Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Nouvel avis de recherche pour traquer l'invasif frelon asiatique



PARIS, 24 avril 2014 (AFP) - Arrivé fortuitement en 2004 dans le sud-ouest de la France dans des poteries venues de Chine, le frelon asiatique est aujourd'hui présent dans les deux-tiers du pays. Pour suivre au plus près l'expansion galopante de cette espèce invasive, le Muséum renouvelle son appel aux observations citoyennes.

Le frelon asiatique, ou Vespa velutina nigrithorax, est un grand prédateur d'abeilles domestiques, mais aussi d'autres insectes et d'araignées. Il est classé depuis 2012 comme "danger sanitaire" au titre du Code rural et "espèce exotique envahissante" au titre du Code de l'environnement français, rappelle le Muséum national d'histoire naturelle.

Parti de la région bordelaise et du Lot-et-Garonne il y a dix ans, le frelon asiatique progresse d'une soixantaine de kilomètres par an en France. Fin 2013, sa présence était ainsi signalée dans 62 départements de métropole. Depuis 2010, on l'a aussi observé en Espagne, au Portugal, en Belgique et en Italie.

Le Muséum, qui recueille depuis 2007 les observations citoyennes, a lancé jeudi un nouvel "avis de recherche" sur l'insecte redouté des apiculteurs, pour suivre au plus près son évolution. Des observations qui doivent permettre aussi d'évaluer l'"impact de sa prédation sur les abeilles" et contribuer à la mise en place des "mesures de surveillance, de prévention et de lutte" préconisées par le ministère de l'Agriculture.

En novembre, l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) avait interpellé le ministère en réclamant des mesures plus importantes contre ce tueur d'abeilles, comme autoriser de façon pérenne le dioxyde de soufre, un gaz utilisé par les apiculteurs pour détruire les nids, ou faciliter le piégeage des femelles des frelons au printemps.

Le frelon asiatique se distingue de son cousin européen par une taille plus petite et une couleur plus brune. Une étude parue la semaine dernière dans la revue américaine PLOS ONE a toutefois montré que, dans le sud-est asiatique d'où il est originaire, cette espèce pouvait avoir des couleurs parfois très différentes selon les régions.

Rédigé par () le Jeudi 24 Avril 2014 à 04:46 | Lu 375 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies