Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Plateforme pour la promotion des droits des femmes et d’un modèle sociétal égalitaire



PAPEETE, le 29 mai 2015. (COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE) La ministre Tea Frogier, en charge de la condition féminine, a organisé ce vendredi 29 mai un rassemblement de l’ensemble des partenaires de droit privé et de droit public œuvrant pour l’autonomisation des femmes, à la Présidence de Polynésie française.

Ce rassemblement s’inscrit dans la continuité de la « plateforme pour la promotion des droits des femmes et d’un modèle sociétal égalitaire » dont le lancement a été garanti le 12 février dernier.Les travaux initiés dans le cadre de cette plateforme s’articulent autour des 12 objectifs stratégiques du rapport de Beijing et ont pour but d’asseoir, dans la concertation, les bases d’une politique publique de la condition féminine.

Les associations féminines, les communes, les confessions religieuses, les représentantes des associations artisanales et culturelles au CESC, ainsi que les membres de la commission en charge de la condition féminine à l’Assemblée de Polynésie française étaient conviées afin de s’associer à cette démarche.

Cette rencontre s’est organisée autour de quatre ateliers :

-L’atelier sur les violences faites aux femmes : co-animé par Mme Cécile Moreau directrice de l’Association polyvalente d’actions judiciaires et le Ministère en charge de la condition féminine ;
-L’atelier sur les femmes et la santé : animé par Mmes Sylvana Puhetini et Eliane Tevahitua, membres de la commission travail et santé à l’Assemblée de Polynésie française et Mme Vaitiare Sagnes chargée de communication à la DFCF ;
-L’atelier sur les femmes et l’économie ; le leadership et la participation politique des femmes ; les mécanismes institutionnels de promotion des femmes : animé par Mme Armelle Merceron, Présidente de la commission en charge de la condition féminine à l’Assemblée de Polynésie française; Mme Raymonde Raoulx, Présidente du conseil des femmes et Mme Heimata Tang, chef de la DFCF ;
-L’atelier sur l’éducation et la formation des femmes : animé par Mme Thilda Harehoe présidente du CIDFF et ancienne directrice d’école.

Ces travaux ont permis d’établir un programme d’actions en fonction des priorités définies par les intervenants, sur la base du diagnostic qui leur a été présenté dans le cadre des différentes thématiques abordées.

Rédigé par Présidence de la Polynésie Française le Vendredi 29 Mai 2015 à 15:17 | Lu 677 fois






1.Posté par Bravo pour votre engagement Mesdame, au coeur des femmes ... le 01/06/2015 12:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo à toutes les femmes qui s engagent pour meilleurs pour la femme....
Yasmina

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance