tahiti-infos

FENUACOMMUNICATION, Rue Charles Viénot BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel: 43 49 49

Lundi 28 Juillet
22:40
I


S'inscrire

Pêche : contrôles conjoints des états du Pacifique



Les équipes de contrôle quittent un navire de pêche.
Les équipes de contrôle quittent un navire de pêche.
PAPEETE, lundi 19 novembre 2012. Chaque année, les états du Pacifique mettent en place des actions de contrôles coordonnés afin de vérifier le respect des accords internationaux réglementant la pêche dans les eaux internationales. La mission Kuru Kuru 2012 a été opérée, entre le 12 et le 16 novembre dernier, sous la direction du Centre maritime commun de Polynésie française, créé il y a un an pour renforcer la capacité d’action collective des services de l’Etat en Polynésie. Le patrouilleur Arago et un Gardian des forces armées en Polynésie française étaient engagés dans cette mission afin de vérifier le respect de la réglementation adoptée par la Commission des pêches du Pacifique Centre et Ouest (WCPFC), organisation régionale en charge de la gestion durable des ressources thonières du Pacifique central et occidental. La France, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les Etats-Unis ont également apporté le soutien de leurs moyens aéronavals à cette opération.

Les contrôles cette année ont été concentrés dans la poche de haute mer située au nord-ouest de la zone économique exclusive de Polynésie française
(ZEE). Enclavée entre les zones économiques exclusives des îles Cook, des îles Kiribati et de Polynésie française, cette zone fait en effet l’objet d’un régime spécifique destiné à garantir qu’elle ne serve pas de plate-forme à des activités de pêche illicites dans les eaux sous juridiction voisines.
Au total, neuf navires ont été contrôlés en trois jours et demi de patrouille, dont six se trouvaient en infraction (neuf infractions relevées dont du «shark finning», c’est-à-dire la découpe des ailerons de requin, ce qui est strictement interdit). A ce titre, un navire fidjien a été contraint de faire route immédiatement vers Suva, son port d’attache, où il sera maintenu à quai pendant deux mois. La réaction ferme des autorités fidjiennes s’inscrit dans le contexte de la publication par la Commission européenne d’une liste de pays dont la politique de lutte contre la pêche illicite est jugée insuffisante et sur laquelle figurent notamment les îles Fidji et le Vanuatu.

Le shark finning ou la récupération des ailerons de requins est strictement interdit.
Le shark finning ou la récupération des ailerons de requins est strictement interdit.

Rédigé par Communiqué MRCC le Lundi 19 Novembre 2012 à 16:08 | Lu 1006 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Rori Ananas le 20/11/2012 11:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien de faire des contrôles, mais concrètement, aucunes sanctions prisent par rapport à ces pêcheurs peu scrupuleux.
Il faut être plus ferme, pourquoi ne pas envisager de travailler avec les Australiens et les Néo-Zélandais? Eux ils sont stricte par rapport aux fraudeurs et autres.

Nous sommes trop gentil et ensuite, c'est aux Polynésiens que l'on vient imposer des règles et des méthodes de travail qui ne fonctionnent pas.

Monsieur le Ministre de la pêche avec tous ses mercenaires du service de la pêche, arrêtez de faire semblant de travailler. Toute la population sait que vous ne faîtes rien pour la Polynésie et ses habitants et encore moins pour la préservation des ressources maritimes.

Vivement le changement.

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité People | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | PRESIDENTIELLES 2012








Depuis 1 mois les articles les plus...