TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Portrait Surf - David Dandois : « Je veux rester à ce niveau ! »


David Dandois a pas mal fait parler de lui ces derniers jours. Il a remporté une des compétitions les plus prisées de la saison, la Taapuna Master. Il n’a commencé le surf qu’à l’âge de 13 ans et a participé à sa première Taapuna Master à 15 ans. À quelques jours de l’un de ses plus grands accomplissements, le jeune professeur de surf s’est confié à nous.



Depuis quand fais-tu du surf ?

« On habitait en bord de mer, à Paea et depuis tout petit j’allais faire du bodyboard sur les plages. On allait surfer un peu tous les jours avec les copains, jusqu’à l’âge de huit ans. Après j’ai déménagé à Orofero, à partir de là j’ai commencé à surfer les récifs qu’il y avait en face. Ensuite j’ai beaucoup surfé à Sapinus en bodyboard jusqu’à l’âge de 12 ans à peu près. À 13 ans, j’ai eu ma première planche, je prenais des cours avec Michel Demont. Enrique et moi, on a été ses premiers élèves. »

Tu te souviens de ta première vague ?

« Ma première vague en planche de surf c’était dans la rivière de Papara avec mon grand frère. c’était sa planche à lui, je me souviens que je n’ai pas du tout aimé, c’était un sentiment bizarre. J’étais vraiment à fond dans le bodyboard. Ce n’est que quand j’allais tout le temps avec Michel Demont surfer en planche que j’y ai pris goût. »

22052016-IMG_5024

Parle nous de toi et la compétition

« Dès que je suis entré en école de surf à l’âge de 13 ans, j’ai commencé les compétition. Au début je ne faisais que les compétitions inter-clubs. Ça se faisais à la baie à l’époque. Et après on a grandit, et on n’a pas arrêté jusqu’à aujourd’hui. On était tout petits, avec Mihimana, Kévin, Jocelyn, Tamaroa et toute la team. On a commencé très tôt les compétitions. On a vécu de ça, on n’avait que ça à faire et on ne pensais qu’à ça. On a eu de la chance d’avoir nos mères derrière nous, qui nous ont poussés. Sans les parents, on n’aurait pas pu faire tout ça. »

Que représente le surf pour toi ?

« Le surf pour moi, à part une passion, c’est un moyen de s’évader, tout simplement. Ça me permet de me défouler aussi. Des fois, on en a tous besoin. Lorsque la vie n’est pas facile, aller surfer permet de lâcher la pression et le stress, de ne faire qu’un avec la nature. J’aime aussi y aller avec les copains, profiter de la glisse, de l’adrénaline etc. »

Avec le recul, comment appréhendes-tu ta victoire à la Taapuna Master ?

« Je n’y croyais pas et je n’y crois toujours pas, mais ça y est c’est fait. J’ai 23 ans, j’ai quand même mis dix ans à réussir, enfin ! J’ai envie de continuer à m’entrainer et à rester à ce niveau, généralement je me fais toujours sortir en demi ou en quarts. C’est dû à un manque de confiance en moi et au stress. Depuis que je donne des cours de surf, j’ai appris à donner aux élèves, mais aussi à prendre ce que j’enseigne. Je leur dis beaucoup de choses, ça me permet de prendre du recul. Quelques fois je me rends compte que je leurs dit de faire une chose que moi même je ne fais pas. »

Des remerciements ?

« Je remercie surtout mon premier sponsor, ma mère. Je remercie aussi tous mes sponsors surtout Teva surfboards, sans qui je n’aurais pas pu faire la Taapuna Master. J’ai deux trois bon copains qui me permettent de trouver des sponsors. Je remercie la fédération et tous ceux qui m’entourent. »

Plus d'actualité sportive sur www.sportstahiti.com.

Rédigé par Sportstahiti.com le Dimanche 29 Mai 2016 à 19:34 | Lu 389 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki