TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

OPINION d'Emile Vernier




Est-il possible de créer 20 000 emplois sur 5 ans, comme nous l’avons déclaré au début de cette année avec le collectif santé égalité pour tous ?
De la réponse affirmative à cette proposition dépend l’avenir de notre pays et celui de notre protection sociale généralisée et en particulier celui de notre régime de retraite. Surtout quand on apprend que la Polynésie française est médaille de bronze dans le classement minable des pays champions de la chute de leur PIB. Avec -6,7%, nous faisons presque aussi mal que la Grèce.
Bien évidemment, avec le système actuel, impossible d’arriver à ce résultat, car il est fait pour une période de versement de milliards par la France pour ne pas qu’on se pose des questions sensibles sur les conséquences ou l’inocuité des essais nucléaires. A mon sens, il faut revoir tout notre système fiscal, pour vraiment tirer le tapis rouge aux investisseurs. Il faut aussi revoir de fond en comble notre code du travail, qui n’est fait aujourd’hui que pour favoriser les salariés des fonctions publiques. Ainsi, proposer à un jeune un emploi à 100 000 F est-ce acceptable quand pour bien moins que ça, un chauffeur de l’assemblée sauf à penser qu’il a passé un super permis de conduire, peut gagner plus de 500 000 F par mois ? On doit se poser la question du niveau du SMIG qui là aussi, a été augmenté artificiellement pour des raisons électoralistes et pour une période donnée de laquelle on se trouve à des années lumière aujourd’hui.
Il faut surtout revoir les mentalités de nos populations, trop habitués ces dizaines d’années à ne prendre que ce que les gouvernants voulaient bien leur donner. Car, l’objectif des partis politiques gouvernants, n’était sûrement pas de développer notre Polynésie. Non, leur unique objectif était de rester à l’assemblée, rester au pouvoir, pour continuer à se mettre des millions dans les poches, y compris pour leur capital retraite (1 mandat de 5 ans = 10 millions de capital, très avantageux pour l’élu, très coûteux pour la société c’est à dire, nous, le peuple). Imaginons que la population soit moins dépendante de ses dirigeants politiques, elle se détournerait de ses élus puisqu’elle n’en aurait pas besoin pour vivre et même bien vivre. Et on n’est pas sorti de cette auberge d’assistanat et d’achat des voix avec cette mesure qui va contribuer un peu plus à notre décadence, je veux bien sûr parler de l’indemnité mère au foyer. Toutes les propositions qui ont été faites ces dernières années ont été contraires au développement de l’emploi.
Alors, à condition de savoir ce que l’on fait et où l’on va pour les 20 ou 25 prochaines années, 20 000 emplois, dans le privé, c’est possible. Petite proposition : au lieu de pousser les fonctionnaires territoriaux à la retraite, le gouvernement pourrait les aider à créer une entreprise avec fiscalité adaptée pour aider au démarrage. Il est évident aussi qu’il faut absolument faire repartir le tourisme. Pour un touriste présent chez nous, c’est plusieurs emplois indirects qui vont avec. Le moment venu, je pourrai parler de quelques propositions incitatives pour les touristes.
Comment s’étonner aussi que notre administration territoriale coûte près de 40 milliards pour moins de 15 000 fonctionnaires, sans qu’elle n’ait aucune nécessité de résultats. Dans le privé, une absence de résultats entraine un changement de direction, voire un licenciement, voire même une fermeture de l’entreprise. Ici, pas de problème. Ainsi, l’OPH annonce n’avoir jamais atteint les résultats demandés et pourtant, les employés ne risquent rien et les subventions continuent à être versées. Je pense que notre pays est malade de son administration : trop de fonctionnaires, salaires trop élevés sans productivité, responsables en grande partie de la cherté de la vie.
20 000 créations d’emploi sur 5 ans, c’est possible, encore faut-il que les dirigeants et la population le veuillent bien.

Le 6 novembre 2012


Emile Vernier

Rédigé par () le Mardi 6 Novembre 2012 à 09:39 | Lu 485 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par fenua le 07/11/2012 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Beaucoup critiquent Vernier et je ne sais pas s'il a la légitimité pour parler ainsi en tout cas, il ne dit pas de conneries et tout cela se vérifie au quotidien

2.Posté par Pierre Carabasse le 07/11/2012 19:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour Emile, tu écris "Le moment venu, je pourrai parler de quelques propositions incitatives pour les touristes." Pourquoi "le moment venu" ? tu crois que le moment n'est pas venu depuis pas mal de temps ? Si tu as de bonnes idées, des solutions réalistes et réalisables, vas-y, déballes... Et nous t'en seront éternellement reconnaissant.

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki