Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Portrait – Nohealanie Salmon : « La Boxe a changé ma vie ! »


Nohealanie Salmon, 16 ans, est une combattante que l’on ne présente plus. Puissante et technique, la championne de Polynésie en titre depuis 2015, commence aussi à accumuler de l’expérience à l’international avec plusieurs combats face à des Néo-Zélandaises. Elle mène ses entrainements à la salle de Tefana Boxing avec rigueur et passion, en parallèle de sa vie de lycéenne, grâce à ses parents, ses proches et ses coachs qui la soutiennent. Retour sur l’année pleine d’émotion de cette jeune fille plutôt timide et réservée, qui est sans conteste une étoile montante du noble art polynésien.


Portrait – Nohealanie Salmon : « La Boxe a changé ma vie ! »
Ia ora na Nohealanie, raconte nous un peu comment s’est déroulée ton année 2016 ?

Ia ora na tout le monde. Cela fait 1 an et demi que je boxe à Tefana Boxing avec mes coachs Pierre et Tafai Nena. Je pratiquais la boxe avant, mais j’ai décidé de les rejoindre pour gagner en cardio, et m’améliorer physiquement, car j’avais entendu parler de leurs entrainements très durs et qui demandaient beaucoup de mental. Mon objectif était de pouvoir vaincre ma peur de remonter sur le ring suite à ma défaite début 2015 face à Hinenao Autai. Cela s’est fait pour les championnats de Polynésie en décembre 2015, que je remporte en catégorie Open.

Par la suite tout s’est accéléré. Les entrainements se sont enchainés, et les coachs m’ont proposé de faire mon premier combat international en Nouvelle-Zélande en Avril-Mai 2016. C’était une bonne expérience. Depuis que je suis à Tefana Boxing, j’ai fait près de 9 combats, dont deux internationaux. Je pense que c’est comme lorsque tu montes des escaliers, tu gravis une marche, puis une autre, et tu n’as plus envie de t’arrêter, tu veux continuer jusqu’au bout (sourire).

Du coup 2017 s’annonce pleine d’objectifs pour toi ?

Cette année nos objectifs principaux sont de partir à l’international, avec en ligne de mire les championnats du monde AIBA. En Avril on se déplace en Nouvelle-Zélande et à Bora-Bora. En juillet on prévoit de partir en Amérique pour les championnats du monde du Desert Showdown. L’année dernière déjà, une délégation du club y avait été et Heremoana Vahinemoea avait remporté la ceinture. Puis en Octobre 2017 il y aura le Challenge Maco Nena avec la venue de combattants étrangers. Et enfin en Novembre les championnats du monde AIBA. Je ne sais pas encore si je pourrais y participer, tout dépendra de mes résultats.

Le déplacement en NZ approche à grands pas, comment tu te sens ?

Pour chaque déplacement on s’entraine dur 5 à 6 jours sur 7. Je pense que physiquement je suis prête. Maintenant le mental fait le reste. Vouloir c’est pouvoir ! Quand tu t’entraines dur, tu dois te dire que tu mérites de gagner. A chaque fois que je suis dans le coin du ring, je pense à tous les sacrifices que j’ai fait. Et dans les moments de souffrances, cela donne un coup de fouet au mental.

Qu’est ce qui est le plus difficile pour toi dans la boxe ?

Je suis jeune et vais encore à l’école. Pour moi le plus difficile c’est de gérer le sport et le lycée. Parfois je n’arrive plus à faire la différence et mon sport passe avant tout. Pratiquement tous les jours je finis tard (16h-17h) et j’enchaine les entrainements jusqu’à 18h30. Le temps de rentrer, se doucher et manger, il est 20h, et je dois encore faire mes devoirs. Je suis obligé de dormir et du coup je me réveille à 4h du matin pour être en forme et réviser. Là je suis en première et cela devient assez difficile. Ma moyenne générale commence à baisser.

Ensuite il y a la vie sociale, je ne peux pas faire tout ce que mes copines font ! Il me faut un temps de sommeil de 8h minimum et pas le perturber pour toujours être en forme et récupérer. Donc 22h maximum il faut être au lit. Cela veut dire pas de copines, pas de sorties… Parfois je ne peux même plus aller à des anniversaires ou à la mer pour ne pas être fatiguer pour les entrainements qui vont suivre. Du coup même pendant les vacances cela demande beaucoup de sacrifices.

Des fois, l’idée de laisser tomber me passe par la tête. Mais après je me dis que je ne vis qu’une seule fois, et mon objectif est de boxer, de gagner et d’être championne. Donc il vaut mieux se sacrifier sur un temps assez court et parvenir à ses objectifs.

A part tous ses sacrifices, que t’apporte la boxe dans la vie ?

Et bien ça a changé ma vie. Depuis que j’ai commencé à m’entrainer sérieusement tous les jours depuis septembre 2015, j’ai perdu 20 kg. C’est grâce aux entrainements et à ma nouvelle hygiène de vie. J’ai changé mon alimentation qui est plus équilibrée maintenant, pour pouvoir être tout le temps en forme. Et surtout la boxe m’a fait aimer le sport, parce qu’avant je détestais ça. Je n’arrivais même pas à faire un tour de stade en EPS à l’école et je faisais que de râler (rires). Aujourd’hui j’ai envie de devenir professeur de sport ! Ensuite grâce à la boxe j’ai compris le sens des valeurs comme le respect de soi et des autres, la discipline, l’hygiène de vie… Et enfin ce sport me permet de voyager, et ça c’est génial.

Que penses tu de la boxe en Polynésie ?

Nous avons d’excellents boxeurs, mais il nous manque l’expérience à l’international. Il faudrait organiser plus de rencontres internationales ou nationales pour élever sans cesse le niveau du Fenua. Nous n’avons pas assez de déplacement et d’échanges avec d’autres styles de boxe. Heureusement qu’avec mon club nous le faisons.

Après au niveau de la boxe féminine, nous n’avons pas assez de combattantes. C’est peut-être à cause de la brutalité de ce sport, mais j’encourage toutes les filles à s’y mettre. Il permet tout d’abord d’apprendre à se défendre, ensuite de pouvoir se défouler, et enfin de pouvoir se discipliner et gagner en mental, ce qui est important dans la vie. C’est ce qui nous pousse à ne jamais abandonner, et à aller jusqu’au bout des choses.

Enfin Nohealanie, as tu un mot de la fin ?

Je tiens à remercier mes parents, ma famille, mes coachs, mes amis, et toutes les personnes qui me soutiennent, qui m’aident et qui croient en moi. Et surtout je tiens à remercier Air Tahiti, qui est mon premier sponsor. C’est une excellente nouvelle dans ma vie de sportive, et je voulais les remercier pour la confiance qu’ils m’accordent !

Retrouvez plus de portraits de sportifs sur www.sportstahiti.com.

Rédigé par Sportstahiti.com le Lundi 3 Avril 2017 à 20:42 | Lu 801 fois






1.Posté par M. BENNETT le 04/04/2017 12:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ha'a itoito Noelani !!!

Signaler un abus

Sports | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017