Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


"Préavis de grève chez Première", le syndicat des journalistes réagit



PAPEETE, le 30 octobre 2016- C'est un préavis de grève aux revendications pour le moins équivoques qui a été lancé samedi par une partie de la représentation syndicales de Polynésie 1ère. Le syndicat des journalistes a souhaité préciser qu'il n'était pas solidaire avec ce mouvement, évoquant une démarche raciste et contraire aux principes défendus par le SNJ:

"Les journalistes du SNJ de Polynésie Première ne s'associent pas au mouvement de grève déclenché par des syndicats très peu représentatifs.
Nous dénonçons une volonté de saboter l'outil de travail de la chaîne des 170 employés à la veille d'un évènement sportif de renommée internationale.
Tout cela en se cachant derrière l'emploi local sur fond de racisme très condamnable. L'emploi local a toujours été une priorité à Polynésie Première et
l'intéressé soit disant méprisé est très satisfait de sa situation. Il n'est qu'un "pauvre' prétexte pour jeter en pâture notre rédactrice en chef Guyanaise en dénigrant honteusement ses origines. Comme les autres, elle et son mari touchent un salaire de France Télévisions. Comme les autres, ils ont droit à tout notre respect.
J'espère que notre PDG Delphine Ernotte saura sanctionner ses comportements indignes des trois principes que nous défendons au SNJ quelque soit la couleur de peau et les origines: le travail, la compétence et l'assiduité.
3 principes qui nous sont chers au SNJ et que nous attendons toujours de voir appliquer chez les contestataires."

Natacha Szilagyi, déléguée syndicale SNJ Polynésie.
"Préavis de grève chez Première", le syndicat des journalistes réagit

Rédigé par () le Dimanche 30 Octobre 2016 à 06:38 | Lu 1111 fois






1.Posté par Circonspect le 30/10/2016 11:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pauvre Tahiti !
Essayons de consolider et non de détruire l''outil de travail,
Soyons responsable et l''intérêt de tous doit être privilegie, bravo Natacha ! ...pour ta prise de parole courageuse.

2.Posté par T@x le 30/10/2016 14:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui a parlé de race ?"l''intéressé est très satisfait de sa situation" ? Comment peut on etre satisfait dun CDD depuis 11 ans...? Vous donner l''impression de protéger les intérêts de quelques-uns au dépend d''autres...

3.Posté par One love le 31/10/2016 06:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut dire que Rfo/Premiere est "la voix de son maitre"...
Surtout la rédaction et ses journalistes cadres du journal...
il est temps de laisser cette outils d'information aux peuples polynésiens...

4.Posté par ici et ailleurs le 31/10/2016 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faisons comme Erdogan : tout le monde au cachot, et on ferme le journal !

Ou comme chez Boloré : le dialogue ? kesako : ça ne fait pas partie de mon vocabulaire.

5.Posté par ......... le 31/10/2016 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@2: Peut-être a-t-il d'autre activité, et puis ça paye combien un mi-temps à la 1ère?
Je connais des mi-temps qui cracherait pas sur un salaire de 150 000F a mi-temps, surtout en couple avec un conjoint qui bosse, ça permet à ces personnes de faire des activité à coté tout en contribuant financièrement à la situation de couple...

6.Posté par emere cunning le 01/11/2016 10:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Une démarche raciste" ! Tu penses, pas de risques que ça lui arrive, à Matacha.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance