national, M. Eric Minardi, le président du parti Te Nati Front national polynésien. En dépit de nos demandes réitérées ce dernier n’a pas souhaité nous accorder d’entrevue. Par souci d’équité, nous regrettons ce choix à quelques jours du second tour de scrutin de l’élection présidentielle en Polynésie française. Merci de votre compréhension.

Rédigé par Propos recueillis par Jean-Pierre Viatge le Mardi 2 Mai 2017 à 11:41 | Lu 3816 fois






1.Posté par Xenos le 02/05/2017 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après 5 années désastreuses, reprendre les mêmes sous un nouveau marketing ? La dette de 2.000 milliards d'Euros et le chômage à 10% cela ne nous suffit pas ?

Et puis, si sortir de l'Euro et fermer ses frontières rendait un pays pauvre, alors comment la Suisse fait-elle pour être un pays super-riche ?

Nous mentirait-on, des fois ? Et pour les intérêts de qui ?

2.Posté par pif paf le 03/05/2017 02:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Ce que propose Emmanuel Macron c’est, dans l'ensemble, un projet de société. Ce projet met en avant l’idée de moralisation de la vie politique"

On comprend dès lors que FLOSSE est catégoriquement et farouchement opposé à ce projet de société !

3.Posté par Eden le 03/05/2017 06:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il devrait s'adresser aux malentendants parce que pour le décrypter le décodeur tv ne suffit pas. Trop mou, la marche en reculons c'est pas top.

4.Posté par vatea le 03/05/2017 07:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lol !! je vote blanc , je ne veux pas être responsable de la suite ... chance pour nous , BAROUIN sera premier ministre après les législatives rapidement pour éviter le grand clash des BANK ROBBERS avec ROTHCHILD en tête

5.Posté par simone grand le 03/05/2017 07:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'accord avec Heimana
le choix est simple entre la confiance en ses capacités d'affronter les vicissitudes de la vie et la trouille qui fait désigner les autres comme responsables de tous ses malheurs.
Je choisis la confiance en la vie et non le repli derrière des murs
Je choisis le mouvement contre l'immobilisme haineux

6.Posté par Anne le 03/05/2017 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour,

Xénos, pourquoi n'allez-vous pas habiter en Suisse ?

Êtes-vous sérieux de comparer la France et la Suisse ?

Avez-vous lu en détail le programme économique du FN ? Du grand n'importe quoi

7.Posté par Anne le 03/05/2017 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien sur qu'il faut voter Macron et non pour une héritière qui n'a que faire du peuple.

Voter après avoir bien réfléchi

Sans hésiter

8.Posté par Jean pierre Beaulieu le 03/05/2017 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bon et bien c'est son avis, j’espère que beaucoup de monde assistent au débat MACRON / MARINE Ils auront les idées plus claires (normalement).
Bon vote samedi;!

9.Posté par emere cunning le 03/05/2017 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ pif paf,
tu ne l’as pas écouté. Il souhaite une moralisat° de la vie politique tout en blablas, comme son programme. Autrement, il aurait commencé par décrasser le blason de la France en en finissant avec sa justice au pied de l’Exécutif qui lui a valu quelques condamnations guère honorables ; or il s’y refuse avec des arguments qui ne tiennent pas la route. Et pour cause, le Parquet National Financier nommé par Hollande ferme les yeux sur sa déclaration de patrimoine tout en dettes, ses connivences d’avec ses copains milliardaires et le monde de la Finance. Il fait fi de la décision de l’Autorité de la Concurrence et vend discrètement SFR à son copain milliardaire Drahi (aussi proprio de Libé, l'Express, etc ) qui s’est pris 80 millions d’Euros d’amende, mais là aussi, RAS. Il ne possèderait ni maison, ni voiture, ni œuvre d’art, mais il peut se payer ses super meetings, à faire pâlir Sarko, et pif paf, circulez ! Le fric lui tombe du ciel !

10.Posté par emere cunning le 03/05/2017 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ pif paf,
Plus important, Macron n’a AUCUN PROGRAMME SPECIFIQUE pour la Polynésie, on l’a bien compris au débat d’hier soir. Ses représentants n’on produit aucun écrit signé de sa main. Oups pardon… il a pris connaissance des Accords de l’Elysée de son papounet Hollande, c’est le tout 1er point qu’aborde H Garbet, son représentant ici même. T Alpha a d’ailleurs dit, NOUS ALLONS LUI PROPOSER et ci et ça… encore leurs chers accords supposés en place au retour de Hollande à Paris. We’re still waiting ! N Helme, elle, s’est contenté de déballer tout ce qui lui passait par la tête comme au 1er jour et j’ai bien aimé l’expression de E Minardi : « comme dans un livre ouvert » ! Fastoche !
De toute manière, il a été conseiller et ministre de Hollande et n’a rien fait pour la Polynésie, pas même pour la Guyane et les départements d’Outremer qui s’enfoncent dans la délinquance et le paapaaroro.

11.Posté par Xenos le 03/05/2017 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Anne :

- Pourquoi je ne vais pas habiter en Suisse ? J'irais sans hésiter, mais eux ils protègent leurs frontières, leur système social, leur démocratie remarquable. Bref, on n'y entre pas comme dans un moulin.

- Comparer la France et la Suisse est difficile : la Suisse a gardé son indépendance, ses frontières, sa monnaie son armée populaire.

- Au moins, le FN a un programme, alors que Macron, son seul programme est : "élisez-moi !".

- Macron a un mépris voire une aversion pour le peuple qu'il a du mal à cacher. Je me demande comment vous ne le voyez pas. Ses dernières gesticulations étaient à la limite de l'indécence : il nous prend pour des demeurés.

12.Posté par simone grand le 03/05/2017 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

a 8. En effet les idées sont plus claires: Marine propose un chop soy de mesures non financées et se régale dans l'incantation, les à peu près et les insultes alors que Macron développe un projet compréhensible et intéressant.

13.Posté par pat le 03/05/2017 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macron le clone de Hollande, jamais élu... mais qui sera certainement élu Président de la République par une majorité de Français qui se plaindront de nouveau pendant 5 ans tout comme ils l'ont fait pendant le mandat de son "mentor". Go figure!!

14.Posté par énervé come in le 03/05/2017 16:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ pif paf :
t'es bouché du trou !
Macron a volé, avec l'aide des milliardaires et des juges, l'argent de tous les français et aussi des polynésiens.
En preuve, MARINE devrait payer de l'argent qu'elle n'a pas détourné.
De même FLOSSE est censé, selon les dictats des juges, rembourser de l'argent qui a profité à tous les polynésiens dans les services publics.
Le seul argent détourné, c'est celui des milliardaires et de mACRON, qu'ils placent hors de nos frontières, avec l'aide des copains juges et des substrats de l'umps : sARKOZY et bien-sûr hOLLANDE en tête : tous 2 les grands amis de mACRON et des milliardaires comme bOLORÉ.
Honte à ce maCRON ! Shamed to mACRON !

Vive Chirac, vive Flosse, Vive Marine, Vive Jean-Marie !

15.Posté par Jean pierre Beaulieu le 03/05/2017 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'avenir nous le dira si jamais Macron est élu mais au quel cas je suis prêt à parier que ce sera exactement un nouveau quinquennat hollande en pire.
La France perdra son identité, et nous nous ne l’intéressons nullement, il s'est contenté de balbutier qu'il mettrait en oeuvre les accords de l’Élisée, mais il n'y a rien d'écrit..

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance