Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Oncologie : l'Etat débloque 227 millions pour acheter des équipements



Cet après-midi, Edouard Fritch et René Bidal ont signé une décision conjointe fixant la programmation 2017.
Cet après-midi, Edouard Fritch et René Bidal ont signé une décision conjointe fixant la programmation 2017.
Cet après-midi, en présence du président Edouard Fritch et du haut-commissaire de la République, René Bidal, une convention a été signée, actant ainsi un soutien financier, pour 2017, de 227 millions de Fcfp destinés à acheter du matériel de pointe dans le secteur de l'oncologie.

A la suite du comité de pilotage Etat-Pays pour le financement du Régime de solidarité de la Polynésie française (RSPF) qui s'est tenu le 18 juillet dernier, près de 943 millions Fcfp étaient débloqués par l'Etat au titre du soutien national convenu en faveur du système de santé polynésien. Une enveloppe de 716 millions Fcfp (6 millions d’euros) correspondant à la première tranche de sa participation pour l’année 2017 avait alors été mise à disposition. Hier après-midi, Edouard fritch et René Bidal ont signé une décision conjointe fixant la programmation 2017 portant sur un soutien financier de 227 millions de FCFP. Le président du Pays, s'est montré satisfait du maintien de ces promesses, "Je me réjouis que les engagements qui ont été pris soient, aujourd'hui, tenus malgré les changements importants que nous avons connus en métropole. Je le dis car cela est important pour la suite des évènements et en particulier pour la mise en chantier de l'Accord de l'Elysée. Nous avons tous entendu le président de la République dire qu'il assurait la continuité et, aujourd'hui, c'est un signe fort car il est vrai que les choses continuent. Emmanuel Macron tient les engagements de l'Etat faits par son prédécesseur. Le reste viendra quant à la problématique des internes, des oncologues. J'ai récemment vu la ministre de la Santé qui nous a rassurés. Il faut encore régler quelques problèmes liés au déplacement car il n'est jamais facile de demander à du personnel d'un tel niveau de venir en Polynésie. Ils préfèrent, en effet, être affectés dans des hôpitaux où les services sont plus pointus en matière de traitement et de prévention. Mais je sais qu'ils arriveront rapidement. Cela va permettre d'apaiser les choses, notamment pour les associations qui ont besoin d'être rassurées sur les engagements pris le 22 février 2016. Il y a encore des doutes et des questionnements mais c'est un premier signe fort. Le deuxième devrait venir rapidement avec l'inscription dans les modifications statutaires du fait nucléaire en Polynésie française. Je pense que cela aussi est sur la bonne voie. Je le dis haut et fort: cela est rassurant que l'Etat nous montre qu'il tiendra ses engagements."

Le soutien financier de 227 millions de Fcfp devrait apporter, pour l'année en cours, la possibilité d'équiper les centres hospitaliers polynésiens en matériels et instruments de pointe. Cette dotation devrait permettre d'aménager des boxes de chimiothérapie dans les hôpitaux de Taravao, d'Utuora (Raiatea), l'acquisition d'un mammographe à l'hôpital de Taiohae à Nuku Hiva, et la modernisation du service d'oncologie du CHPF.

Historique

En février 2016, lors de sa visite officielle en Polynésie française, François Hollande avait, en effet, promis une aide de l'Etat au financement du service d'oncologie du CHPF pour un montant de 700 millions de FCFP. Le Haut-commissaire de la République, René Bidal, avait alors expliqué : "Conformément aux engagements pris et en application de l’accord de l’Elysée signé le 17 mars dernier, l’Etat apporte sa contribution pour la prise en charge du cancer en Polynésie française. 227 millions de francs Pacifique seront versés en 2017 sur des opérations identifiées par le Pays et dont l’intérêt a été confirmé par l’Etat". Je souligne aussi que "cet appui" doit permettre "la mise en œuvre de quatre séries d’actions ciblées en lien avec le ministère de la santé et les professionnels du secteur pour une meilleure prise en charge des patients. Ces investissements ont été précisés par moi-même et le Président du pays ; il s’agira en effet de créer une unité d’hospitalisation de jour à Taravao, Uturoa et Nuku-Hiva, de moderniser le registre du cancer, de créer une unité de soins de suite à Taravao, d’améliorer l’efficience du service de radiothérapie en le dotant de nouveaux matériels à la pointe de la technologie".

Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 27 Septembre 2017 à 18:55 | Lu 1403 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance