Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Pompiers ADT : Dans l'attente d'une reprise des négociations (MàJ)



Parti réfléchir samedi avec ses troupes un protocole d'accord entre les mains, le syndicaliste Atonia Teriinohorai n'avait toujours pas contacté la direction en retour dimanche en début de soirée, selon Eric Dumas, directeur général d'ADT.
Parti réfléchir samedi avec ses troupes un protocole d'accord entre les mains, le syndicaliste Atonia Teriinohorai n'avait toujours pas contacté la direction en retour dimanche en début de soirée, selon Eric Dumas, directeur général d'ADT.
FAAA, le 20/05/2017 - Les discussions entre la direction de la société Aéroport de Tahiti (ADT) et les leaders de O Oe To Oe Rima ont repris samedi après-midi, mais aucune nouvelle rencontre n'avait eu lieu ce dimanche en fin de journée. Selon Atonia Teriinohorai, une amélioration a été faite du côté de la direction, sur les points d'achoppements. Dans l'attente d'une sortie de grève, un service minimum est assuré par les non-grévistes aidés de cinq renforts venus des îles.

"Je vois que le directeur est prêt à trouver une solution pour que la grève se termine", les propos du secrétaire général de O Oe To Oe Rima pourraient donner de l'espoir quant à une éventuelle sortie de crise, d'ici peu. Parti réfléchir samedi avec ses troupes un protocole d'accord entre les mains, le syndicaliste n'avait toujours pas contacté la direction en retour ce dimanche en début de soirée, selon Eric Dumas, directeur général d'ADT. Mais Atonia Teriinohorai ne prendra aucune décision, "je représente uniquement les grévistes parce que les négociations ont été interrompues entre eux et la direction. Maintenant, ce sera à eux de décider de la suite à donner à cette affaire. Je ne suis que leur porte-parole." Nous avons essayé en vain de joindre ce dernier dimanche en fin de journée.

"On a pas mal avancé sur l'ensemble des points du préavis", confiait plus tôt Eric Dumas, directeur général d'ADT.

Selon Atonia Teriinohorai, la direction a apporté une "petite amélioration" sur les deux points d'achoppements (la prime et les accords de l'établissement). "Concernant les accords, eh bien le directeur est prêt à discuter avec les grévistes. Pour les primes, le directeur propose de revoir les fiches de postes de chacun afin de les revaloriser. C'est bien parce qu'au début, il campait sur ses positions. Aujourd'hui, on voit qu'il a envie de sortir de ce conflit."

Est-ce que les grévistes seront du même avis ? On le saura bientôt. En tous les cas, la porte n'est pas fermée du côté de la direction. Les négociations pourraient reprendre demain. "J'attends qu'ils m'appellent", explique Eric Dumas.

LES GRÉVISTES SE JUSTIFIENT

Dans les îles, les pompiers qui sont sous la houlette du Pays, au travers de la Direction de l'aviation civile (DAC) reprennent leurs marques depuis vendredi soir.

En revanche sur la plateforme aéroportuaire de Tahiti-Faa'a, un service minimum est assuré par les non-grévistes, soit quatre pompiers et un chef de manœuvre, ce qui serait obligatoire pour les aéroports de niveau 7 pouvant accueillir de gros porteurs. Les vols sont donc aménagés en fonction de leur présence sur leur lieu de travail. "Selon les textes, si un pompier effectue 12 heures de travail, il est obligé de respecter les 11 heures de repos", prévient un gréviste.

Pour pallier à ce manque, cinq autres pompiers - qui viennent de Bora Bora et Raiatea cette fois-ci – ont décidé de soutenir leurs homologues de Tahiti. Mais "un pompier aéroportuaire des îles ne peut pas exercer sur un autre aérodrome que celui où il travaille. Cette recommandation peut être annulée s'il suit une formation locale prévue par la règlementation. Et cette formation doit être dispensée par un pompier agréé, ce qui n'est pas le cas", indique un autre gréviste.

"J'ai été désigné en 2010 par l'ancien directeur d'ADT pour assurer la formation de tous les pompiers de niveau 5. De plus, je suis un ancien pompier et je me suis perfectionné dans le domaine de la formation", se défend Teva Desperies, instructeur. "Et avec Marc Desclaux le chef de manœuvre, nous alternons les formations. Durant cette grève, les pompiers des îles assurent uniquement le service durant la journée, c'est-à-dire pendant les trafics aériens locaux", poursuit-il.

De son côté, le directeur général d'ADT affirme que "les services du soir et du matin sont assurés par nos pompiers de Tahiti".

Parmi les revendications, les grévistes demandent également à faire appliquer la règlementation, en termes d'indemnités de sujétions spéciales liées aux contraintes du métier. Une demande qui fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. La fiche de paie d'un pompier d'ADT circule sur le net, avec un salaire de plus de 425 000 francs. Et les avis des internautes sont multiples. "Si vous regardez bien la fiche de paie qui circule sur les réseaux sociaux, le total inclut le 13ème mois et les heures supplémentaires. Faites votre calcul", rajoute un gréviste.

Enfin, depuis les réquisitions du Haut-commissaire, le délégué syndical O Oe To Oe Rima ne veut plus se présenter aux négociations, "parce qu'à chaque sortie des négociations, nous sommes attendus par les gendarmes. Donc, j'ai demandé à la direction de rédiger un document officiel auprès du Haut-commissaire, pour lever cette réquisition, afin que l'on soit libre pour aller négocier", explique Lucien Madeddu.

Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 20 Mai 2017 à 19:42 | Lu 4221 fois







1.Posté par emere cunning le 21/05/2017 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pendant qu'on y est, pourquoi pas demander le détail du salaire et des avantages de Eric Dumas et ses potes de la direction, on va voir si ça ne va pas faire le buzz au vu de leurs promesses et prouesses ici. Fiuuuu, fini de baisser les yeux maintenant que leurs magouilles sont au grand jour. De l'audace comme dit notre président, E Macron
Espérons, en tous cas, que nous aurons droit à un audit de leur gestion.

2.Posté par Fiu!!! le 21/05/2017 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le droit de grève n'exonère pas, pour ceux qui le pratiquent, de respecter les autres lois de la République et le code du travail.
L'entrave à la libre circulation des biens et des personnes n'est pas un droit mais un délit punissable.
Le chantage de même.
Quant à l’utilisation de certificats médicaux de complaisance…

Sans parler de l'impact négatif sur l'activité économique, commerciale et touristique du Péï.

Les touristes pris en otages ne reviendront pas et feront une bonne pub auprès de leurs relations réelles ou virtuelles (réseaux sociaux) pour d'autres destinations plus fiables, moins chères et offrant des prestations parfois meilleures...

3.Posté par liberté2 le 22/05/2017 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et combien de pompiers ce s'ont tué au travail sur le tarmac de Tahiti ou des îles ?? a part une insolation pendant la sieste . Messieurs les sois disant soldats du feu un peu d'honneur , et surtout du respect pour ce métier mais apparemment ce n'est pas votre soucis . Amis touristes boycottez la Polynésie vous n’êtes pas sur d'y arriver . Ni d'en repartir d’ailleurs !!!!!

4.Posté par tuterai58 le 22/05/2017 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Magouilles vous dites?,que dire des certificats médicaux de complaisance?Il est normal qu'un directeur de quelques sociétés que ce soit ait des avantages ne croyez vous pas EMERE?Que dire de toutes les magouilles de votre père chéri adoré,qui pendant des décénnies, en a fait son plat favori?Au fait quelles avantages aviez vous en tant que chef de section du bureau des avocats de la D.A.F,chère MAITRE flosse-dumont (cherchez un consonnance maohi la dedans) ou EMERE (pour faire moins farani)?Ne crachez pas face au vent cela vous revient automatiquement en pleine figure.

5.Posté par Au pays de Gandhi le 22/05/2017 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Médecins complices !!

6.Posté par zozo le 22/05/2017 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il y a la queue devant la cathédrale ; faudra bien faire attention à donner les envelloppe aux bonnes personnes LOL et aussi bien sur une bonne place sur les listes en 2018

7.Posté par zozo le 22/05/2017 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les pompiers sont aux ordres de leur grand chef syndicaux. Ils obéissent un point c'est tout . Cette grève est politique et syndicale .Les élections dans les entreprises approchent. Et comme d'habitude les grèves fleurissent..

8.Posté par simone grand le 22/05/2017 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A tout droit correspond un devoir.
Ces pompiers l'ont oublié.
S'ils sont si malheureux que ça ces faux grévistes réfugiés derrière des certificats médicaux de complaisance, pour échapper à la réquisition et au non paiement des jours de grève, qu'ils démissionnent.Cela relève d'ailleurs de l'escroquerie une telle attitude claironnée par des leaders dont le cynisme le dispute à l'irresponsabilité.
Il faudrait aussi faire une enquête pour savoir pourquoi la CPS où ces leaders aux comportements à la limite mafieux siègent sur nos destinées, n'ont pas fait de contrôle pour savoir s'ils étaient vraiment malades.

9.Posté par Pito le 22/05/2017 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Puisque maintenant il y a des pompiers en poste virons définitivement les grévistes, embauchons des nouveaux avec un statut empêchant les grèves sauvage et l'obligation d'assurer le service minimum sino licenciement. Il faut arrêter de se faire avoir par cette bande de voyous. Ensuite déposer une plainte contre Atonia pour lui faire payer les dégâts. Ras le bol de toute cette bandes de syndicalistes.

10.Posté par Moana6 le 22/05/2017 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moi j'ai une pensée pour les quelques non grévistes qui font tourner la boutique depuis 1 semaine. Ce sont eux les héros. Respect.

11.Posté par ponui le 22/05/2017 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quand une loi de pays afin de supprimer NOS subventions à ces incompétants , empecheurs de tourner en rond ?

12.Posté par tm.nunaa le 22/05/2017 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Allez, on va dire que ces salaires ne sont pas l'apanage des pompiers (vu ceux pratiqués dans certains services adm. ou autre...etc).
Mais, la décence voudrait que les syndicats puissent observer une "certaine tempérance" dans leurs actions au vue des conséquences désastreuses sur le fenua. Tout le monde en pâtit, et sachez donc vous autres syndicalistes qui avez pris l'habitude de prendre une population en otage, que la grogne s’amplifie contre vous. Pour l'instant ce n'est qu'un bulletin de salaire qui circule. Imaginez un moment que ce soit une liste de noms!!! Croyez vous que votre secrétaire général (aux ordres de ...) qui vous a entraîné dans cette grève vous sera un bouclier efficace? Alors svp, signez un accord à minima et mettez fin à cette grève, vous vous êtes fait entendre ici et ailleurs, et l'honneur est sauf.

13.Posté par J’dis ça, j’dis rien le 22/05/2017 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi tout le monde se plaint de cette grève, puisqu'il n' y aura pas de conséquences ? Les syndicats travaillent pour leur futures élections, les pompiers vont toucher des salaires encore plus gros, les politiques ne se sentent pas concernés ( comme d'habitude ), les médecins qui signent n'importe quoi et les syndicalistes qui le leur demande ne seront pas inquiétés. Quant aux touristes qui ne reviendront pas et le manque à gagner, c'est le problème des entreprises et des prestataires; après tout ils n'avaient qu'à rentrer dans la fonction publique ( comme tout le monde ). Mais soyez rassuré, quant à la répercussion sur les finances du pays, en terme de budget, pour payer les gros salaires de nos fonctionnaires et politiciens, la solution est toute trouvée: on demandera à l'Etat ( et donc à ceux qui payent des impôts sur le revenu, en métropole ), une petite rallonge au titre de la dette nucléaire ou autre dotation. Bref, arrêtez de vous plaindre, il n'y a pas de quoi s'inquiéter.

14.Posté par Yenamarre ! le 22/05/2017 13:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme d'hab !!!!!! des bons a rien !!!! et bien payé !!!!

15.Posté par TOM le 22/05/2017 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans les revendications il n'y a pas le Pizz Buin et les Ray Ban pour regarder atterrir les avions? S'il vous plait changez de nom, ne vous appelez plus pompiers, vous êtes indignes de porter ce nom. D'ailleurs le corps des sapeur-pompiers ne vous reconnait pas !!!

16.Posté par zozo le 22/05/2017 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le haut commissaire vient de sortir de sa sieste ptolongée.il va faire de nouvelle réquisitions et attention panpan culcul si les réquisitionnés répondent pas LOL Les grévistes tremblent de peur !ou plutôt sont morts de rire !!! On verra ce que pensera de lui le nouveau ministre de l'interieur et le nouveau président !!! Manque de fermeté évident de notre aristocrate !!! l'etat s'est à nouveau fait c...r dessus par les polynésiens .On verra si ça va changer avec le jeunot arriviste opportuniste.Avec GALENON supporteur d'EN MARCHE c'est mal barré LOL

17.Posté par emere cunning le 22/05/2017 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tuterai58,
« Magouilles vous dites ? » Oh non, ce n’est pas moi qui le dit, c’est la CA ADMINISTRATIVE DE PARIS. C'était sur TI, mais, com' d'hab', c'est motus et bouche cousue quand ça vous dérange. Des minables !
Oui, normal qu’un directeur de sté soit bien payé, mais transparence oblige s’agissant de nos deniers, on veut savoir jusqu’à quel point ; a fortiori quand il prive ses employés des augmentations auxquelles TOUS ont droit pour favoriser sa clientèle avec intéressement de 5% sur les résultats de l’entreprise ! Bonjour l'ambiance dans la boite.
Je n’ai rien à voir dans ces certificats de complaisance, mais je ne serais pas étonnée que ces pratiques aient été ramenées de Paris-les-bains où les grèves paralysent les aéroports pendant des semaines et des semaines créant une pagaille indescriptible (je sais de quoi je parle) sans qu’on écrase les grévistes. Mais ça aussi, faut pas en parler.

18.Posté par emere cunning le 22/05/2017 18:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ tuterai58,
« Que dire des magouilles de G Flosse ? ». Là encore, vous avez fait semblant de ne rien voir (pas faute de vous les avoir fait remarquer), mais à donner des leçons à G Flosse, le mara’amu vous a retourné en pleine figure tous vos crachats, ces emplois fictifs, cadeaux, abus de biens sociaux et recels, détournements de fonds publics, fraudes fiscales et blanchiment de fraude fiscale, faux et usages de faux, délits de favoritisme and so on de vos chères et honorables zélites : les Fillon, Le Roux, Cahuzac, Tapie et Lagarde, Guéant, Woerth, Boillon et autres sarko boys and men, sans oublier ADT et Colrat & co. Belle haute french society qui se sert au vu et au su de tous depuis 20 et même 30 ans pour certains. Mais je ne m’inquiète pas pour eux, ils seront tous blanchis, relax max.
ET pour la énième fois, je ne suis pas maître Flosse Dumont, tout le monde sait que zozo, mathius et toi mentionnez son nom pour mieux em*erder son père, G Flosse, votre plat favori à tous, bande de charognards.

19.Posté par emere cunning le 26/05/2017 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ola tuterai58, y'a plus quelqu'uuuuuun ???????????????
Dommage, j'aurais bien continué la liste des "crachats" qui n'a pas fini de s'allonger.
Mais tu fais bien, reste planqué.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance