Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


ONU : le loupé d’Edouard Fritch (TAHOERAA)



PAPEETE, le 07/10/2016 - Edouard Fritch s’est rendu à l’ONU pour y porter la voix des autonomistes. C’est son choix. Mais il n’est pas certain que cette démarche change le cours des choses. Depuis toujours, le Tahoera’a Huiraatira considère que ce n’est pas à l’ONU que doit être réglée la question des relations franco-polynésiennes, mais entre l’État et la Polynésie française. Ce point de vue semble être partagé par l’État puisque lui-même boycotte les travaux de cette commission.

Aller à New York c’est offrir une caisse de résonance plus importante aux démarches entreprises par l’UPLD contre l’avis des Polynésiens. Cela revient à reconnaître à l’ONU le droit d’intervenir dans nos affaires. C’est lui ouvrir les portes de notre Fenua, exactement ce qu’espérait Oscar Temaru.

Il est au demeurant très surprenant que le président Edouard Fritch n’ait pas clairement demandé à la 4e commission de retirer la Polynésie française de sa liste des pays à décoloniser, comme cela a été demandé par l’assemblée de la Polynésie française dans le Vœu n°2013-1 V APF du 16 mai 2013, en réponse à cette réinscription. Ce Vœu voté par l’assemblée de la Polynésie française à l’initiative du Tahoeraa Huiraatira et signé par Edouard Fritch alors qu’il était encore président de l’assemblée lui donnait pourtant toute légitimité pour formuler une telle demande, ce qu’il a pris soin d’éviter, alors même que c’était la conclusion logique de sa démonstration devant la 4e commission.

Ce manquement majeur en fait une démarche incomplète. Le fait qu’une telle demande doit être officiellement portée par un État indépendant membre de la commission pour être recevable, ce qui semblait être le cas de la Papouasie Nouvelle Guinée dont le représentant a explicitement posé la question, n’empêchait pas le président de l'exprimer au nom des Polynésiens tout en invitant la 4e commission à reconsidérer sa position. C’est un loupé !


Rédigé par Communiqué du Tahoeraa Huiraatira le Vendredi 7 Octobre 2016 à 16:08 | Lu 3152 fois

Tags : FRITCH, ONU, TAHOERAA






1.Posté par Pito le 07/10/2016 19:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au moins lui a eu le courage d'aller parler à l'ONU pour contrer l'upld. Le tahoera lui collabore avec l'upld et c'est cela la honte.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Sports | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017