Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Opposition / Majorité : la polémique sur l'électricité n'en finit pas (MAJ)



Dès l'ouverture de la séance, Antony Géros a demandé à modifier l'ordre du jour, ce qui a été refusé par la majorité
Dès l'ouverture de la séance, Antony Géros a demandé à modifier l'ordre du jour, ce qui a été refusé par la majorité
PAPEETE, le 07/07/2016 - Début de séance houleux ce jeudi matin à Tarahoi. Au centre des discussions, le rajout de deux résolutions à l'ordre du jour demandé par l'opposition en faveur de la baisse de l'électricité. Une demande qui a été refusée par le vote à main levée des 30 élus de la majorité. Un vote contesté par l'opposition.

Ambiance électrique ce jeudi matin entre les élus de la majorité et ceux de l'opposition, autour de la question de l'énergie. Une fois l'appel des représentants effectué, Antony Géros de l'UPLD prend la parole et propose de modifier l'ordre du jour en rajoutant deux résolutions en faveur de la baisse de l'électricité. "Ces deux résolutions ont été retirées de l'ordre du jour lors de la conférence des présidents qui s'est tenue mardi. Lors de cette conférence, la présidente du groupe RMA n'avait peut-être pas, selon moi, la concertation de l'ensemble de ses membres", précise l'élu indépendantiste.

Une demande qui a été soumise au vote à main levée, par la vice-présidente de la séance, Vaiata Perry Friedman. Avec une majorité de 30 élus, le groupe Rassemblement pour une majorité autonomiste (RMA) vote contre la modification de l'ordre du jour. Un vote que l'opposition conteste, "je me suis rendu compte dans le grand cafouillage qu'il y a eu, que le positionnement de nos collègues de la majorité contre l'inscription de ces deux résolutions n'était pas complètement établi", assure Antony Géros, et de poursuivre. "Toutes les mains n'étaient pas levées, il y en avait qui étaient à demi-levées, peut-être un coup levées et vite baissées et d'autres par contre, complètement sous le bureau. Ce qui m'a fait penser qu'il fallait absolument un vote public, ce qui n'a pas été accepté."

Gilda Vaiho-Faatoa, du Tahoeraa Huiraatira parle même de déni de démocratie. "Quand nous proposons une commission d'enquête. Il propose de la retirer ainsi que les deux résolutions. Ensuite, ils nous demandent d'inscrire leur commission d'enquête. Nous sommes là encore dans un déni de démocratie". Le vice-président du Pays n'a pas été épargné. "Ses choix sont contraires aux intérêts des consommateurs et de ceux des entreprises."

"Le but de cette commission n’est pas de faire la vérité mais d’empêcher de faire toute la lumière sur les conditions du renouvellement de ce monopole", poursuit-elle.

De leur côté, les élus de la majorité tentent de raisonner leurs homologues afin de démarrer l'étude des dossiers prévus à l'ordre du jour. Pour Armelle Merceron, ce n'est que du "cinéma", créant par la suite de vives réactions de la part de l'opposition, et une déstabilisation de la vice-présidente de la séance, Vaiata Perry Friedman.

"Je suspends la séance pour 2 minutes", lance-t-elle, un moment que choisiront les élus de l'UPLD et du Tahoeraa pour donner une conférence de presse et réaffirmer leur volonté à trouver des solutions pour que le prix de l'électricité soit baissé immédiatement, et de restituer aux abonnés, sous forme d'avoir, le trop-perçu réalisé par le concessionnaire EDT Engie depuis septembre 2014, "ce qui représenterait plus d'1,4 milliard de francs".

Les élus orange proposent même au Pays de racheter la société de distribution d'électricité, "car le Pays a les moyens et cela lui permettra de récupérer les milliards engrangés par cette multinationale qui repartent vers Paris. Cet argent doit revenir à notre pays qui pourra peut-être, par la suite, investir dans une politique de transition énergétique", indique Gilda Vaiho Faatoa.

Une idée qui a fait sourire plus d'un du côté de la majorité, et le vice-président Nuihau Laurey apporte son analyse. "La concession d'EDT devait se terminer en 2020 et normalement à l'issue de la concession, l'ensemble des actifs devait revenir au Pays. Il se trouve qu'en 1999, le président de la Polynésie Française de l'époque a décidé, pour des raisons obscures, de proroger sans appel d'offre cette concession de dix ans. Et si nous nous trouvons dans cette situation aujourd'hui, c'est le fait de cette décision. Donc, je pense que la première chose que cette commission d'enquête devra faire, c'est d'auditionner le président qui était en charge des affaires à cette époque afin qu'il s'explique sur ce sujet, qu'il critique tant aujourd'hui."

Depuis plusieurs mois, l'énergie est au cœur de la polémique en Polynésie, ce qui inquiète tout de même le Président du Pays, puisque, selon les élus de l'opposition, Edouard Fritch a demandé à les rencontrer dès son retour de Paris, prévu ce jeudi soir, ce que dément la Présidence. "Nous discuterons de tout avec lui, dans toute la transparence qui nous anime. On va essayer d'obtenir du Président du Pays de bien vouloir revoir la copie de son vice-président. Parce que le grand problème dans cette affaire, est que c'est le vice-président tout seul qui gère le dossier et c'est inconcevable de voir dans un gouvernement quelqu'un garder un dossier et de le considérer comme son dossier, son affaire et son bébé", conclut Antony Géros.



Rédigé par Corinne Tehetia le Jeudi 7 Juillet 2016 à 16:10 | Lu 2395 fois







1.Posté par Mathius le 07/07/2016 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Marrant le Tahoeraa qui demande le rachat de l'Edt, cette proposition demontre qu'il est bien ã la base des délires de Tina Ebb épouse cross, dans l'unique but de salir Laurey qui pose un véritable problème ã Flosse si il réussi sa réforme de l'énergie
Par ailleurs, C'est bien la première fois que je vois Geros se ridicuser pour sauver l'Upld des stupidités verbales de Tina Ebb épouse cross.
Bof, Oscar Temaru pourra toujours aller à l'ONU dénoncer la manipulation du vieux renard😜😂😋

2.Posté par Pascal ALBERT le 07/07/2016 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nos représentants n'arrivent pas à produire de l'intelligence, alors produire de l’électricité.......

3.Posté par Pito le 07/07/2016 23:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand ils parlent de démocratie, l'upld et le tahoera a sont vraiment très mal placés !!!!

4.Posté par Politique le 08/07/2016 07:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chers amis qui travaillent à l'EDT, ne vous inquiétez pas trop. Si on parle beaucoup de vous en ce moment, ce n'est pas pour la qualité de votre service, ni même vraiement pour les prix de l'électricité. C'est surtout un argument de politique, que l'opposition exploite en cœur. Trop tentant de prétendre défendre "l'intérêt de la population" contre la "majorité corrompue". La preuve : on leur propose une commission d'enquête entre tous les partis, pour répondre à toutes les questions qu'ils se posent. Mais ils préfèrent la critiquer et lui tourner le dos. Donc en fait ils ne cherchent pas à comprendre mais à détruire. Parahi.

5.Posté par Chaval le 08/07/2016 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belle remarque pleine d'humour mais tellement vraie, merci Pascal Albert.

6.Posté par yenamarre! le 08/07/2016 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ras-le-bol de voir ces gens gérer notre pays tel des guignols !!!!!!!!! FIU DE VOUS ! DES BONS A RIEN !!!!!! DEMISSIONNEZ !!!!!!!!!

7.Posté par ariitaia le 08/07/2016 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Tahoeraa et le Tavini ont été au pouvoir sans jamais rien changer à cette question et soudain, ils se découvrent une âme de sauveur du peuple !
Laissez travailler ce gouvernement qui semble faire les choses honnêtement et sans mettre la charrue avant les bœufs.
Exit les vieux magouilleurs, prenez votre retraite et allez élever des chèvres, ça ne vous changera pas beaucoup, vous en avez dirigé toute votre vie.

8.Posté par Roro LEBO le 08/07/2016 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les politiciens sont affreux dans tous les pays... ♥

9.Posté par Teraiapiti Tautu le 09/07/2016 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alors que la concession avec EDT nord devait s’achever en 2020, bizarrement, plus de dix ans avant, la Polynésie française et son président de l’époque, a décidé de proroger cette concession jusqu’en 2030 !
Pourquoi ? Pourquoi si tôt ?
Surtout lorsqu’on sait que l’on ne négocie jamais aussi bien que quand l’échéance du contrat arrive à son terme ?
Question à poser à ceux qui gérait le Pays à cette époque là ?
2016 - 10 = 2006, et qui gèrait le pays à cette époque là ?????
De vrais guignoles, dommage pour le Fenua...

10.Posté par David Ruffieux le 09/07/2016 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Baisser le prix des tarifs d'EDT devraient faire l'unanimité, et pourtant...Pour changer une simple ampoule à l'Assemblée, il leur faudrait des commissions, des concertations, motions et résolutions pendant des années, voilà des crabes dans un panier qui ne peuvent cacher leur incompétence, leur mauvaise foi, leur fourberie devant la chose publique, Comment s'en débarasser? Les erreurs des politiciens sont mortelles. Voyons;

Interdiction de mandats à ceux et celles qui sont condamnés.
Examen d'entrée pour les mandats électifs, afin de vérifier leur QI, culture générale, tests psychologiques, etc..comme dans certaines professions, police, pilotes d'avion... il faut 12 sur 20 pour réussir!
Limitation à deux mandats
Créer une assemblée populaire d'élus tirés au sort dans la population selon des critères définies, âge, sexe, etc...
D'autres idées?

Si vous faites cela le peuple, vous remettez la démocratie en place, et dégagez tous ces minables, ils retourneront aux champs planter des choux, bon courage le peuple!

11.Posté par Djago le 11/07/2016 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TERAIAPITI, vu la date du renouvellement de la concession(1999) je pense que cette prolongation de 10 ans à été demandé par EDT en contre partie à la demande du territoire de l'époque qui souhaitait qu'EDT reprendre les concessions d'autres communes('îles) et d'y pratriquer le même prix du KWH qu'a TAHITI

12.Posté par Teraiapiti Tautu le 12/07/2016 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait d'accord avec vous Djago, d'autant que cette démarche était faite pour permettre aux îles dépourvues d'électricité en appliquant la péréquation, ce que je ne conteste pas , mais le débat actuel mené par l'opposition contre le gouvernement oblige à rafraichir la mémoire de certains et particulièrement de ceux qui se trouvaient au pouvoir à cette époque là !
Ils font preuve d'une malhonnêteté intellectuelle qui dépasse les bornes et méritent ce petit rappel; quand aux autres , je rejoins post 2 sur ce qu'il déclare....

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance