Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Pêche aux Marquises : les opposants manifestent à Tahiti aussi



Samedi, des marches sont organisées dans les  îles de l'archipel des Marquises et à Papeete, pour manifester contre le projet de pêche industrielle du groupe Degage.
Samedi, des marches sont organisées dans les îles de l'archipel des Marquises et à Papeete, pour manifester contre le projet de pêche industrielle du groupe Degage.
PAPEETE, 23 octobre 2017 - Le collectif "A Pakaihi Te Tai Nui… A Tu !" organise une marche, samedi à Papeete, pour manifester contre le projet de pêche industrielle aux Marquises.

Le rendez-vous est donné à 9 heures, samedi matin, sur le parking de l’ancien hôpital de Mamao. La manifestation prévoit d'emprunter l’avenue Georges Clemenceau pour se rendre jusqu’au Haut-commissariat, avenue Pouvana’a a Oopa, vers 11 heures. Surtout, le collectif des marquisiens de Tahiti entend faire sa marche de contestation, samedi matin simultanément avec les manifestations organisées dans les cinq îles de l’archipel des Marquises.

Le groupe Degage envisage d’installer une flottille de pêche au large des îles Marquises, avec le soutien des élus de la Codim, la Communauté des communes de l’archipel. Pour l’instant, les débuts de la société Big Eyes sont timides. L’entreprise restaure une dizaine de thoniers de 24 mètres, acquis aux enchères après la liquidation de la SEM Tahiti Nui Rava’ai. C’est à l’horizon de 2021, que ce projet entend entrer dans sa phase industrielle : une flottille de 60 bonitiers confiés à des pêcheurs locaux ; 6 palangriers congélateurs de 30 mètres, 6 de 50 mètres et deux navires-usines postés sur zone.

"On pêchera au large des Marquises et à l’extérieur de la ZEE, jusqu’à Clipperton", expliquait dernièrement Eugène Degage, qui espère pouvoir atteindre une production annuelle de 12 000 tonnes, dont une part importante destinée à l’exportation.

Mais tout le monde ne l’entend pas de cette oreille. "12 000 tonnes ? Et que laissera-t-on pour nos enfants ? Des boîtes de conserve ?", s’agace Pierre Tetohu, l’un des organisateurs de la marche de samedi matin à Papeete. "Quand on aime le poisson, il faut le défendre !", interpelle ce fervent défenseur du principe d'aire marine protégée. Il redoute aussi que le projet industriel de la société Big Eye n’en vienne, dans un premier temps, à dévaster "la nurserie des thonidés du Pacifique, observée par le capitaine Cousteau dans les années 80 à 160 kilomètres au Sud de Fatu Hiva".

Le collectif "A Pakaihi Te Tai Nui… A Tu !" aimerait réunir 500 personnes pour sa marche de samedi matin. "On va joindre le réactif et l’agréable : avec nos pahu, on va faire trembler les vitres des administrations".

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 23 Octobre 2017 à 15:55 | Lu 2858 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 17:44 Le nouvel ATR d’Air Tahiti béni à Rurutu

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance