Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Préavis de grève dans les communes : le syndicat rencontrera un représentant de l'Etat, ce mardi



L'ensemble des représentants syndicaux communaux était présent ce lundi en fin de journée, devant la stèle de Pouvanaa a Oopa, à Tarahoi.  C'était le moment pour les leaders de la Confédération des Syndicats des Agents Communaux (COSAC) de faire un point sur les différentes revendications portées dans le préavis de grève qui a été déposé dimanche, dans l'ensemble des communes de Polynésie.
L'ensemble des représentants syndicaux communaux était présent ce lundi en fin de journée, devant la stèle de Pouvanaa a Oopa, à Tarahoi. C'était le moment pour les leaders de la Confédération des Syndicats des Agents Communaux (COSAC) de faire un point sur les différentes revendications portées dans le préavis de grève qui a été déposé dimanche, dans l'ensemble des communes de Polynésie.
PAPEETE, le 29/05/2017 - Une première rencontre qui se tiendra à partir de 10h30, au Haut-commissariat. Les représentants de la Confédération des Syndicats des Agents Communaux (COSAC) ont bien l'intention de faire entendre leur voix, sans quoi la grève sera effective dans plusieurs communes samedi à 0 heures. Parmi les sept points de revendication, le syndicat met en avant le point d'indice qui devrait être réévalué en fonction du coût de la vie au fenua. Autre point, la non-reconnaissance des acquis pour les Agents non-fonctionnaire de l'administration (ANFA).

L'ensemble des représentants syndicaux communaux était présent ce lundi en fin de journée, devant la stèle de Pouvanaa a Oopa, à Tarahoi.

C'était le moment pour les leaders de la Confédération des Syndicats des Agents Communaux (COSAC) de faire un point sur les différentes revendications portées dans le préavis de grève qui a été déposé dimanche, dans l'ensemble des communes de Polynésie.

Sept points sont ainsi mis en avant par l'organisation syndicale. On retrouve d'ailleurs, le point d'indice "qui va découler sur un calendrier de travail pour que les conditions d'augmentation de ce point d'indice soient en fonction de l'évolution du coût de la vie", précise Vatea Heller, vice-président de la COSAC. Mais il y a aussi la non-reconnaissance des acquis, en cas d'intégration au sein de la fonction publique communale. "L'ANFA est plus avantageux pour nous, et on nous force à intégrer la fonction publique communale. Donc, s'ils nous forcent à l'intégrer, il faut que le statut soit avantageux par rapport à l'ANFA".

"En trois ans, nous avons eu la modification de l'article 75 qui inscrit le statut particulier des ANFA dans le marbre de la fonction publique communale. Le décret d'application de cette modification vient nous bloquer puisqu'un agent non-fonctionnaire ne pourra pas gagner plus qu'un fonctionnaire qui fait le même travail, sous la grille des fonctionnaires publics."

Pour Vatea Heller, le statut de la fonction publique communale est avantageux pour les "cadres A". Autre souci, la représentativité syndicale dans les communes qui n'est pas respectée. "Les représentants syndicaux ne sont pas représentés comme des délégués syndicaux. Ce sont de simples agents qui ouvrent plus leurs bouches que d'autres. Et quand ils l'ouvrent trop, eh bien on les vire."

Autant de points que la COSAC veut faire évoluer. Le rendez-vous de ce mardi matin, sera décisif. "Suivant les discussions qui vont se mettre en place, on verra s'il y a une ouverture ou si c'est complètement fermé."

Si aucune issue favorable n'est trouvée d'ici là, la grève sera effective samedi à 0 heures, ce qui compliquerait le déroulement du premier des législatives.

En Polynésie, la COSAC représente 52 % des agents communaux, dont 80 % sont des agents en catégorie C et D.

Rédigé par Corinne Tehetia le Lundi 29 Mai 2017 à 18:20 | Lu 1615 fois







1.Posté par fiu le 29/05/2017 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La grève, à la base, c'est pour les gens qui bossent... Quand on voit l'état des routes, l'états des bas cotés, la saleté partout, on est en droit de se dire que la grève c'est pas pour eux....

2.Posté par Pito le 30/05/2017 00:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens ils travaillent !!!!!

3.Posté par simone grand le 30/05/2017 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La stratégie syndicale est toujours la même : empoisonner un max la vie de la population

4.Posté par Lebo RORO le 30/05/2017 12:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les grèves polluent le Fenua...

5.Posté par Jean pierre Beaulieu le 30/05/2017 16:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ras le bol des gréves surtout quand notre pays compte plus de 25 % de chômeurs, je suis sur que si l'on pouvait virer tous ces revendiquant, ils seraient remplacés le lendemain sans problème et avec des gens qui ont envie de bosser.

6.Posté par Newlife le 31/05/2017 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Agents en catégorie C et D. C = diplome DNB, D = pas de diplome. ILs veulent quoi 600 000 xpf/mois les feignasses

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2017 - 17:28 Voiture contre scooter : un homme dans le coma

Dimanche 24 Septembre 2017 - 16:59 Accidents en série sur la RDO

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance