Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Peines exemplaires pour les trafiquants de la filière pakalolo



Sur les vingt prévenus jugés depuis mardi dans cette affaire, près de la moitié sont partis en détention cet après-midi.
Sur les vingt prévenus jugés depuis mardi dans cette affaire, près de la moitié sont partis en détention cet après-midi.
PAPEETE, le 12 avril 2017 - Des condamnations de 3 à 7 ans de prison ferme avec mandat de dépôt, pour les plus sévères, ont été prononcées ce mercredi dans le procès de la filière paka entre la Presqu'île et Faa'a.


Neuf mandats de dépôt pour Nuutania, deux mandats d'arrêt, et des peines de 3 à 7 ans de prison ferme pour les condamnations les plus lourdes. Le tribunal correctionnel n'a pas fait de sentiments, ce mercredi, à l'heure de juger les vingt prévenus jugés impliqués dans le vaste trafic de pakalolo qui s'était structuré entre des producteurs de la Presqu'île et des revendeurs grossistes de Faa'a, entre les années 2010 et 2014.

La plupart des protagonistes de l'affaire étaient libres quand ils se sont présentés à l'ouverture du procès, mardi. Près de la moitié d'entre eux ont quitté le palais de justice la mine basse cet après-midi, sous escorte policière. Direction la maison d'arrêt. Véhicules, argent saisi, le tribunal a aussi ordonné la confiscation des scellés dans cette affaire démantelée à l'époque par les gendarmes de la brigade de Faa'a, au terme de longs mois d'enquête. Le parquet a été suivi dans ses réquisitions, largement commentées par ailleurs dans la salle des pas perdus.

"On croirait un trafic d'ice"

"On se croirait dans un trafic d'ice, mais ce n'est que du pakalolo", déplore l'avocat d'un mis en cause. "Il ne faut pas se voiler la face, des centaines de familles vivent de cela en Polynésie française". "C'est très sévère, d'autant plus qu'ils n'étaient pas renvoyés devant le tribunal pour association de malfaiteurs ou trafic en bande organisée", peste l'un de ses confrères. "Notre travail va être de convaincre le tribunal de ramener les peines requises à une plus juste mesure", confiait un troisième conseil avant les plaidoiries. Peine perdue. La peine maximale encourue par les prévenus était de 10 ans de prison. Les condamnés ont dix jours pour faire appel.

Dans son réquisitoire, le procureur de la République a pris le temps de rappeler que ce dossier était sans doute l'un des plus volumineux de ces dix dernières années en matière de trafic de pakalolo. Selon les estimations de l'accusation, il aurait généré pas moins de 240 millions de francs de bénéfices sur la période visée. Les cerveaux de l'affaire se partageaient le travail et régnaient sur le marché : la production et le conditionnement à la Presqu'île et jusque dans les îles Sous-le-Vent d'un côté, la revente entre Outumaoro et Faa'a de l'autre. Des semi-grossistes, sectorisés par quartier, se chargeaient d'écouler les milliers de boîtes produites.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mercredi 12 Avril 2017 à 17:48 | Lu 10307 fois







1.Posté par Fiu le 12/04/2017 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est encore pas assez sévère, mais c'est déjà un bon coup dans la tronche de ces abrutis... Cool...

2.Posté par fifi le 12/04/2017 18:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pas de peine exemplaire pour nos corrompu en col blanc ?????????

3.Posté par fifi le 12/04/2017 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les dealer d'ice de la jet set polynésienne s'en sorte mieux bizarre quand même

4.Posté par Pito le 12/04/2017 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve les peines un peu faible, contrairement à ce que disent les avocats qui minimisent les faits, ces crapules tuent notre jeunesse et même si l'on sait que des familles "vivent" de cela en polynesie, il faut les combattre durement et saisir tous leurs biens. Pas de pardon pour ces meurtriers.

5.Posté par Piripirifaufau le 13/04/2017 07:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En attendant, il y a quelques endroits dans le monde où les gouvernements sont tellement stupides-et certainement mafieux, l'Uruguay, certains états américains, bientôt le Canada etc- qu'ils ont légalisé ou étatisé la production consommation de paka! Incroyable! Même que cela leur rapporte des sous... Des inconscients mafieux je vous dit..

6.Posté par lecommentateur le 13/04/2017 07:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"On se croirait dans un trafic d'ice, mais ce n'est que du pakalolo"

Donc ce n'est ppaass ttrroopp ggrraavvee!!!

"Il ne faut pas se voiler la face, des centaines de familles vivent de cela en Polynésie française"

Donc faut les comprendre et ne pas être trop sévère...

"Notre travail va être de convaincre le tribunal de ramener les peines requises à une plus juste mesure"

Donc pas trop être méchant sur les verdicts...

On voit bien l'objectif d'un avocat, sortir son client de la m... coûte que coûte!!!
Pendant ce temps, des jeunes et des familles sont détruits par ce fléau.
Bien sûr les pro-cannabis diront les bienfaits, bien sûr on pointera aussi l'alcool, et j'en passe.

On vit dans un monde formidable!

7.Posté par Piripirifaufau le 13/04/2017 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit Fifi @post3! Certes, que l'on foute en taule ces dealers se faisant une montagne de fric dessus est une bonne chose, mais de là à les traiter de meurtriers je ne suis pas d'accord, la paka n'a jamais tué personne directement, d'ailleurs, connaissez vous la dose létale du paka? Techniquement, il faudrait fumer 42kg de cannabis en 15 minutes pour atteindre l'overdose. Là où le bât blesse c'est que la jeunesse en consomme et que cela contribue a leur de-socialisation, déjà que nous ne sommes pas gâtés par ici, en ce sens seulement on peut traiter ces dealers de meurtriers..

8.Posté par Ha'a titi ei faro le 13/04/2017 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ia ora na, lorsque quelque chose est prohibé, il se passe quoi ?Exemple aux Etats Unies de 1919 à 1933 ? Qu'es ce qui s'est passé (Al Capone) ? Ne pensez vous pas que légaliser le pakalolo fera disparaître tout ce marché illégal ? C'est une question et une réflexion !!

9.Posté par Lebo RORO le 13/04/2017 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Restons propre avec l'ancien temps...
Même la musique locale "propre" était acceptée.
L'argent était mieux dépensé aussi pour "hinano" ☺

10.Posté par Nana le 13/04/2017 16:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

????

11.Posté par to oe ia pito le 15/04/2017 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@p4
c'est sur que kim-fa , PBC et brasserie font du bien à la jeunesse....d'un coté des gens qui s'enrichissent légalement et de l'autre des délinquants...pourtant tous le monde sait que le canabis fait moins de ravage que l'alcool...
Soit on interdit les deux; soit on légalise les deux...
Car a l'heure actuel on fabrique des délinquants et on brise des familles....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 16:35 Umu tī : le 5 juillet, marchez sur le feu !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance