Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Pirae relance son "budget participatif"



Vous avez jusqu'au 23 juin pour déposer vos projets. Une journée d'échange et de réflexion entre porteurs de projets et la commune sera organisée le 10 juin.
Vous avez jusqu'au 23 juin pour déposer vos projets. Une journée d'échange et de réflexion entre porteurs de projets et la commune sera organisée le 10 juin.
PIRAE, le 26/04/2017 - La municipalité octroie 5 % de son budget d'investissement à cette opération, ce qui pourrait représenter une enveloppe de 20 millions de francs. Le budget participatif consiste donc à financer des projets imaginés par des associations ou des habitants de Pirae. Mais la particularité du budget participatif est que c'est la population qui choisit les meilleurs projets. Des idées qui doivent avoir un intérêt général avant tout.

L'an dernier, dix projets ont été retenus pour la première édition du "budget participatif", dont deux ont été retirés à la demande des associations porteuses de ces projets.

Si les appels d'offres ont bien été lancés, le premier chantier devrait démarrer la semaine prochaine à Hamuta, avec l'aménagement d'un abribus dans le quartier Walker, ce qui représente une enveloppe globale de 500 000 francs. S'en suivra l'aménagement d'un point d'apport volontaire sélectif à Fautaua Val, en mai. Il y a aussi l'aménagement d'un parcours santé au Belvédère, un bibliobox à la mairie de Pirae ou encore l'aménagement d'un terrain sportif à Maracana. Bref, les projets de l'an dernier devront être finalisés avant la fin de l'année.

Alors que cela n'est pas encore terminé, la commune de Pirae lance la 2ème édition de cette opération populaire. "Il faut être un peu plus rapide dans la transmission des dossiers ou dans la rédaction des projets. On peut le faire pour être un peu plus réactif dans les attentes de la population", explique Abel Temarii, 2ème adjoint au maire.

"À un moment donné, les gens se posent des questions à savoir si cela va vraiment se faire ou pas. Donc, les élus doivent informer la population parce que nous sommes assujettis à un parcours administratif qui est lent. On ne peut pas faire plus vite que la musique", poursuit-il.

Il faut savoir que le budget participatif représente 5 % du budget d'investissement de la commune. Une enveloppe qui est mise en place pour financer les projets imaginés par "les personnes morales et physiques", c'est-à-dire les associations ou les particuliers. Mais attention ces projets doivent avoir un intérêt général et ils doivent être mis en place sur des terrains communaux.

Ensuite, ces projets seront exposés dans les locaux de la mairie afin que les habitants de Pirae puissent voter pour les projets qui les intéressent. "Il faut que le porteur de projet fasse la promotion de son projet pour que la population le valide", indique Abel Temarii. "Nous, on a l'habitude que ce soit les dirigeants qui mettent en place des projets. Or, aujourd'hui, on donne le pouvoir moral et physique de venir déposer des projets qui ont un intérêt dans leur quartier ou dans leur zone."

Cependant, le budget est limité, donc mieux vaut éviter les grands projets. "Si, par exemple, une association culturelle vient avec un projet de mise en place d'un centre culturel ou d'un espace de jeunesse, c'est qu'il y a une demande. Si ce projet dépasse les frontières du budget participatif, il va falloir étudier la faisabilité avec les pouvoirs publics (Etat et Pays)", conclut Abel Temarii.

Les porteurs de projets ont donc jusqu'au 23 juin pour déposer leurs dossiers. Les services de la ville étudieront par la suite la faisabilité technique, juridique et financière de ces projets. Et du 11 septembre au 3 novembre, les habitants de Pirae pourront élire leurs projets favoris.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Jérémy Caisson, chargé du suivi de projet "Ta ville, ton projet", au 40 50 80 80.

Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 26 Avril 2017 à 14:24 | Lu 3074 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance